Acheter d'occasion
EUR 14,30
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par leninco
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: B 56 à l'état de neuf !! expédié le jour même en suivi, sauf samedi et dimanche, livraison sous 24 ou 48 heures
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Pétrole Tue l'Afrique Broché – 13 janvier 2008

Quelle est votre résolution pour 2018 ? Découvrez notre sélection de livres pour vous aider à tenir vos bonnes résolutions 2018, pour bien démarrer la nouvelle année !


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 49,90 EUR 14,30

Galette des Rois 2018 Galette des Rois 2018

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction :

L'énergie est à la source du progrès humain et plus simplement de l'humanité. Si l'homme en était resté à la seule énergie que lui procurent ses muscles, il ne se distinguerait pas de l'animal. Peut-être même la race humaine eut-elle disparu. À l'origine, après les découvertes de l'arme de jet et de la taille de la pierre, là première énergie domestiquée, celle du feu donna à l'homme l'emprise sur l'univers en lui procurant une énergie à la fois lumineuse et calorifique. L'homme est bien le seul être vivant qui sache faire naître la source d'énergie qu'est le feu et l'utiliser, au lieu de s'en écarter par peur comme n'importe quel animal. Grâce au feu, l'homme a su transformer instantanément une énergie solaire lentement accumulée par photosynthèse dans les arbres et la végétation plus généralement, alors que cette accumulation avait demandé parfois plusieurs dizaines d'années, voire un siècle ou deux. L'opération avait un aspect mystérieux presque mystique.
De là résulte une multitude de légendes expliquant la genèse de la conquête du feu. Pour suivre les Grecs, Prométhée, outrepassant l'interdit du roi des dieux, Zeus, dérobe le feu au char du soleil pour en faire don à l'homme. Les Aztèques, tout comme les adeptes de Zoroastre, adoraient directement le dieu soleil. Zarathoustra vénérait le feu issu du soleil, et adorait Ahura-Mazda, le Dieu bon, qui dispensait la lumière et la vérité. La Bible relate que Dieu révéla sa présence à Moïse en embrasant un buisson sur le Sinaï pour lui dicter sa mission.

Les progrès dans la domestication du feu seront lents, mais consé­quents, à partir de combustibles divers, mais ayant tous une origine solaire première. C'est cette domestication, sans cesse améliorée qui permet l'évolution ascendante de la civilisation humaine. L'acquisition progressive de techniques de plus en plus sophistiquées, bien qu'encore rudimentaires permit à l'homme d'atteindre des températures de plus en plus élevées. Il était alors possible d'extraire les métaux des minerais et de les combiner pour en faire des alliages. Parallèlement, l'homme parvient à domestiquer d'autres sources d'énergie comme celle du vent ou des chutes d'eau, ne serait-ce que pour faire tourner les ailes d'un moulin. Cependant, le feu reste la source principale d'énergie.
Sans l'énergie calorifique du feu, pas plus de hache de bronze que d'acier, pas plus d'éolienne et pas plus de centrale nucléaire ou hydraulique ! En revanche pas plus d'arme nucléaire que de sabre et de mitrailleuse, mais l'homme aurait continué à se battre contre son semblable, du croc et des dents comme tout animal ou en l'assommant à coup de massue ! Dans une suite logique, en fonction du progrès technologique, l'homme utilise des combustibles de plus en plus performants : bois, charbon de bois et des énergies fossiles, la houille et le pétrole. L'exploitation des énergies naturelles et donc renouvelables, vent, eau, marée... nécessitent un premier investisse­ment dans les énergies primaires précitées. Il en est de même de l'énergie nucléaire, produite à partir de l'uranium ou du plutonium : elle exige un premier apport ne serait-ce qu'en métal et en électricité. Cependant si le bois exige des dizaines d'années pour être produit, la formation de la houille et du pétrole demande des millénaires. Autant souligner que ce sont des combustibles non renouvelables.

Le pétrole et sa forme achevée, le gaz naturel, prennent naissance de la lente dégradation de matières organiques diverses, comme des débris végétaux et des cadavres d'animaux ou du plancton tombés dans des eaux pauvres en oxygène où elles se trouvent, par définition, à l'abri de l'oxygénation. Ces eaux pauvres en oxygène sont des mers fermées ou des lacs dont les fonds accumulent les débris qui s'entassent durant des milliers et des millions d'années sous forme de vases noirâtres sur des dizaines, voire des centaines de mètres d'épaisseur. Sous l'action d'organismes anaérobies, adaptés aux zones pauvres en oxygène, ces vases se transforment en sédiments carbonés. Les sédiments, par strates successives, compactent les basses couches et en expulsent l'eau. Sous le poids, il y a eu enfouissement progressif de la masse sédimentaire. La chaleur et la pression jouant, il y a craquage des restes d'azote et d'oxygène, pour former des molécules composées exclusivement de carbone et d'hydrogène : des hydrocarbures, c'est-à-dire du pétrole brut et du gaz. Le gaz est dû au même processus mais à très forte profondeur. On le trouve toujours mêlé à du pétrole et à de l'eau, car les roches sédimentaires sont imprégnées d'eau. Comme le pétrole est plus léger que l'eau et le gaz encore plus, ils ont tendance à migrer vers des zones de moindre pression, c'est-à-dire vers la surface. Rencontrant une zone imperméable, les hydrocarbures sont piégés en attendant d'être pompés. Il y a parfois déplacement du gisement sur de très longues distances, à partir des lieux de sa formation, en fonction de la géologie des terrains.

Présentation de l'éditeur

L'Afrique sub-saharienne est plutôt sujet de l'Histoire qu'acteur. Les anciens colonisateurs s'y intéressent toujours pour les matières premières à en tirer. C'est un fabuleux trésor. On connaissait les diamants de l'Afrique du Sud, Jules Verne en parlait déjà dans "L'Étoile du Sud" ; mais il y a mieux : l'énergie, les ressources minières, mais surtout le pétrole dont les pays développés ont un besoin croissant et dont ils manquent cruellement, les États-Unis en tête, bien qu'eux-mêmes producteurs. Et arrivent les Chinois. En force !
L'Afrique sub-saharienne est ainsi propulsée à l'avant-scène de l'Histoire du XXIe siècle. Son histoire à venir est celle du pétrole. Entre autres, le Golfe de Guinée est une région prometteuse. Le voilà, le futur champ de bataille de ce siècle !
Champ de bataille pourquoi ? Parce que les relations internationales sont marquées par des rapports de force dont la clameur des armées en opérations n'est pas exclue, loin de là.
Le champ de bataille est celui des combats de basse et moyenne intensité, peu propices aux armées occidentales sophistiquées. Cela laisse libre un espace à des mercenaires, à tous les aventuriers et à des guerres interminables. Pour peu qu'il y ait du pétrole et du gaz ! L'Afrique devient un enjeu majeur. Mais qui sont les protagonistes ? Qui sont les combattants ? Les Africains, les grandes puissances, directement ou par mercenaires interposés. Le pétrole était une chance pour l'Afrique, mais c'est aussi lui qui la tue.

Historien, spécialiste en sciences politiques et géostratégiques, auteur d'essais marquants comme "L'arbalète, la pierre à fusil et l'atome" en 1987, ou "USA, échec et mat" en 2004, Henri Paris, général de division, a eu une carrière mêlant des commandements opérationnels, dont celui de la 2e™ Division Blindée, et la participation à des organismes de réflexion ou de décision, notamment auprès de plusieurs ministres.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?