Acheter d'occasion
EUR 0,93
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Livréco
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci ! en achetant ce livre vous soutenez une entreprise qui a pour vocation l'insertion de travailleurs handicapés. Expédition sous 48 h à réception de votre commande. Emballage soigné depuis la France. ALL-LIVRES
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Petite Plume Poche – 19 mai 2004

Découvrez en premier les 10 livres les plus attendus du moment, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !

3.7 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
EUR 0,93

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017


Boutique Pocket
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Amazon.fr

Roman à facettes multiples et déroutantes, Petite Plume débute au XIXe par une bataille qui fait rage entre des Indiens et des émigrés écossais. Suite à un malencontreux éboulement de neige, les combattants vont se retrouver coincés et marris. Coupés à jamais du reste du monde, Indiens et Écossais vont apprendre à vivre ensemble dans une belle harmonie et donner naissance à des rejetons merveilleux, comme Petite Plume, à la fois doté d'un corps souple et agile et d'un nez retroussé parsemé de tâches de rousseurs. Un jour, un idiot d'aviateur portant dans son appareil une bombe atomique se retrouve pris dans une tempête de neige. Il se débarrasse de sa bombe en rase campagne, éliminant sans le savoir de la carte la ville de Loneville, restée inconnue de tous, ainsi que tous ses habitants. Réchappé miraculeux de ce désastre, Petite Plume – âgé de dix ans –, contraint de s'aventurer pour la première fois hors de sa ville, est bientôt recueilli par un capitaine puis adopté par le shérif d'une bourgade qui se prend d'affection pour ce drôle de petit homme.

Voici un roman qui se lit d'une traite, comme un délicieux récit caustique sur les mœurs et les travers des sociétés modernes, doublé d'une méditation profonde sur le modèle utopiste d'une cité idéale. En ce sens, ce petit roman rentre dignement dans la grande lignée des fables utopistes, au même titre que Atlantide, de Pierre Benoît, ou que Le Baron perché, d'Italo Calvino. Petite Plume est enfin une invitation à percevoir le monde sous un autre angle, plus joyeux et plus romanesque. Comme le dit l'auteur dans sa "note d'un rêveur" : "ce ne sont pas les miracles qui nous échappent, mais nous qui leur échappons !" --Denis Gombert --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Extrait

Un mois avait passé. Le Shérif était désormais convaincu que Petite Plume – il était bien obligé de l’appeler ainsi – était un touriste australien oublié. Le Shérif était sans doute incapable de situer l’Australie sur une carte et il en savait à peu près aussi long sur les antipodes que sur la philosophie grecque, c’est-à-dire absolument rien. Mais son ignorance ne faisait que confirmer ses soupçons. Un petit garçon aussi extraordinaire ne pouvait venir que d’un lieu lointain dont le Shérif ignorait tout. Et le seul pays de langue anglaise susceptible de se prêter à pareilles excentricités en matière d’accoutrement et d’accent était l’Australie. Du moins dans l’esprit assez peu averti du Shérif de Pennsville, Colorado.
Refusant d’admettre qu’il commençait à se prendre d’affection pour le petit galopin, comme il l’appelait tendrement, il continua officiellement à rechercher ses parents. Mais, dans les faits, il renonça à essayer de localiser sa famille. Georgia, sa femme, observait, incrédule, ce mari dont elle avait cru le cœur définitivement endurci s’humaniser peu à peu, affichant une attitude presque paternelle à l’égard de leur protégé. Et quand le Shérif lui annonça son intention d’inviter le petit à l’accompagner à la chasse, elle sut que George ferait tout ce qui était en son pouvoir, dans les limites de la légalité bien sûr, pour qu’il reste chez eux. Car la chasse, elle était bien placée pour le savoir, était le loisir préféré de George. Un loisir qu’il ne partageait qu’avec ses vrais amis. Il fallait que Petite Plume ait vraiment gagné son cœur pour qu’il lui fasse une telle proposition. « Tu es déjà allé à la chasse à l’ours ? demanda le Shérif, l’air de rien, un soir au dîner.
– Pas cette année », répondit le petit. Le Shérif éclata de rire. Décidément, le gamin ne manquait pas de répartie.

Les yeux du Shérif s’embuèrent en voyant Petite Plume descendre l’escalier avec son arc et ses flèches.
C’était l’hiver et la chasse n’était pas ouverte. Quant aux ours, ils hibernaient. Tout ce que voulait le Shérif, c’était passer un moment seul à seul avec le petit dans l’espoir d’obtenir, peut-être, un début de réponse à toutes les questions qui le taraudaient. Petite Plume savait, bien sûr, qu’ils ne verraient pas d’ours, mais l’idée de faire un tour en forêt avec George lui plaisait.
Le Shérif saisit son fusil — on ne sait jamais ce qui peut arriver au fond des bois —, tendit les sandwiches à Petite Plume et prit place au volant de sa voiture. Il remarqua que le petit avait enfilé son vieux manteau crasseux et ses mocassins de peau.
« Pourquoi n’as-tu pas mis les nouveaux habits que nous t’avons achetés ? — Ils porrrtent l’odeurrr de la ville », répondit Petite Plume.
Pensant que le petit voulait prendre une allure de trappeur et jouer au chasseur, le Shérif sourit. Ils firent le reste du trajet sans parler. Arrivés à l’endroit préféré du Shérif, ils s’arrêtèrent et rangèrent la voiture. Le Shérif s’engagea dans la forêt froide, sombre et profonde. Le garçon le suivit. Au bout d’un moment, le Shérif se rendit compte qu’il n’entendait que ses propres pas. Le petit garçon, qui marchait à côté de lui, avançait d’une démarche de panthère, sans faire le moindre bruit. Soudain, Petite Plume s’arrêta. Le Shérif le vit tendre l’oreille. Pour sa part, il n’entendait strictement rien. Le garçon posa l’index sur sa bouche pour réclamer le silence. De sa main gauche, il fit signe à George de rester où il était. Puis, dressant ses deux index derrière sa tête, il sourit au Shérif et murmura « dîner ». Il plaça une flèche dans son arc et disparut dans les fourrés. Le Shérif ne bougea pas ; il écoutait. Après un bref instant, il entendit un animal bondir, puis retomber lourdement à terre.
Quelques minutes plus tard, il perçut le frottement d’un corps que l’on traîne sur le sol, accompagné de la respiration haletante du garçon. Il se déplaça lentement en direction du bruit. « Seigneur Dieu ! » s’écria-t-il en voyant le petit tirer un chevreuil mort dont la gorge était traversée par une flèche acérée. « Seigneur Dieu », répéta-t-il, ébahi.
« Bon sang de bonsoir, où est-ce que tu appris à faire ça ? » demanda le Shérif quand Petite Plume, le visage rougi par l’effort, déposa la bête morte à ses pieds.
« À l’école », répondit le petit chasseur. Le Shérif se sentit soudain empli d’une admiration sans bornes pour le système éducatif australien. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 3 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 14 avril 2011
Format: Poche
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 19 septembre 2006
Format: Poche
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2003
Format: Broché
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : douille a choc

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?