• Prix conseillé : EUR 18,80
  • Économisez : EUR 6,05 (32%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Multimédia & Co.
EUR 12,75 + EUR 2,99 Livraison en France métropolitaine
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Édition lu en bon état avec traces d'utilisation.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Passeport à l'Iranienne Broché – 25 avril 2007

3.6 étoiles sur 5 12 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Broché
EUR 12,75
EUR 11,00 EUR 1,29

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .



Description du produit

Extrait

Samedi

Je suis née ici, je connais Téhéran, j'y ai de la famille et des amis. Bientôt, je devrai repartir pour Paris, où je vis. Mon billet de retour, sur Iran-Air, est prêt. Juste un petit souci, presque rien : je dois renouveler mon passeport iranien.
J'ai l'habitude. D'ordinaire, cela prend trois jours. J'ai dix jours devant moi : c'est plus qu'il n'en faut.
Pour renouveler mon passeport, je dois préparer, parmi d'autres documents, des photos d'identité isla­miques : pas de cheveux apparents sous le foulard, pas de maquillage visible, pas de sourire. Il faut, en somme, offrir le portrait d'une femme qui regarde directement l'objectif de l'appareil mais qui n'a pas, dans le quotidien de sa vie, l'autorisation de fixer les yeux de son interlocuteur lorsque celui-ci est un homme.
Pour composer cette photo - il s'agit bien d'une composition et non d'un instantané -, je dois à tout prix aller chercher un photographe professionnel. Ceux-ci ont l'habitude de ce genre d'exercice : ils disposent tous de foulards unis et épais, d'une lotion démaquillante pour les yeux et les lèvres, d'un long manteau à col boutonné et fermé, bref de tout l'attirail nécessaire à la transformation d'une femme ordinaire - que ses cheveux soient courts ou longs, qu'elle soit lourdement ou légèrement maquillée, vêtue d'une robe imprimée ou de jeans et d'un tee-shirt - en une femme islamique.
L'apparence de la femme islamique a été soigneu­sement étudiée. Elle a un sens : le voile qui recouvre sa tête représente le sang des martyrs versé au cours de la guerre Iran-Irak - plus d'un million de morts du côté iranien -, et les boutons de son col, qui serrent son gosier et l'étouffent un peu, sont une allusion à l'honneur sain et sauf de son époux ou de son frère, pour la bonne raison que ces boutons empêchent d'apercevoir sa chair de femme.
Avant de me rendre dans un de ces ateliers de photographie - j'en connais deux, situés non loin de chez moi -, je prends la précaution de ne pas raviver mon rouge à lèvres, au cas où les photographes manqueraient de dissolvant, je choisis un foulard noir et une chemise froissée à col montant achetée à Paris, chez Pleats. Ce modèle ne révèle, ni même ne laisse deviner, aucune rondeur du corps, car il noie la poitrine sous un amas de polyester plissé. En Iran, rares sont ceux qui connaissent le couturier Issey Miyaké, et se couvrir d'un de ses amples vêtements ne peut dénoncer la moindre recherche vestimentaire, attitude qui pourrait paraître suspecte.
Je décide de me parfumer un peu, quand même. Un coup d'oeil à ma coiffeuse et je choisis la Rose de Santa Maria Novella. J'espère peut-être, secrètement, grâce à un vêtement à l'élégance insoupçonnable et à mon parfum, contaminer le prototype islamique de la femme par quelques germes japonais et florentins, invisibles, subtils, indétectables.
Je sors et, après quelques minutes de marche incertaine sur des trottoirs transpercés de câbles et éventrés, j'aperçois les deux ateliers de photographie. Ils ne sont pas loin l'un de l'autre. L'un porte le nom de Mehdi, l'imam caché, celui qui a disparu jadis dans un puits et dont les chiites fervents attendent le retour depuis douze siècles.
L'autre atelier s'appelle Ecbâtâne, du nom de l'antique capitale des souverains achéménides, les bâtisseurs de Persépolis. Je choisis le second. Avant la Révolution islamique, j'aurais opté indifféremment pour l'un ou pour l'autre et peut-être même pour le premier, par sympathie pour un de mes cousins qui porte le nom de Mehdi.
Aujourd'hui je choisis la plus haute antiquité, les temps illustres de la Perse. Je m'arrête devant la vitrine de l'atelier Ecbâtâne et je lis, calligraphié sur le verre : «NOUS FILMONS ET PHOTOGRAPHIONS TOUTES VOS CÉRÉMONIES.»

Présentation de l'éditeur

Pour faire renouveler le passeport d'une femme, tout un peuple se mobilise. Et la vraie vie de Téhéran nous est soudain révélée, sous le regard aigu du rire : deux photographes spécialistes de portraits islamiques, un médecin légiste qui troque des organes, une maquerelle qui veut envoyer des filles à Dubaï, une grand-mère qui offre une poule vivante à un militaire implacable, un technicien qui cache une parabole TV dans une marmite d'offrandes religieuses... Il y a là toute une énumération qui a la fantaisie et la générosité désordonnée des bazars orientaux où le rituel du târof - qui consiste à d'abord refuser tout paiement - est infiniment plus vivant et précieux que la loi du talion, où Hâfez côtoie Balzac avec un même appétit de vivre. Voilà l'Iran surprenant que nous fait découvrir Nahal Tajadod avec espièglerie et humour, et surtout avec l'immense tendresse d'une femme qui aime passionnément son pays et refuse l'image qu'on offre de lui.

Nahal Tajadod est née en Iran. Elle descend d'une famille liée à l'histoire de son pays. Elle vient vivre à Paris en 1977, étudie le chinois et travaille sur les relations entre l'Iran et la Chine. Elle a publié en 2005 Roumi le brûlé, une superbe biographie romancée du grand poète persan.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

3 septembre 2016
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
13 juillet 2016
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
22 juin 2015
Format: Format Kindle|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
25 mars 2016
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
10 novembre 2015
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
4 mai 2014
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
9 juin 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
17 juillet 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?