Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 1,76
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

PAUCA MEAE : LES CONTEMPLATIONS - Livre IV, intégrale des 17 poèmes, suivi de Victor Hugo pleurant la Mort de sa Fille: Étude Historique et Psychologique sur Les Pauca Meae de Victor Hugo par [HUGO, Victor, Perrollaz, Louis]
Publicité sur l'appli Kindle

PAUCA MEAE : LES CONTEMPLATIONS - Livre IV, intégrale des 17 poèmes, suivi de Victor Hugo pleurant la Mort de sa Fille: Étude Historique et Psychologique sur Les Pauca Meae de Victor Hugo Format Kindle


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle, 17 septembre 2015
"Veuillez réessayer"
EUR 1,76

Longueur : 148 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Présentation de l'éditeur

Pauca Meae


Livre IV des Contemplations


Victor Hugo



Ce livre numérique présente la préface des Contemplations et l’intégralité des 17 poèmes qui constituent le Livre IV des Contemplations, intitulé Pauca Meae. Il est suivi de l’ouvrage : «Victor Hugo pleurant sur la mort de sa fille», ou «Étude Historique et Psychologique sur Les Pauca Meae» de Louis PERROLLAZ

Le titre Pauca Meae, est suggéré par un vers de Virgile, peut être traduit par : «Quelques vers pour ma fille», ou littéralement, "le peu de choses qu'il reste pour / de ma fille".

C’est le livre du deuil, que Victor Hugo consacre au souvenir de sa fille chérie Léopoldine, morte noyée, ainsi que son mari, lors d'une funeste promenade en barque sur la Seine, à Villequier le 4 septembre 1843, mort qu’Hugo apprendra par hasard dans la presse cinq jours plus tard. Il choisit les vers pour mettre en forme et dépasser cette épreuve douloureuse.

Hugo médite sur cet abîme qui sépare hier d'aujourd'hui, où la date de la mort de sa fille conditionne la structure en deux parties du livre.
La construction des Pauca Meae présente trois états d'âme consécutifs qui correspondent à la progression d’une phase de deuil :

D’abord un immense chagrin qui lui fait verser d'abondantes larmes, et que les visions du passé rendent un moment supportable, sa nostalgie (“Elle était pâle et pourtant rose”) et sa douleur inconsolable (“Demain, dès l'aube”).

Puis, il laisse éclater sa révolte contre la cruauté du destin et profère d'amères récriminations contre Dieu, celui qui «permet de ces malheurs sans nom, Qui font que dans le cœur le désespoir se lève. ». La mort de Léopoldine correspond pour Victor Hugo à une grave crise spirituelle. Le livre IV est aussi le récit de 4 années durant lesquelles le poète oscille entre la révolte contre la Providence, la nostalgie et le doute.
Enfin, arrive la période de sombre de la résignation et le retour à la foi. Il semble parfois se soumettre à la volonté divine (“À Villequier”), alors que s’ajoute la douleur de son exil à Jersey, assimilé au deuil.
Le recueil des Pauca Meae se termine par une consolation religieuse avec les derniers poèmes : Mors et Charles Vacquerie (« Dans l’éternel baiser de deux âmes que Dieu / Tout à coup change en deux étoiles ! »).

Pour construire le Pauca Meae, Hugo place les poèmes dans un ordre bien déterminé, conçu pour suggérer une chronologie et cet enchaînement logique des sentiments.
Le Pauca Meae est une réorganisation du matériau autobiographique qui peut paraître artificielle, mais toute autobiographie est une reconstruction du passé, qui vise à forger une image déterminée de son auteur.
Victor Hugo construit celle qu’il veut que nous gardions de l’histoire de sa vie : celle du père inconsolable, que la mort de sa fille a changé en « contemplateur », en penseur préoccupé par sa réflexion sur Dieu, la mort et la destinée des hommes

L’ensemble du recueil des Contemplations, ses 6 livres et 158 poèmes, principalement écrits pendant l'exil d’Hugo à Jersey constituent le sommet de sa production poétique, la somme de sa vie, de sa sensibilité et de sa pensée. Il est présenté comme «les Mémoires d'une âme» (Préface), et l’expression d'une expérience d'un homme comme les autres : «Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous

«La mort de sa fille fut pour Victor Hugo la grande affaire de sa vie et l'occasion de ses accents poétiques les plus sincères et les plus naturels.
Quand l’âme se laisse-t-elle mieux voir que lorsqu'un grand malheur l'accable ?
» (Louis Perrollaz : Victor Hugo pleurant la mort de sa fille, (étude historique et psychologique sur les Pauca Meae -1902)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 880 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 148 pages
  • Utilisation simultanée de l'appareil : Illimité
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B015JLMLLK
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : Soyez la première personne à écrire un commentaire sur cet article
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°34.048 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?

click to open popover

Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?