• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 4 à 5 jours.
Expédié et vendu par 06emeline.
EUR 15,21 + EUR 2,99 Livraison
+ EUR 4,34 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par chapitre_libraire
État: D'occasion: Très bon
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 15,50
+ EUR 2,99 (livraison)
Vendu par : TGL Harmattan
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Passer les bornes - sur le fil du voyage Broché – 8 octobre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 15,21
EUR 15,21 EUR 7,53

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

POUR UN NOUVEAU DÉPART

Le départ est une maladie de l'imagination et de l'intelligence. Certains le considèrent comme une fièvre, quelquefois maligne, qu'ils appellent d'ailleurs la fièvre du départ.
Pierre Mac Orlan

Désormais nos voyages cheminent entre débâcles et miracles. Fiévreux, hanté par le pourquoi du départ, j'ai écrit ce livre habité par une interrogation : voyager a-t-il encore un sens ? Si jamais l'on ose répondre un «oui» timide à cette question, une autre s'ensuit aussitôt : lequel ? J'ai hésité sur la voie à suivre, entre écrire une autopsie définitive du voyage et tenter de réanimer le moribond. Mais un souffle ténu s'échappe de la cage, le résidu fragile d'une force ancienne. Le cadavre respire encore.
En écrivant le Manuel de l'antitourisme, mon intention était de démontrer que le loisir touristique est devenu un anti-voyage qui transforme le monde en parc d'attractions. Au lieu de juger les touristes, mieux vaut critiquer l'emprise de l'internationale du divertissement. Celle-ci organise, avec obstination et de manière obsessionnelle, la mise en production des paysages. Le voyage dépasse le tourisme, bien sûr. Mais ce dernier en est une manifestation incontournable, conforme aux moeurs actuelles qui font du voyage un motif autonome, doué d'un magnétisme particulier : nombreux sont celles et ceux qui partent pour le plaisir de voyager, et qui estiment le fait même de voyager comme un acte plaisant. Le tourisme, bien plus que le voyage d'affaires ou l'expédition militaire, correspond parfaitement à cette définition, même s'il ne l'épuisé pas tout à fait. Si le voyage espère traverser la réalité, toute en courbes et en bosses, au risque parfois de s'y heurter, le tourisme érige à présent, de plus en plus, ses propres décors, lisses, fabriqués sur mesure pour accueillir le tout-venant, conformes à ses attentes.
Dans pareil contexte, pourquoi est-il impossible d'éviter le conflit entre tourisme et voyage ? Pourquoi les enquêtes sur la perception du tourisme retrouvent-elles inévitablement l'opposition classique entre touriste et voyageur ?" Pourquoi le touriste est-il le premier à fustiger le tourisme ? La réponse semble évidente : si, aujourd'hui, l'on ne peut réfléchir à la question du voyage sans aborder le phénomène touristique, l'inverse est également vrai. Il apparaît donc impossible d'évacuer le voyage, en tant que démarche porteuse de significations, au motif que tout serait tourisme.

Présentation de l'éditeur

Qu'est-ce qui dans le voyage reste si mystérieux ? Voyager, c'est entrer dans un rapport singulier au monde. Plus qu'une parenthèse exotique, c'est une expérience unique qui nous arrache aux certitudes. En ce siècle de tourisme de masse et de communication forcenée, ce livre exalte le temps suspendu du voyage.
Son auteur médite sur l'essence du voyage avec élégance et poésie, entrelaçant sa réflexion de souvenirs de jungle amazonienne et de steppe mongole. II esquisse une philosophie du voyage et dresse le portrait d'un arpenteur du monde, aventurier et libre.
Au fil de ces pages, rehaussées de plusieurs dessins, le lecteur retrouvera certaines des émotions précieuses éprouvées lors de ses propres voyages.

L'Auteur :

Né à Chambéry en 1970, Rodolphe Christin grandit au pied des montagnes de Chartreuse. C'est dans les Alpes qu'il vit ses premières évasions. Bientôt, il prend goût aux activités de recherche et d'écriture. Il obtient un doctorat de sociologie en 1999, pratique diverses activités de tête et de mains, tour à tour accompagnateur de tourisme d'aventure, ouvrier agricole et sociologue-consultant. Il revient de quelques voyages - aventures et mésaventures - avec une poignée de réflexions dans ses bagages. Il est l'auteur du Manuel de l'antitourisme (Éditions Yago, 2008).

L'Illustratrice :

Laurie Thinot est une artiste polyvalente. Après des études de théâtre, elle entre à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Si son activité principale est la réalisation de films, elle dessine, danse, chante, et écrit aussi. Son style mêle sans fioritures ligne claire et graphisme, combinés à l'encre et aux collages. Elle conçoit l'expérimentation comme un libre voyage à travers la réalité. Elle a dernièrement réalisé plusieurs couvertures pour les Éditions Yago. Son site - www.lauriethinot.com - offre un aperçu de son travail.

Note de l'Éditeur :

Le Manuel de l'antitourisme a été salué à sa sortie par la presse, en France (en 2008) et au Canada (en 2009). Rodolphe Christin signait là un pamphlet ironique, divertissant et fort bien documenté sur le tourisme de masse. Passer les bornes apparaît comme la suite logique de ce premier ouvrage, l'auteur délaissant la critique pour une réflexion positive sur ce qui fait l'essence du voyage (même s'il en profite pour égratigner la vanité des «nouveaux aventuriers»). Entre réflexion philosophique et méditation poétique, le lecteur retrouvera sûrement dans ce livre certaines des émotions précieuses que ses voyages lui ont fait éprouver.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?