• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 2 mois.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Pelures d'oignon Broché – 2 octobre 2007

3.5 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,10
EUR 21,63 EUR 1,15
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Rentrée Littéraire
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Pelures d'oignon
  • +
  • Toute une histoire
Prix total: EUR 48,30
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Les pelures sous la pelure

Que ce soit aujourd'hui ou il y a des années, la tenta­tion reste grande de se déguiser en tierce personne : quand il avait à peu près douze ans, mais qu'il adorait encore s'asseoir sur les genoux de sa mère, quelque chose commença et finit. Mais est-il possible de préci­ser exactement ce qui commença, ce qui prit fin ? En ce qui me concerne, oui.
C'est mon enfance qui s'acheva dans un espace exigu quand la guerre, là où j'ai grandi, éclata en diffé­rents lieux à la fois. Elle commença, il n'était pas pos­sible de ne pas l'entendre, avec le feu des batteries d'un bâtiment de ligne et le piqué d'avions de combat sur le faubourg portuaire de Neufahrwasser, auquel faisait face la Westerplatte, une base militaire polonaise, et aussi, plus loin, avec les tirs ciblés de deux blindés de reconnaissance dans la bataille qui se livrait à la Poste polonaise, dans la Vieille-Ville, annoncée tout près par notre poste de radio, le «Récepteur du Peuple», qui avait sa place sur le buffet du séjour : des mots d'airain proclamaient la fin de mes années d'enfance dans un logement du rez-de-chaussée qui faisait partie d'un immeuble de rapport à trois étages situé dans le Labesweg à Langfuhr.
Même l'heure voulut être inoubliable. De ce moment régna sur l'aérodrome de l'«État libre», près de la fabrique de chocolat Baltic, une activité qui n'était pas que civile. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

A quatre-vingts ans, Günter Grass se souvient. Métaphore du souvenir: l'oignon - notre passé, notre expérience, tout ce qui définit notre personnalité - dont on ôte les pelures une à une en cherchant en vain le cœur n'est autre que cette accumulation de strates plus ou moins denses, plus ou moins fiables. Le récit débute à Dantzig en 1939 avec l'entrée en guerre et la perte de l'innocence. Il s'achève à Paris en 1959 avec la publication du Tambour et la consécration littéraire. Il décrit les épisodes les plus marquants d'une biographie et la genèse d'une œuvre: enfance dans un milieu étriqué, guerre d'un adolescent endoctriné, survie dans les ruines, affirmation d'une vocation, trois faims qui ponctuent ces années d'apprentissage: la nourriture, l'amour charnel, l'art. En révélant, avant même la publication du livre en Allemagne, qu'il avait à dix-sept ans servi sous l'uniforme SS clans les derniers mois de la guerre, l'écrivain, qui n'a pourtant cessé de confronter son pays aux horreurs de son histoire, a déchaîné une tempête médiatique. Les lecteurs français ont enfin la possibilité de replacer la controverse dans le contexte de son récit intime: une chronologie tâtonnante, en crabe, où alternent l'émotion, le grotesque, la gravité, tantôt dans la plus belle écriture classique, tantôt dans l'argot et le populaire. On l'aura compris: cet ouvrage est primordial pour entrer dans l'œuvre d'un maître de la langue allemande et en donner les clefs.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
L'expérience de l'homme étonne, dérange. Le témoignage de cette adolescence dans l'Allemagne nazie peut déranger. Que les bien-pensants se détournent. Le style en tout cas étonne, puisque l'auteur peut passer du je à la troisième personne, jouant des images dont il ne sait si ce sont bien des souvenirs. Le dépouillement donne à l'absurde toute sa force. Aucune morale, ni aucune complaisance. Le propos reste simple malgré des mots choisis. Ce livre permettra à ceux qui n'ont pas connu la guerre de pouvoir s'en féliciter.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
La sortie de ce livre a provoqué un petit scandale. Quoi, le grand Günter Grass aurait été un vulgaire SS ? A cette vision des choses extrêmement primaire, ce livre apporte la meilleure des réponses. Humain, trop humain, le jeune Grass a été un garçon ordinaire, qui a en général suivi le cours des choses, fait ce qu'on lui disait de faire sans se poser trop de questions, d'autant plus que sa vie n'a véritablement connu le nazisme qu'à la marge. L'adulte qu'il est devenu revient sans complaisance et avec une grande honnêteté sur la vie de ce garçon parfois naïf qu'il a été, et sur le monde qui l'habitait et devait habiter son oeuvre. Il en résulte un livre très touchant, qui éclaire d'une prodigieuse façon la genèse du fabuleux Tambour. Ecrit dans ce style très personnel qui est le sien, Pelures d'oignon est un livre indispensable à tous ceux qui admirent Günter Grass. Il permet, au delà de la vie de l'écrivain, de mieux comprendre ce qu'a été la vie d'un jeune Allemand dans ces années terribles. Rarement un livre de souvenirs a été aussi vivant, aussi émouvant, rarement une personnalité s'est penchée sur son passé avec une telle absence de complaisance et une telle humanité.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Ecrit dans un style flamboyant, l'ouvrage se noie au fil des pages dans des aller-retour chronologiques et la relation des formations artistiques de l'auteur. Autant le jeune homme balloté par la guerre jusque dans la Waffen SS témoigne "pour de vrai" de la fin de la guerre, autant le lecteur a bien du mal à trouver quelque intérêt aux errements d'un jeune artiste cherchant sa voie. En tant que mémoires, on cherche en vain une simple explication de la construction des options politiques de l'auteur.
En lire quelques pages est un délice, en savourant le style.
Lire de A à Z est un exploit pour ne pas sombrer dans l'ennui.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Coup en bois pour Günter Grass, Parler de son "enfance" nazi en se justifiant par une forme pédante et trop égocentrique. Roman imbuvable et irritant. Ca va Günter on t'en veux pas, enfin presque ! .. mais ou as tu mis ton tambour
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?