Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 0,00

Économisez
EUR 8,75 (100%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Ainsi Parlait Zarathoustra par [Nietzsche, Friedrich Wilhelm]
Publicité sur l'appli Kindle

Ainsi Parlait Zarathoustra Format Kindle

4.0 étoiles sur 5 26 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 0,00
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,75
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 2,45

Longueur : 376 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Concours KDP Salon du Livre


Descriptions du produit

Extrait

Il arrive que la pensée se fasse à ce point impérieuse, à ce point irrésistible qu'elle fait éclater toutes les formes où elle s est jusque-là exprimée. Sa «voix», son intensité, an risque de ne pas toujours trouver I'issue, comptent seules. Elle se fait alors si puissante qu il lui faut basculer en une sorte de chant, d'hymne triomphal, ou bien se ramasser au contraire en formulations denses, compactes, si justes qu elles en sont impénétrables et lumineuses à la fois.
Nietzsche s'est tout au long de sa vie trouvé pris entre ces deux moments, Ainsi parlait Zarathoustra, au croisement du trop-plein et de la précision, traduit ce débordement de la pensée mais canalisé par une expression rigoureuse. Jacques Derrida décrit ce croisement pathétique au sein de la philosophie dans «Cogito et histoire de la folie» (in L'Écriture et la différence). Nietzsche, peut-être, du fait même de la force de sa pensée, s est aussi trouvé plus que quiconque confronté au problème de la tortue. Ce qu'il avait à dire prenait tout naturellement place à I'intérieur de la philosophie, dont il ne pouvait pourtant pas emprunter la langue et pas davantage les «idées». Or, l'ardeur philosophique ne lut, en son temps, plus grande chez aucun autre. Philosophe comme personne, il ne peut pour celle raison rien emprunter à la philosophie de son temps, figée dans une langue épaisse dont il ne cesse de combattre la lourdeur.
La philosophie en Allemagne ne se soucie guère du style, à plusieurs reprises Nietzsche parle dans ses fragments de la «misérable grisaille» de Hegel ou du «kanzleideutsch» de I'allemand de bureaucrate de kant. Et, en effet, entre la langue enchevêtrée de Kant et la violence pierreuse de I'allemand de Heidegger. Nietzsche occupe avec Wittgenstein une place presque unique. Il est I'un des très grands prosateurs de la langue allemande, à côté de Heinrich Heine (qu il admirait entre tous) et Adalbert Stifter : seul peut-être Peter Handke écrit aujourd'hui une langue aussi claire.

Présentation de l'éditeur

Ce n’est pas une petite chose que de savoir dormir : il faut savoir veiller tout le jour pour pouvoir bien dormir. Dix fois dans la journée il faut que tu te surmontes toi-même : c’est la preuve d’une bonne fatigue et c’est un pavot pour l’âme. Dix fois il faut te réconcilier avec toi-même ; car s’il est amer de se surmonter, celui qui n’est pas réconcilié dort mal. Il te faut trouver dix vérités durant le jour ; autrement tu chercheras des vérités durant la nuit et ton âme restera affamée. Dix fois dans la journée il te faut rire et être joyeux : autrement tu seras dérangé la nuit par ton estomac, ce père de l’affliction. Peu de gens savent cela, mais il faut avoir toutes les vertus pour bien dormir. Porterai-je un faux témoignage ? Commettrai-je un adultère ? Convoiterai-je la servante de mon prochain ? Tout cela s’accorderait mal avec un bon sommeil.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1136 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 376 pages
  • Editeur : Bibebook; Édition : 1 (7 juin 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00BUAZN9M
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 26 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°156 des titres gratuits dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 gratuits dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
"Ainsi parlait Zarathoustra", un livre pour tous et pour personne, est à lire et à relire, à méditer et à ruminer, mais si vous le faites sous la traduction de Gandillac (Gallimard nrf et folio) c'est à vos risques et périls, à moins que vous ne soyez déjà habitué aux emphatiques tournures bibliques des traductions de l'ancien et du nouveau testament. Maurice de Gandillac était un très bon et estimable professeur qui a participé à la formation de nombreux grands philosophes contemporains (Foucault, Deleuze, Althusser, Lyotard, Derrida...), mais dont la traduction de "Ainsi parlait Zarathoustra" a dégouté également de multiples jeunes lecteurs non avertis. Cette traduction est celle d'un érudit et a donc son intérêt, mais personnellement je suis beaucoup plus touché par les traductions de Goldsmith (Le Livre de Poche), de Marthe Robert (Bouquin) ou bien la toute dernière en date de Maël Renouard (Rivages). Si vous voulez lire un bouquin intéressant de Gandillac choississez plutôt si le coeur vous en dit : "Le siècle traversé : souvenirs de neuf décennies".
1 commentaire 80 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
J'ai trouvé la lecture assez difficile. On a du mal à comprendre tous ce que Nietzsche veut nous transmettre. Le texte semble parfois incompréhensible, et j'ai été obligé de relire certains passages pour bien les comprendre. Heureusement à la fin du livre ce trouve un commentaire qui m'a de mieux interpréter cette œuvre.

