EUR 30,77
  • Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock.
Livré et vendu par Amazon dans un emballage certifié « Déballer sans s'énerver par Amazon ». Emballage cadeau disponible.
Phrazes For The Young a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Phrazes For The Young

Découvrez la promotion tous les vinyles à -10%* avec le code VINYLE10 (offre reservée aux produits vendus et expédiés par Amazon.fr)
4.3 étoiles sur 5 10 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
11 neufs à partir de EUR 18,98 1 d'occasion à partir de EUR 69,00
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Tous les vinyles à -10%* avec le code VINYLE10
Découvrez notre promotion vinyles à -10% avec le code VINYLE10 (Offre réservée aux produits vendus et expédiés par Amazon.fr, voir conditions) Cliquez ici

Déballer sans s'énerver par Amazon
Certification « Déballer sans s'énerver par Amazon »
Ce produit est certifié « Déballer sans s'énerver par Amazon ». Le programme « Déballer sans s'énerver par Amazon » vous propose des produits disposant d'un emballage simplifié, facile à retirer sans avoir à s'acharner dessus. N'utilisant que des cartons recyclables faciles à ouvrir et dépourvus de matériaux superflus, les emballages certifiés « Déballer sans s'énerver par Amazon » sont conçus pour être ouverts sans l'aide d'un cutter ou d'un couteau tout en protégeant votre article aussi bien que l'emballage traditionnel.
Voir tous nos produits certifiés « Déballer sans s'énerver ».

Offres spéciales et liens associés



Détails sur le produit

  • Album vinyle (2 novembre 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Rca Records Label
  • ASIN : B002MXNO6K
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 76.288 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
4:41
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
4:54
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
3
30
4:03
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
4:59
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
5
30
5:42
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
6
30
5:08
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
7
30
5:20
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
8
30
5:02
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
Digital Booklet: Phrazes For The Young
Digital Booklet: Phrazes For The Young
Album uniquement

Descriptions du produit

Description du produit

Après Albert Hammond Jr et Nikolai Fraiture, c'est au tour de Julian Casablancas, leader charismatique des STROKES, de se lancer dans une aventure solo. Intitulé Phrazes For The Young, le premier album de Julian Casablancas a été enregistré entre Los Angeles, New York et le Nebraska et produit par Jason Lader (Mars Volta, Coldplay, System Of A Down...) et Mike Mogis. Le membre fondateur et compositeur des Strokes livre avec « Phrazes For The Young » un concentré de 8 titres pop et rock. Le timbre de voix si remarquable de Julian Casablancas est mis en avant servant des mélodies entêtantes ; des claviers rétros côtoient des riff de guitares rock'n'roll ; Le résultat est d'une fraicheur et d'une mélancolie exaltantes. La seule annonce de la sortie de l'album solo de Julian Casablancas a suffi à enfl ammer les médias. Nul doute que l'écoute du disque déchainera les passions, médias et public ne pourront que succomber au charme du New Yorkais. Une date de concert parisienne en novembre sera bientôt annoncée, on a grande hâte.

Critique

Julian Casablancas, fougueux chanteur des Strokes, est le dernier à céder à l’appel des sirènes de l’aventure du solo, appel auquel ont déjà successivement succombé les autres membres du célèbre groupe de rock new-yorkais. Phrazes for the Young était donc pour le moins attendu, et tout autant enclin à susciter de la déception. Ce qui n’est guère le cas, car si Casablancas a autant pris son temps pour sortir cet album, c’est parce qu’il a visiblement longtemps étudié la question...

Le résultat ressemble beaucoup à ce qu’il serait possible d’attendre de Julian Casablancas. Et pourtant… Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre : son chant aussi nonchalant qu’éloquent est reconnaissable entre mille, mais Casablancas se défait de l’étiquette Strokes et parvient à exister pleinement en tant qu’artiste en solo.

Il n’empêche que le premier morceau, « Out of the Blue », avec ses cordes aussi synthétiques que glamour, aurait pu être assuré par les Strokes eux-mêmes. Puis on se retrouve face à un « River of Brake Lights », oscillant entre le noisy et le psychédélique, et à forte portée émotionnelle… la voie est toute trouvée pour Casablancas.

S’ensuivent la ballade organique et soul de « 4 Chords of Apocalypse », la post new-wave endiablée du tube en puissance « 11th Dimension », la country alanguie de « Ludlow St. »… Il y a aussi le rock androïde et très efficace de « Let & Right in the Dark », le chaloupé et vénéneux « Glass », et, enfin, le superbe « Tourist ». Point d’orgue final de l’album, le morceau rappelle un rock seventies, cuivré… et l’une des plus grandes influences de Casablancas, le Velvet Underground.

Julian Casablancas joue sur tous les fronts, convoquant la piste de danse, la ballade amoureuse, l’urbanité, la nature, la drogue, la lucidité (… dans une certaine mesure !), la mélancolie, l’amour, le pouvoir, la faiblesse, etc. Il s’offre aussi le luxe de la production de l’éminent Jason Lader, d’une orchestration plantureuse et effervescente, de solos instrumentaux toujours justifiés...

Enfin, il réussit l’exploit de rendre Phrazes for the Young parfaitement cohérent, notamment grâce à son choix, très pertinent, de ne proposer que huit morceaux. Casablancas mise ici sur la qualité plutôt que sur la quantité, et c’est tout à son honneur. Phrazes for the Young est donc une réussite – comme ce fut le cas des autres albums solo de ses camarades. Ce qui fait souhaiter davantage encore un nouveau disque des Strokes...

- Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par zybine, amateur éclairé TOP 500 COMMENTATEURS le 4 décembre 2009
Format: CD Achat vérifié
Attendu qu'il était au carrefour de l'album solo, Julian Casablancas a réussi son coup en proposant ce que les albums des Strokes, en dépit de leur brillantes qualités, ne ménageaient que trop rarement : la surprise. A vrai dire, on ne s'attendait guère à un tel résultat. Hormis un ou deux morceaux proches de l'univers, parfois étriqué, des Strokes, c'est en effet la diversité des inspirations et des envies qui domine le disque. Cette variété peut naturellement créer des déceptions, du fait de compositions inégales ; les morceaux techno-pop me paraissent ainsi marqués d'une certaine facilité. Inversement, elle ménage d'agréables surprises ; les inattendus morceaux sous influence country ou gospel sont ainsi très réussis et confirment en outre les capacités vocales, sous-estimées, de Casablancas. Et quand il ose prendre des chemins inattendus et ne plus respecter les règles (River of Brakelights, Left & Right in the Dark), le résultat est franchement extraordinaire. Au bilan, c'est un demi-siècle de musique populaire américaine qui est passé à la moulinette d'une personnalité exceptionnelle, dont la moindre des vertus n'est pas la modestie. Par son esprit, l'album se rapproche un peu des premiers solos de Mc Cartney ou de Lennon : vite écrit, vite composé, joué à la bonne franquette et sans tabous, plein de classe - et très déconcertant pour les concurrents trop appliqués qui récitent leur bréviaire rock comme d'autres feraient leur comptabilité.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Un peu en manque des Strokes, j'ai acheté ce premier album solo du chanteur Julian Casablancas, appâté par le single 11th dimension. Cette chanson "bizarre" au premier abord, un peu trop pop pour être honnête, ne vous quitte plus l'oreille dès qu'elle y est entrée. Le qualificatif qui vient à l'esprit après deux écoutes de l'album, c'est "varié" : là où les Strokes déclinent - fort bien - le rock, leur chanteur s'ose à des escapades inattendues : tantôt un peu crooner, tantôt un peu d'électro, d'excellents morceaux mid-tempo (les deux derniers : Glass et Tourist), le tout sans esbrouffe et sans remplissage. Casablancas réussit son 1er album solo, il n'est pas que le beau gosse qui chante dans les Strokes !
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Fan des Strokes, j'étais curieux de savoir ce que pouvait bien faire Julian Casablancas en solo et à vrai dire, un brin sceptique sur la qualité des compositions du chanteur du groupe new yorkais sans ses acolytes. Mais j'ai été très agréablement surpris par le résultat final. Après un "Out of The blue" efficace ou la voix très caractéristique de "Casa" fait mouche, "Left and right..." et "11th dimension" enfoncent le clou avec brio. Deux tubes qui trottent immédiatement dans la tête. La suite est un peu moins évidente lors des premières écoutes, mais le temps donne une belle patine à quelques compositions comme "Glass" où on se rend compte que Casablancas a une puissance vocale un peu sous-utilisée avec les Strokes. C'est beau,tout simplement... Au final, l'ensemble m'a vraiment plu, en étant plus accessible que les opus des Strokes même si les purs et durs lui reprocheront peut-être une facture un peu trop "commerciale". Le seul (petit) reproche à mon sens tient au faible nombre de titres (8 pour un LP, c'est peu) et à la durée de certains d'entre eux flirtant avec les 5 minutes. Mais pas de quoi bouder son plaisir... en attendant la nouvelle fournée des Strokes !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Bon c'est vrai qu'aujourd'hui, on a l'impression que les Strokes appartiennent plutôt au passé. Entre les rumeurs de dissolution, leur soi-disant incapacité à se supporter(!) et les projets solo de quasiment tous les membres, dur de croire à un retour fracassant... D'ailleurs leurs derniers albums sont devenus de moins en moins attendus... On ne s'étonnera donc pas que le leader charismatique du groupe ait voulu en faire autant.
Sorti en Octobre 2009, "Phrazes for the young" a eu le mérite de s'éloigner (légèrement) des sentiers battus en y infligeant un retour au eighties parfois maladroitement, qui influencera pourtant les deux derniers albums du groupe de façon plus convaincante.
Si "Out of the blue" et "River of brakelights" ont nature à appartenir sans conteste au registre réussi du quintuor new-yorkais, que dire de "Ludlow St" et "4 chords of the apocalypse" qui ont dû en dérouter plus d'un!
Un album pop, inégal, qui ne doit son salut que par 3-4 titres. Petite déception tout de même!
5,5/10*
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Un disque rock, électronique complètement addictif !
Le leader du groupe The Strokes, fils du fondateur de l'agence de mannequins Elite (John Casablancas), nous prouve qu'on peut être né avec une cuillère en argent dans la bouche, et pondre un grand disque rock !!
Le jeune New Yorkais signe un 1er disque solo parfait, sans doute l'un des tous meilleurs disques de ces 10 dernières années!!
attention, le disque nécessite 8/10 écoutes avant de vraiment percuter, car lors des premières écoutes, on ne parvient pas forcément
à accrocher à fond à tous les morceaux....ça n'est (en tout cas me concernant), qu'au bout de 7 ou 9 ou 10 écoutes espacées , que les 8 morceaux deviennent vraiment addictifs, se complétant parfaitement, avec de superbes envolées électroniques, de furieuses mélodies et des moments plus calmes... Un morceau comme "River Of Brakelights" (piste 6), fallait quand même oser le pondre ! morceau addictif , très intense, l'ensemble est réellement enthousiasmant , une révélation. : déjà un classique indispensable selon moi.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?