• Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Paul Dukas : Ariane et Ba... a été ajouté à votre Panier
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: L'article peut venir remballé. Film plastique manquant, les codes d'activation pour le contenu bonus en ligne peuvent être manquants ou expirés. Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 37,11
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
Vendu par : Fulfillment Express
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Paul Dukas : Ariane et Barbe-Bleue

4.3 étoiles sur 5 4 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
20 neufs à partir de EUR 19,39 5 d'occasion à partir de EUR 19,43
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Interprète: Lori Phillips, Patricia Bardon, Peter Rose, Laura Vlasak Nolen, Daphne Touchais, et al.
  • Orchestre: BBC Symphony Orchestra
  • Chef d'orchestre: Leon Botstein
  • Compositeur: Paul Dukas
  • CD (12 février 2009)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Telarc
  • ASIN : B000RW3YI6
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 157.158 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Disque 1 piste 1
  2. Disque 1 piste 2
  3. Disque 1 piste 3
  4. Disque 1 piste 4
  5. Disque 1 piste 5
  6. Disque 1 piste 6
  7. Disque 1 piste 7
  8. Disque 1 piste 8
  9. Disque 1 piste 9
  10. Disque 1 piste 10
  11. Disque 1 piste 11

Disque : 2

  1. Disque 2 piste 1
  2. Disque 2 piste 2
  3. Disque 2 piste 3
  4. Disque 2 piste 4

Descriptions du produit

Ariane et Barbe Bleue de PAUL DUKAS est un des plus beaux opéras du 20ème Siècle, et le meilleur opéra français du siècle dernier avec « PELLEAS ET MELISSANDE » de DEBUSSY. Pourtant, il existe peu d'enregistrements de cette musique sublime. Le chef d'orchestre LEON BOTSTEIN est à la tête du BBC ORCHESTRA. Avec Lori Phillips (Ariane), mezzo-soprano Patricia Bardon (La Nourrice), bass Peter Rose (Barbe-blue), mezzo-soprano Laura Vlasak Nolen (Selysette), soprano Ana James (Ygraine)...


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Cetalir TOP 100 COMMENTATEURS le 8 juillet 2015
Format: CD Achat vérifié
La discographie d'Ariane et Barbe-Bleue est à l'image de la présence sur les scènes des opéras mondiaux de l'unique opéra de Paul Dukas : famélique. C'est bien dommage et injustifié tant Paul Dukas qui était avant tout un professeur de composition (qui eut Messiaen comme élève) et surtout un critique avisé et respecté pratiqua une auto-censure stricte vis-à-vis de ses propres oeuvres pour ne laisser à la postérité que ce qu'il fit de mieux.

Ariane, composé cinq ans après Pelléas et Mélisande, s'inscrit au plan du chant dans la même lignée que le chef-d'oeuvre de Debussy en ayant toutefois un certain souci de réserver une place plus grande à une forme d'expression lyrique plus proche de la tradition mais de couleur très impressionniste. La grande différence est dans la place laissée à l'orchestre dont Dukas était un grand maître. Le compositeur fait preuve d'une fabuleuse capacité à créer des ambiances, à traduire par d'infinies nuances ce qui se passe autour des personnages qui évoluent dans un espace confiné, à évoquer les tensions, les contradictions ou les rêves qui agitent ces femmes enfermées dans un huis-clos où une succession de drames se noue et se dénoue. J'irai jusqu'à dire que dans une bonne mesure, l'opéra de Dukas est avant-tout un opéra où la place prépondérante est laissée à l'orchestre. Peut-être est-ce là l'une des raisons qui explique son absence des scènes lyriques.
Lire la suite ›
1 commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Paul Dukas est l'auteur immortel du célèbre scherzo : "L'apprenti sorcier". Ce succès amplifié par l'adaptation de Walt Disney pour le film Fantasia a occulté tout le reste de son oeuvre. Dukas compositeur intransigeant a beaucoup détruit de ses partitions et son catalogue restant est bien mince.
Ecrit sur un livret de Maeterlink, Ariane a souffert de la concurrence de "Pelleas et Mellisande" de Debussy et du "Château de Barbe bleue" de Bartok, et comme les autres opéras français du début du XXe siècle écartelé entre le Wagnérisme et le Debussysme il n'ont pas résisté aux "modernes" (véristes et dodécaphonistes).

Cette oeuvre est le chef d'oeuvre de Dukas ... fermez les yeux et écoutez une partition extraordinairement riche: un opéra fantastique à l'orchestration rutilante.

L'enregistrement de Leon Botsein donne toute sa place à l'ochestre et c'est heureux car les deux protagonistes principaux d'Ariane sont : Ariane (un rôle titre écrasant) et l'orchestre.
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 2 janvier 2008
Format: CD Achat vérifié
Leon Botstein est un chef dont on peut saluer la curiosité d'esprit, et l'enthousiasme et la compétence avec lesquels il aborde Ariane et Barbe Bleue dans cet enregistrement tout récent (janvier 2007) font plaisir à entendre. L'opéra unique de Paul Dukas (créé un siècle plus tôt, en 1907) est en effet une œuvre marquante, magnifiquement écrite pour les voix et pour l''orchestre, et qui n''a pas intéressé par hasard des musiciens exigeants et subtils comme Zemlinsky. Drame moral, plutôt qu'érotique, Ariane et Barbe-Bleue possède un pouvoir de séduction qui naît de l'invention suprêmement élégante du compositeur. On cède aux sortilèges du chant souterrain des épouses au premier acte, on admire la construction symphonique à la fois monumentale et condensée des trois actes, comme la riche et chatoyante substance musicale de l'œuvre toute entière (à la surface de laquelle semblent affleurer des idées thématiques en constante transformation.

Excellente prestation de l''orchestre de la BBC, qui déploie une riche et séduisante palette de couleurs, comme en une toile de Klimt. Patricia Bardon est satisfaisante dans le rôle important de la nourrice, tout comme les épouses. Pour incarner Ariane, Lori Phillips n'est pas idéale, mais je ne sais pas quand nous aurons mieux. Dukas est un compositeur important et Ariane est sans doute ce qu'il a écrit de plus beau.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Un opéra trop peu connu. Dans la lignée de Pélléas et Mélisande, même si beaucoup plus proche de Wagner que l'oeuvre de Debussy. A écouter.
2 commentaires 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x9c64cce4) étoiles sur 5 1 commentaire
24 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9c699398) étoiles sur 5 As this enterprising album suggest, Dukas bold yet compelling theatrical creation deserves a revival like no other. 12 septembre 2007
Par David Anthony Hollingsworth - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
After falling head over heels in love with Chausson's "L' Roi Arthus," wondrously performed by Leon Botstein and his forces, my delight over Paul Dukas' "Ariane et Barbe-Bleue" blossoms upon each hearing. It is to my mind Dukas' most effervescent, vivid, emotionally penetrating score, with its staunch, almost morbid beginning (in the great hall of Bluebeard's castle where outside, the peasants vents upon the arrival of Bluebeard himself). Forget L' Apprenti Sorcier for a moment and absorb the psychology behind the music (particularly in the first act). Here's Ariane, Bluebeard's sixth wife, who is strong-willed and determined to rescue the wives behind the unauthorized hidden door, striving for freedom all the same while eschewing the riches under the six `authorized' doors. As Bluebeard discovers this, he seized her and tried to move her away from the door, only to be interfered with by the Nurse, who opened the gate to let the enraged peasants in. As Ariane and the Nurse entered a large dungeon behind that unauthorized door, they discovered Bluebeard's five former wives, huddled in the corner and dressed in rags. With defiance, Ariane smashes a window behind a bolted door and convinces the wives to follow her through the window and into freedom. But it's not quite so simple. After trying to restore their sense of self-esteem especially by adorning them with garments and jewelry from the bridal chambers, the wives decided to stay in the castle and tended Bluebeard, who arrived at the castle wounded by the peasants' rage. Ariane and the Nurse (another heroine in my mind) left the castle as the curtain falls. So much for liberation, but without vain.

Yet there's something allegorical behind the work, very much like Fibich's & Janacek's operas "Sarka." After all, it was David Murray who, in his thought provoking booklet essay, deemed the work a Women's Lib drama. In the end, though, as he also observes, the opera remains rather wooly (like Sarka, a woman warrior who falls for a man (Ctirad) she destined to defeat originally). There is definitely a connection with Dukas' masterpiece with not only "Sarka", but also with "Duke Bluebeard's Castle" (taken up by Bela Bartok) in that inner psychological quest for what lies beyond what's deemed permissible (or accessible for that matter).

Seemingly, that was on Dukas' mind when he took the project as his own. Based on the mysterious libretto adapted from the symbolist play of Maurice Maeterlinck, Ariane was written specifically for Grieg, who turned it down. Dukas, who fell in love with the libretto from the onset, began work on it at the start of the 20th Century and completed it in time for the 10th of May 1907 premiere at the Opera Comique in Paris (which gave the premiere of Debussy's "Pelleas et Melisande" five years earlier). The premiere of Ariane was a success and it found itself something of a vogue for sometime thereafter. According to Leon Botstein, Arturo Toscanini gave an American premiere of the work at the Metropolitan Opera and was held in high regard by especially Richard Strauss, who was notoriously critical of Debussy's "Pelleas." Could it be, therefore, that the unintentional comparisons and competition with Bartok's "Bluebeard Castle" and Debussy's "Pelleas" along with the politics and musical tastes caused it to fade into relative obscurity? Botstein thinks so, though unintentional may likewise be a relative term given the history and politics behind music criticisms by the turn of the last century (and even before that). Notwithstanding that, though, shall we remain thankful that Dukas chose to not destroy this work like he did so many others and hopefully this enterprise would generate enough interests to revive this moving opera on stage.

And it is Botstein again, and with the BBC Symphony, the BBC Singers, as well as the Soloists (particularly Patricia Bardon as the Nurse) who comes up huge in Dukas compelling score. I really like Ms. Bardon in her role; she's brings out the angst admirably and with that alluring command and beauty of her voice. Lori Phillips as Ariane is fine though not really that spectacular. A bit more of a theatrical approach and swagger would've been nice; that dash that would've make her role not just more compelling, but also more convincing. But for the role as demanding as this (which practically requires singing throughout most of the entire opera), Ms. Phillips steps up to the challenge big and with flexibility & colorations in tone as her role demands (let's face it, Ariane has been through a lot). The rest of the cast is as strong and distinguishing as it gets, given that six principal roles are for the female singers (why Alladine, one of five wives imprisoned, a silent character remains a mystery to me). But with all that's said & done, this well-recorded, well-documented, well-presented enterprise is totally praiseworthy in its own right and if it doesn't necessarily replace the earlier Erato version of the work for some, it at least supplements it.

And nicely so.
Ce commentaire a-t-il été utile ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?