• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Petits Bonheurs de l'édit... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par chapitre_libraire
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Spécialiste du livre. Service professionnel. Expédition en 24 heures des Pays de la Loire (France) en colis suivi. Confirmation de l'expédition par mail. Suivi de commande en ligne. 200 000 clients satisfaits.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Petits Bonheurs de l'édition Broché – 12 janvier 2012

3.2 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,45
EUR 10,35 EUR 3,43
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Petits Bonheurs de l'édition
  • +
  • Traduction, histoire, théories, pratiques
  • +
  • Le plaisir du texte
Prix total: EUR 35,95
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Comment devient-on stagiaire chez Grasset ? Qu’est-ce qu’on y fait ? Quelles sont les relations avec les éditeurs en titre ? Sur quels critères sont retenus les manuscrits et comment se manifestent les relations de pouvoir dans ce monde à part, chargé d’un passé littéraire glorieux ? L’histoire de la maison ne pèse-t-elle pas sur les esprits de ceux qui y travaillent au point de leur donner la certitude ou l’illusion d’appartenir à une aristocratie ? Avec un humour constant, Bruno Migdal, le « sans grade », l’amoureux de la littérature qui écrit à ses heures, observe et note les mœurs étranges de ce petit monde dont les codes lui sont étrangers. Chargé de lire des manuscrits et d’en rendre compte par une note de lecture, il nous livre, tout en ?nesse, sous la forme d’un journal de stage, une facette de la comédie humaine dans ce microcosme très parisien.

Biographie de l'auteur

Bruno Migdal est né à Saint-Cloud en 1958. Il travaille dans un établissement scienti?que en région parisienne. Son attachement à la littérature le pousse à entamer des études de lettres à l’âge de quarante-deux ans. Stagiaire chez Grasset est sa première publication.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Un stagiaire de 42 ans qui s'introduit dans le milieu de l'édition ça inspire la curiosité et on se dit que le petit malin a sans doute dû trouver le filon pour mieux se faire éditer en entrant par la petite porte. Erreur. Notre auteur ne souhaitait pas se faire éditer -enfin surtout, on l'a tout de suite mis au parfum, en lui précisant d'emblée qu'il ne le serait pas (édité)- mais juste explorer le milieu de l'édition (dixit le prétendu stagiaire). Et voilà donc que l'on va suivre les pérégrinations de notre stagiaire dans la Maison située dans le quartier préféré des éditeurs parisiens. On se demande bien quelle a pu être la réaction des 'jeunes' stagiaires (oui il y a beaucoup de stagiaire dans le monde de l'édition)en voyant débouler un quarantenaire au pays des livres. On découvre que les stagiaires n'y sont pas que des personnes souhaitant travailler dans l'édition mais surtout des jeunes 'bien nés' en mal de stage qui sont là comme ils seraient ailleurs. Si jusque là le milieu du livre pouvait vous faire rêver alors après lecture vous reprendrez le niveau de vos rêves à zéro car, en fait l'édition c'est comme le reste, on y croule sous l'ennui ( '...les tractions entre les intéressés s'engluent, l'enthousiasme n'y est plus...' p33. Normal me direz-vous puisque comme le rappelle l'auteur '...la publication de premiers romans est en hausse vertigineuse... mais l'exigence est à la baisse et, diluée dans cette mer de publications...' p58).Lire la suite ›
1 commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce journal de stage est celui fait par l'auteur, Bruno Migdal, lors d'un passage très instructif chez un gros éditeur parisien. Ce qui m'a intéressé c'est cette incursion par un homme tout à fait néophyte, déjà installé dans sa vie et qui aurait donc bien peu de choses à faire parmi les jeunes recrues, les nombreux stagiaires et autres CDD longue durée. Car l'édition semble bien, à travers son regard, un milieu relativement instable où chacun doit défendre sa place, se montrer efficace et égrener les piles de manuscrits "plus vite que son ombre".

Je dois bien avouer être tout à fait intriguée par les rouages de l'édition et, même si ce carnet de notes est bref, il n'en dévoile pas moins certains travers : la surexploitation des stagiaires et autres contrats précaires, le très faible ratio entre quantité d’œuvres reçues et publication effective. C'est cet envers du décors qu'il me plaisait de voir de l'intérieur. Tout en me doutant des conditions de travail, de la rigueur demandée, j'ai tout de même été surprise par ce rythme incessant et qui s'infiltre même à l'extérieur (combien sont-ils ceux qui prennent pour leur chevet des copies à lire, pour le soir et le week-end?).

On en vient à s'interroger sur les critères de sélection des lecteurs formés sur le tas, sur le toujours très grand nombre de prétendants à la publication et sur le rythme des castes qui œuvrent en haut, celles qui ont les pleins pouvoirs de faire "quelqu'un".
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Livre que j'ai trouvé vraiment très intéressant. L'auteur est subtil, sait rapporter les faits seulement intéressants et pour ne rien gâter écrit très bien. J'attends le prochain livre...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par hpf97 TOP 1000 COMMENTATEURS le 8 mai 2012
Format: Broché
out d'abord il faut savoir que l'auteur a réellement vécu cette expérience, ce n'est pas une forme de style littéraire ou l'incarnation d'un personnage. Cela se témoigne dans le style de l'écriture : carré, cartésien, un poil lourd.

Cela se reflète également dans le contenu : l'histoire reste très factuelle, sans beaucoup d'humour. Serait-ce le témoignage d'un monde d'ascètes où l'emprise de l'économie de marché est de plus en plus grands, où la découverte de nouveaux auteurs, le risque de faire connaître de nouveaux talents n'est plus de mise ?

Contrairement, à d'autres romans du genre (comme Tribulations d'une caissière d'Anna Sam), l'humour n'a pas beaucoup de place. Au différence est le fait de côtoyer des célébrités : impossilbe à l'auteur de les citer explicitement et d'avoir recours à leurs initiales (P.R pour Patrick Rambaud, A.M pour Amin Maalouf, B&B pour les frères Bogdanov). Autant cela pourrait se comprendre quand la description n'est pas à l'avantage de la personne concernée, autant cela devient pénible pour les autres si l'on n'est pas un tantinet au fait du monde littéraire.

Voilà donc un livre intéressant, rapide à lire, où l'on se réjouira de déchiffrer le codage des auteurs mystères.
(quoilire.wordpress.com
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?