• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Petite histoire des lieux... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Exemplaire de service de presse (Poinçon au dos). ENVOIS RAPIDES ET PROTÉGÉS : Les ouvrages commandés sont couverts puis mis sous enveloppe bulle et expédiés dans les 2 jours ouvrables.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Petite histoire des lieux de débauche Broché – 2 février 2011


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,95
EUR 18,00 EUR 7,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Prologue

Maisons vertes japonaises, sentiers des saules chinois, dicterions et ergastérions d'Athènes, lupanars de Rome ou red-light districts à New York puis lanternes rouges à Paris, casini de Venise ou folies parisiennes, appartements secrets ou établissements d'utilité publique, bouges ou palais... autant de noms pour une même réalité souvent cachée, toujours codée, partout dédiée à Éros. Son culte exige la contribution de tous les arts pour la satisfaction de tous les sens. Il a ses prêtresses et ses servants ; ses fidèles partagent la religion la plus répandue du monde en perpétuant le plus vieux métier. Ses temples des villes ou des campagnes inventent des architectures spécifiques pour accueillir des jeux variés et audacieux.
Sporadiquement, les autorités tentent de les interdire. Régulièrement, les bons pères de famille les fréquentent et y mènent leur fils pour une initiation, comme leurs pères avant eux. Le monde de l'amour vénal est réputé mettre en danger la morale, voire le patrimoine de sa clientèle. Les réalistes concèdent qu'il y a des énergies juvéniles à canaliser et des désordres à circonscrire plutôt qu'à pourchasser en vain.
Pendant des siècles s'ajoute aussi une raison plus pratique : la peur du «fatal embonpoint», souci dont les professionnelles débarrassent leur partenaire. Non sans en payer le prix. Les remèdes contraceptifs ou abortifs sont souvent plus dangereux qu'une grossesse et leur efficacité est toute relative. Casanova évoque les pilules anticonceptionnelles, mais leur préfère le condom, qui protège plutôt mal des maladies sexuellement transmissibles et un peu mieux des grossesses.
Approuver ou réprouver les maisons de plaisir est une histoire aussi ancienne que ces lieux. Notre propos n'est pas de juger. Ces sanctuaires d'Éros sont multiples, dévolus pour un temps ou pour toujours. Autant d'histoires à raconter, d'architectures et de décors à montrer, de rituels à découvrir, de secrets à divulguer - qui ne sont pas toujours d'alcôve. Ces maisons sont des théâtres où chacun est à son gré acteur et metteur en scène. Comme dans un carnaval, hommes et femmes choisissent un masque et font du corps l'instrument de l'esprit. Pendant des siècles, les salles de ces jeux offrent autre chose qu'un assouvissement sexuel. Cela demande du temps, de l'argent, de la culture.
De la caverne aux utopismes des Lumières, il y a bien des lieux et usages du plaisir à découvrir. On tentera de rappeler, en titillant les curiosités, combien celui-ci est aussi riche de constantes que d'inventions.

Revue de presse

Dans un bel exercice d'érudition, Édith Huyghe s'abandonne au plaisir, partagé, de la dissection des lieux de débauche à travers le temps...
Au regard de ceux qui nous ont précédés, nous vivons une époque bien prude. (Clément Pétreault - Le Point du 28 avril 2011)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?