Pour lui il faut que l'Homme se détache de son histoire, de son évolution biologique. Supprimer ses racines afin de devenir c'est être surhumain. Celui qui va se surmonter à chaque fois évoluer sans cesse et apprendre des ses erreurs sans les justifier par rapport à son passé.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Beaucoup trop de fautes (orthographes et frappes) nuisant à la qualité de lecture. Des phrases incompréhensibles, exemple : "... et vous ne vous êtes pas approchées de moi en de mon désir, comme des oiseaux timides -". Des traductions douteuses, exemple : "... c'est pourquoi je vous ris au visage, avec mon rire de hauteurs !".
Pour lire ce livre, déjà difficile, il faut choisir un autre traducteur (les spécialistes auront peut-être un autre jugement...), une autre collection...
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Je lis ce livre avec délice et j'ai enfin surmonter mes préjugés de terminal et de la fac à ce sujet. Je découvre la pensée d'un très grand philosophe et c'est une porte ouverte à la réflexion et à la surprise. Alors surprenez-vous et lisez-le ?
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
L’œuvre de NIETZSCHE en elle-même est extra-ordinaire, et ce dans le bon sens du terme.
Malheureusement la traduction faite ICI est tout simplement incompréhensible, il existe d'autre alternative bien meilleure !

http://www.amazon.fr/Ainsi-Parlait-Zarathoustra-Friedrich-Nietzsche/dp/1500201901/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1414226188&sr=8-2&keywords=Henri+Albert
1 commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
On a rarement vu une traduction améliorer un original.
Celle-ci restaure avec finesse l'esprit qui se dégage de toute l'oeuvre.
Cet écrit de Nietzsche qui détruit les anciennes tables le fait justement dans le style des textes qu'il "abolit", son lyrisme est bien sa beauté littéraire, à la fois au-delà et en osmose avec sa profondeur.
Cette harmonie en faisant un texte majeur et refondateur. Le but est évident pour notre Dionysos, et dans son rire et dans sa fougue.

Faut-il que la langue française ne soit plus parlée en France pour qu'on puisse lire tous ces commentateurs nous dire que cette traduction est mauvaise, qu'ils ne la comprennent pas (oui on voit).

Faut-il leur en confectionner une en langage texto avec pas plus de 100 mots de vocabulaires et en prescrivant les tournures passives ou d'ancien français qui furent la richesse de cette langue?

De toute façon il faut toujours lire plusieurs traductions d'une oeuvre si l'on ne peut accéder au texte originel.

Abasourdis par ces commentaires qui explicitent à eux seuls le sous-titre d'Also Sprach Zaratoustra...
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
La traduction me paraît légère. Je ne recommande à personne de lire cette version! Dommage car il doit exister de bien meilleures traductions...
2 commentaires 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par HOANG THUY DUNG TOP 500 COMMENTATEURS le 14 mai 2014
Format: Format Kindle Achat vérifié
Un proverbe taôiste dit que quand le sage a gravi la montagne, il faut bien qu'il redescende un jour. Voilà donc Zarathoustra, alias Nietzsche, qui redescend vers les hommes, non pas parce qu'il s'ennuie dans sa solitude, le dénuement total, il l'a toujours cherché, car c'est par l'ascèse que se révèle le surhomme. Il vient aux hommes pour leur annoncer la mort de Dieu et leur dire qu'il est temps qu'ils se prennent en charge. Mais des hommes, il n'en reste que les « derniers hommes », êtres mous et flasques, que prophétisait De Tocqueville, qui ne recherchent que le bonheur béat dans le cocon de la société de consommation, sous la protection bienveillante de l'Etat, « ce monstre froid » comme le nomme Nietzsche. Les hommes se méfient de ce danseur de corde qui n'a rien d'autre à leur offrir que l'abime et le rejettent. Il s'en va donc avec ses compagnons l'aigle et le serpent.
Cette version kindle est une traduction de Henri Albert, encore que cela n'est pas explicitement précisé. Certains s'inquiètent de savoir quelle est la traduction, qui par sa précision, rend le plus fidèlement la pensée de Nietzsche. A mon avis, si la précision est importante pour traduire Spinoza ou Kant qui alignent leurs postulats comme des équations mathématiques, elle l'est moins s'agissant de Nietzsche, ce dernier recourant essentiellement à la métaphore, qui permet, par le recours à l'analogie, toutes sortes d'associations d'images dans l'imaginaire du lecteur et suscitant des résonances au-delà de la signification des mots.
Lire la suite ›
2 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents