• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Pas d'inquiétude a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Pas d'inquiétude Poche – 17 août 2013

Rentrée Littéraire 2017 : Découvrez toutes les nouveautés
4.0 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,60
EUR 3,00 EUR 1,19
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017


Boutique J'ai Lu
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Pas d'inquiétude
  • +
  • L'amour est très surestimé
  • +
  • Une année étrangère
Prix total: EUR 18,50
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Mehdi est tombé malade quand nous avons emménagé dans la nouvelle maison. C'est moi qui avais relevé la boîte aux lettres ce jour-là, c'était un samedi matin. J'avais entre les mains l'enveloppe blanche petit format qui contenait des résultats d'analyses que nous ne saurions pas interpréter et qui allaient changer notre vie. Je marchais sur une planche de bois parce que le passage dans le jardin n'était pas encore fait et que le sol regorgeait d'eau. J'avançais et tentais de conserver l'équilibre. Il avait plu nuit et jour pendant près d'une semaine, la rivière à l'arrière du terrain menaçait de déborder, et je n'avais pu me consacrer, comme je l'avais prévu, à aménager les abords de la maison. Le constructeur nous l'avait livrée à l'état brut et, pour faire des économies, nous avions décidé de nous charger nous-mêmes des finitions. Je reconnais aujourd'hui que nous étions optimistes. Nous étions encore des gens normaux. Nous n'imaginions pas que Mehdi deviendrait notre principale préoccupation et que le terrain n'aurait jamais de clôture, ni même un arbre planté dans le sol. Nous ignorions qu'il faut une foi inébranlable pour poncer, clouer, peindre, monter à l'échelle ou pousser une brouette. Le seul élan qui nous avait traversés avait été de semer du gazon, un après-midi d'éclaircie, alors que tout le monde avait déserté le lotissement, c'était un jour au milieu de la semaine, un de ces moments lisses et effrayants. C'est moi qui avais proposé à Mehdi : Ça te dirait de planter de la pelouse ? Mehdi m'avait regardé sans trop savoir que penser. Nous étions allés chercher les sacs que je stockais depuis quelque temps au garage, nous avions lu le mode d'emploi, et même s'il aurait fallu que je retourne la terre, que je bêche, puis aplanisse pour préparer l'opération, j'avais prétendu qu'on pouvait semer comme ça, à notre façon. J'avais simplement enlevé le gros des mauvaises herbes et passé un coup de râteau, je voulais occuper Mehdi et profiter de l'extérieur, justifier le fait que nous habitions dans une maison. Je voulais qu'enfin le petit terrain nous donne quelque chose, de l'herbe, ce serait déjà bien. J'avais souri en voyant les pieds de Mehdi dans des chaussures de jardin trop grandes. Il avançait pas à pas, le visage concentré, je savais qu'il se fatiguerait vite. Mais le soleil lui faisait du bien et il semblait content de s'appliquer à la tâche. --Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Revue de presse

Un roman sur le don, la générosité, la survie ; un ­roman où l'essentiel est ce qu'il faut de tendre pour que la vie se surpasse, même quand tout désespère. (Yves Simon - Paris-Match du 25 août 2011)

Cent soixante-dix jours de repos, c'est ce que les salariés des établissements B. ont offert anonymement à un collègue, père d'un petit garçon gravement malade" : l'information est tombée, entre deux drames internationaux, au journal télévisé du 30 mars 2010. Brigitte Giraud, grande spécialiste des huis clos familiaux, en a fait son miel. Elle imagine tout, reconstitue, délicatement, la vie chamboulée d'un couple de Français moyens aux prises avec la maladie d'un préadolescent et nous livre, avec Pas d'inquiétude, un récit subtil, d'autant plus implacable qu'exempt de toute effusion. (Marianne Payot - L'Express, septembre 2011)

Malgré le caractère faussement rassurant du titre, un sentiment d'intranquillité va demeurer tout au long de ce roman grave et poignant, baigné d'une lumière douce, mélancolique. Un roman inspiré d'une histoire vraie, qui traite moins de la maladie d'un enfant que des désordres intimes que celle-ci peut engendrer au sein d'une famille...
Brigitte Giraud, avec cette sensibilité et justesse de ton qui la caractérisent, cette manière subtile d'entrechoquer l'intime et le social, sonde les élans du coeur dans ce qu'ils ont de plus équivoque. (Christine Rousseau - Le Monde du 22 septembre 2011)

Tout comme cette rivière qui gonfle et gronde en contrebas du jardin, la maladie déploie une ombre menaçante sur le récit. Elle s'immisce peu à peu dans le quotidien de cette famille ordinaire et habite le texte en souterrain. Comme toujours, chez Brigitte Giraud, l'écriture, d'une apparente simplicité, révèle une densité profonde et touche avec une grande justesse au coeur d'une multitude d'enjeux. La maladie redéfinit le fonctionnement de la famille où chacun doit retrouver sa place. L'auteur a choisi le point de vue du père, qui arrête de travailler pour rester au chevet de son fils. Elle le conjugue et l'analyse avec une remarquable finesse psychologique...
Le sujet de Pas d'inquiétude est extrêmement sensible, donc périlleux, mais, jusqu'à une dernière page sublime de maîtrise, Brigitte Giraud se tient à son exigence de pudeur et de sobriété. Subtile et authentique, l'émotion qui en émane n'en est que plus forte. (Marie-Valentine Chaudon - La Croix du 9 novembre 2011)

L'auteure s'est inspirée d'une histoire vraie pour écrire ce roman qui s'interroge sur la place des parents et leur peur d'être au mauvais endroit, au mauvais moment. Subtilement, elle décrit le sentiment de double peine : devoir justifier sans cesse la bonne attitude, être mis à l'écart de la société. Dans tous ses livres, Brigitte Giraud évoque le déséquilibre, celui de l'amour, de l'enfance, du travail. Cette fois, avec intelligence et délicatesse, elle réfléchit sur la griserie du don qui peut se transformer en exclusion. Un piège moral vertigineux. (Christine Ferniot - Télérama du 31 août 2011) --Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 8 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 16 octobre 2011
Format: Broché
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 26 septembre 2011
Format: Broché
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2012
Format: Broché
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?