• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Petites scènes capitales a été ajouté à votre Panier
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par kizbi fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Stocké, emballé et expédié par Amazon.fr! De plus, Amazon assure le service client et traite les retours clients. Ne prenez pas de risque, choisissez un spécialiste et commandez en toute confiance avec Kizbi!
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Petites scènes capitales Broché – 21 août 2013

3.9 étoiles sur 5 17 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00
EUR 14,00 EUR 0,05
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Petites scènes capitales
  • +
  • Magnus - Prix Goncourt des Lycéens 2005
  • +
  • Jours de colère
Prix total: EUR 35,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

«C'est qui, là ?»
Cette question, elle l'a entendue des dizaines de fois. Une fausse devinette au goût de ritournelle posée par sa grand-mère devant une photographie en noir et blanc exposée dans un cadre en bois noir laqué, présentant une jeune accouchée assise dans un lit, son nouveau-né au creux d'un coude. La question ne vise pas la femme, mais le nourrisson couché contre elle. De la mère, on ne parle pas, on ne badine pas autour de son portrait, elle est une figure intouchable. Une évidence et une énigme, en bloc.
«C'est moi !» s'exclame la petite. - «Moi quiii ?» poursuit la grand-mère en faisant monter à l'aigu le «i» du dernier mot. - «Moi Liliii !»
Tel est le rituel, deux questions brèves, légèrement stridulées, sûres des réponses qui fusent sur la même note, mais les attendant comme s'il s'agissait à chaque fois d'une surprise, voire d'une révélation.
Et c'est en effet toujours une surprise pour l'enfant : se voir là, pareille à un poupon de celluloïd lové dans la saignée du bras maternel. Se voir sans se reconnaître, sans pouvoir établir un lien réel entre elle et cette figurine. Elle rit, frappe des mains, mais derrière ce rire tremble parfois, ténu, un malaise : Est-ce vraiment moi ? Peut-on changer si radicalement de taille et d'aspect ?
Ce jeu simplet, elle le rejoue de temps en temps devant un miroir avec sa poupée nommée Rosa, assumant d'une traite les questions et les réponses, et son rire, alors, est dénué de trouble, le reflet lui renvoyant une image sans ambiguïté d'elles deux, chacune se tenant bien à sa place : la poupée dans l'inerte et le silence, la vivante dans le mouvement et la parole.

«C'est qui, là ?»
Un jour, elle fait faux bond, elle casse la ritournelle en remplaçant subitement la réplique habituelle par une interrogation qui déconcerte sa partenaire de jeu : «Mais avant, j'étais où ? - Avant ?... Avant quoi ? ! - Ben, avant là ! précise la petite en écrasant un doigt sur la photo. - Tu veux dire... avant de naître ? Eh bien, tu étais dans le ventre de ta maman. - Non, avant ! Avant le ventre !» Là, Nati, la grand-mère, déclare forfait. Cette question lui est peut-être venue à l'esprit autrefois, mais il y a de cela si longtemps qu'elle l'a totalement perdue de vue, et elle reste démunie devant elle. Elle ne va tout de même pas parler à une gamine des mystères de la sexualité, lui expliquer le processus de la fécondation de l'ovule par le spermatozoïde ; d'ailleurs, elle en serait bien incapable. Et la fillette, partie comme elle l'est ce jour-là avec son visage soucieux, un peu buté, n'y comprendrait rien ; en prime, elle risquerait de continuer à demander : «Non, avant, encore avant !»
(...)

Revue de presse

« Sylvie Germain ne cherche pas à dominer : on a l impression que les histoires se déploient sans intervention démiurgique, que les personnages vivent leur vie... L écriture rend sensible l émotion, et le roman vivant. » --Livres Hebdo

« Un très beau texte tout en émotions contenues, le roman familial d une femme en quête d identité. Une profonde sensibilité, une grande poésie. » --Page

« A travers une pure fiction, Sylvie Germain donne un texte d une grande intimité, confiant à des personnages des désirs, des élans, des appels, des tristesses, des révoltes dont on la sent proche et contemporaine. Emouvant et juste. » --Le Monde des livres

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Yves Léonard TOP 500 COMMENTATEURS le 13 septembre 2013
Format: Broché Achat vérifié
Ce livre est celui d'une auteure dont l'immense talent est parvenu à pleine maturité. Il est aussi celui d'une femme sensible particulièrement à l'écoute des modulations du cœur de l'homme.
Le parcours de vie qu'elle nous propose, celui de la jeune Lili, n'est pas un parcours de tout repos. Il est âpre, rude. Si je n'avais été retenu par le sentiment d'être en présence d'une œuvre importante et par l'empathie que Sylvie Germain sait susciter chez le lecteur pour son personnage peut-être n'aurais-je pu aller jusqu'au bout. J'ai eu à plusieurs moments envie de quitter ce val d'amertume (plutôt qu'une vallée de larmes car en fait on pleure peu, on intériorise c'est pire), d'en finir avec cette succession de moments douloureux, qui pourtant ressemblent de si près à une vie ordinaire...Sylvie Germain parvient à nous vriller dans le cerveau des images fortes qui impactent durablement notre mémoire. Elle possède de science très sûre la faculté de nous faire partager émotions et sensations.
La très chrétienne Sylvie Germain ne nous berce pas d'illusions, son regard épouse la réalité du monde. Absences, incompréhensions, deuils, déceptions, épines diverses sont notre lot bien davantage que l'eau de rose. Sans doute sont-ils pour elle moyens de nous faire grandir, nous qui cherchons plutôt le divertissement.
Finalement j'aurai été bien léger, et sans doute un peu lâche, d'abandonner moi aussi Lili qui a tant besoin de reconnaissance, dont le manque initial est tel que sa quête affective ne peut-être que difficile.
Lire la suite ›
2 commentaires 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par l'ivre libre COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 20 mars 2014
Format: Broché Achat vérifié
Malgré ce qu'en disent certains commentateurs, si ce livre est intéressant, et loin d'être anodin, il n'a RIEN à voir avec les premiers immenses livres de l'auteur : Le livre des nuits, Nuit d'ambre, Eclats de sel, la Pleurante...
S.Germain a toujours écrit des récits noirs, mais parfois, on tombe ici dans le glauque inutile (la scène où l'aînée « recueille » son père ivre par exemple, ...)
L'écriture elle- même a perdu ses métaphores sublimes ; le « trop- plein » de poésie détruit la noirceur des faits, leur enlève leur relief, les ponce...le lecteur reste davantage spectateur, vibre moins ou plus rarement. La plume est légère, manque de force et souvent d'émotion............Il reste cependant des moments forts, ils servent à metre en relief une idée sous- jacente; S.Germain s'intéresse davantage au SENS qu'au récit.
Les questions de l'auteur continuent de la tarauder, existentielles, métaphysiques : " Comment surtout rester croyant face à l'absurdité, à la cruauté qui si souvent distordent la vie?" S. Germain continue de questioner le sens de la vie, la nécessité de connaissance des origines (La maman de Lili a disparu) Je ne suis pas sûre qu'elle sache toujours partager ses interrogations avec les lecteurs médusés par cette vision noire de l'existence; en tout cas, elle ne delivre pas de réponse; c'est d'ailleurs cela son humanité!
Ce que j'ai le plus aimé : les légendes (Bilboc, le roi qui fait un thé de ses larmes, Dioscore brûlant sa fille Barbara convertie au christianisme...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Colette Mestres MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 11 septembre 2013
Format: Broché
Je retrouve la Sylvie Germain de "Magnus" ! la poupée à tête de porcelaine remplace le nounours ..

Et toujours cette quête d'amour, ce grand manque qui fait que quand on en a été privé dès l'enfance, la quête est permanente et intarissable. De sa vie, Lili en sera toujours la voyeuse, la mal aimée, celle de trop, jamais à sa place.

Très beau roman . Le bonheur c'est pour quand Lili ?? le livre ne le dit pas .
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par GAG le 29 août 2013
Format: Broché
Très beau roman de la rentrée que ces Petites scènes capitales. Une maîtrise du tempo qui force l'admiration - le lecteur inévitablement est embarqué en quelques pages ; un style époustouflant ; une force d'écho des personnages ; un talent de conteuse... Tout y est ! Sublime ! On en redemande encore une fois le livre refermé. A lire absolument, un vrai régal !
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce n'est pas vraiment à mes yeux un roman, plutôt des tranches de vie, racontées par un écrivain douée d'un talent sans conteste, une vraie musicalité, un attachement, des errances, des changements de cap, des envies, des pertes, la vie normale au travers de toutes ses difficultés et ses joies...
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
comme toujours, on n'est jamais déçu quand on lit Sylvie Germain: une sensibilité très vive, un style magnifique et, là, en l'occurrence une histoire capitale qui m'a émue aux larmes. lisez, vous serez bouleversé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Une histoire , toute en retenue sur le silence , issu des manques ,dans l'enfance, ou aussi le silence qui caractérise certains fardeaux , qu'il faut porter seul , parfois; On trouve aussi une belle représentation de la pudeur , lorsque des liens se créent , dans un âge plus avancé... Merci à Sylvie Germain qui nous laisse entrevoir , toujours , une vue poétique de la vie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?