Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

PUNISHER HAPPY END Broché – 8 février 2012

3.0 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 24,99

Boutique BD Boutique BD


Boutique Panini
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Ce recueil, qui marque une parenthèse au milieu du run du scénariste Jason Aaron et du dessinateur Steve Dillon (Punisher Max Tome 1 et Tome 2), regroupe quatre "one-shots" datant de 2009 et 2010, chacun réalisé par une équipe artistique différente.

- "Le Noël Du Punisher" ("And On Earth Peace, Good Will Toward Men", 2009) bénéficie toujours d'un scénario de Jason Aaron, lequel s'émancipe du laborieux Steve Dillon pour s'adjoindre les services de Roland Boschi, par ailleurs dessinateur assez grossier lui-même. Une histoire de noël forcément détournée et sanglante, qui expose une chasse aux mafieux dont l'un d'eux attend la naissance de son enfant pour le 25 décembre... Beaucoup de violence et d'humour noir pour un récit mené tambour battant, sans temps mort, incisif et cathartique.
- "Butterfly" (mai 2010), écrit par la scénariste Valerie D'Orazio et dessiné par Laurence Campbell, remporte la palme du récit le plus insolite. Centré sur le personnage d'une tueuse à gage, cette histoire, dans laquelle le Punisher ne fait qu'une courte apparition, racontée de manière libre et déconstruite (non linéaire), dégage une atmosphère aussi glauque que poétique. Un épisode déconcertant mais très original.
Lire la suite ›
5 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Peter Guizmo TOP 500 COMMENTATEURS le 10 février 2013
Format: Broché
J'aime assez ces tomes qui regroupent des histoires indépendantes du punisher... Même si parfois, la qualité est assez inégale, cela permet de voir des récits un peu différents avec des approches narratives et graphiques variées... Et pour le coup, ils sont dans ce tome globalement de bonne qualité.
On a donc le droit ici à 4 récits:
Un ou Castle va aider une femme de maffieu pourchassée par des concurrents à accoucher.
Un qui s'attardera sur une tueuse à gages.
Un sur une vengeance de Castel contre des SAS ayant assassiné le fils d'un ami.
Et enfin, le récit d'un comptable qui se retrouve embarqué malgré lui dans une fuite meurtrière..
Sur les 4 récits dont 2 où Franck Castle n'est pas le personnage centrale, seul le second, trés confus,ne m'a pas emballé..
Graphiquement, c'est aussi trés varié, avec un bachalo bien plus lisible que d'habitude, Un Campbell et Bradstreet trés sombres et surtout un José Ryp magistral..

Bref une compil plutôt bien réussie
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Etant un grand fan du personnage, j'attendais avec impatience ce nouveau volume (même si je suis un nostalgique de l'époque Garth Ennis qui restera le plus grand auteur de la série). Le livre est composé de 4 histoires distinctes que j'ai trouvé de valeur inégale.

Avant de parler des histoires, je voudrais toucher un mot de la partie graphique et du dessinateur Laurence Campbell que je trouve très moyen pour rester poli. Trop sombre, trop brouillon. Après çà peut coller à la noirceur du récit mais je trouve que çà manque de patate par rapport à Goran Parlov par exemple qui a dessiné les tomes avec Barracuda.

Sur les 4 histoires, la plus anecdotique est Butterfly où Franck Castle ne fait qu'un caméo et raconte la vie d'une tueuse à gages. Le meilleur reste "Cible: Castle" qui donne le titre au comic où notre justicier psychopate va se balader dans les Highlands pour retrouver les assassins du fils de son ami SAS Yorkie Mitchell. On retrouve tout l'esprit du personnage, une machine à tuer implacable une fois qu'il s'est fixé un objectif.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?