Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 11,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Pakepakeha: Le fantôme du Hauraki golf par [Stephan, Marc]
Publicité sur l'appli Kindle

Pakepakeha: Le fantôme du Hauraki golf Format Kindle


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 11,99
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 25,50 EUR 11,90

Longueur : 404 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Extrait

Auckland, octobre 1999

Ferry pour Wahieke
En cette froide soirée d'hiver de fin de siècle, les rafales de vent et de pluie de la mer de Tasmanie prenaient méchamment Quay Street en enfilade et secouaient les quelques quidams qui, stoïques, attendaient que le feu passe au vert. Il y avait peu de circulation sur la chaussée détrempée. Personne ne s'aventurait à traverser sous les yeux de la rugueuse statue du guerrier maori recouvert de son kaitaka, son ample manteau traditionnel de plumes. Du haut de ses trois mètres, il en imposait dans ce décor de béton. Gardien idéalement placé pour signifier que l'on devait composer avec la présence gênante et culpabilisante des ancêtres dans cette contrée pleine de sombres souvenirs. L'injustice avait fait son temps.
Le temps justement, déplorable ce soir-là, confortait cette idée. La géologie tectonique, substitut moderne aux croyances anciennes quand les massifs montagneux régnaient en dieux, expliquait moins poétiquement que, si à la naissance de la Nouvelle-Zélande, cela avait pété plus fort du côté de la future Auckland, il y aurait peut-être eu trois îles au lieu de deux. La deuxième capitale historique se situe sur un isthme et ce ne sont pas de modestes mamelons herbeux baptisés volcans qui ont donné leurs noms anglais aux quartiers de l'agglomération, qui peuvent gêner les colères de la violente mer de l'ouest.
Le groupe, libéré par le petit bonhomme vert, traversa rapidement l'avenue. Les passants trottinaient courbés, à petits pas pressés vers le Ferry Building et sa façade couleur moutarde anglaise d'un pot que l'on n'aurait pas refermé depuis longtemps. Les piétons se dirigeaient vers le Cin Cin restaurant ou au Harbour Side, à l'étage, la plupart s'engouffrant sous l'arcade menant au quai des ferrys où les bateaux dansaient nerveusement en martyrisant leurs aussières. Un avis de tempête prévint les passagers de ce qui les attendait dans cette nuit gelée s'ils osaient traverser vers Wahieke Island, ses plages et ses vignes. Si ce n'était pas la bonne saison pour visiter l'île, les résidents, eux, n'avaient pas le choix malgré l'heure tardive et les intempéries. On devait bien rentrer à la maison. Pour profiter des week-ends dans la charmante petite île, on endurait la balade de trente-cinq minutes pour aller au boulot dans la City toute la semaine. Par bonheur, comme récompense, on ne subissait pas les embouteillages de North Shore en faisant du surplace sur le pont.
Il fallait payer le privilège de pouvoir quitter le sud d'Auckland pour chercher un «better way of life» dans les bays : Browns, Milford ou Murray ou Whangaparoa. Que ne ferait-on pas pour se sentir différent ? Enfin, différent de certains, mais finalement pareil que d'autres.

Présentation de l'éditeur

Quel est le rapport entre le départ mouvementé d’un ferry dans le port d’Auckland un soir de tempête, un avocat privilégié et indécis devenu policier, une volcanique beauté maorie revendicatrice, un aide social tahitien boxeur et une créature androgyne de Huahine ?

Voyage guidé dans le Pacifique Sud où derrière des paysages paradisiaques se cachent la violence, la misère et ceux qui voudraient bien se faire oublier. Des charniers des Balkans à l’enchanteresse Polynésie et la spectaculaire Aotearoa, le périple sanglant d’une vraie

calamité. La vieille Titiwainui, oracle aveugle, l’a senti passer lors du tangi hangi, les funérailles maories. Elle l’a nommée Pakepakeha, une blanche et inquiétante apparition. Plus prosaïquement un tueur psychopathe entêté. Mais peut-être a-t-il fait l’erreur de défier les Maoris sur leur territoire ?

Nouvelle-Zélande, terre de feu et de glace qui n’en a pas fini de régler ses comptes avec son court passé en tant que nation. C’est net, c’est propre et bien organisé, mais les gangs de tatoués turbulents le sont aussi. Il y a plusieurs interprétations du mot «liberté» et la vérité n’est pas toujours où l’on croit sous le long nuage blanc.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1139 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 404 pages
  • Editeur : Au vent des îles; Édition : 1 (3 juillet 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00DRINV5I
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : Soyez la première personne à écrire un commentaire sur cet article
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°837.510 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?

click to open popover

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile