Acheter d'occasion
EUR 14,40
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
3 d'occasion à partir de EUR 14,40
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Piano Sonata n°2 "Concord" / Three-Page Sonata / Study n°20 / The Anti-Abolitionist Riots Import

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

3 d'occasion à partir de EUR 14,40
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • CD (11 mai 2001)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Pionovox
  • ASIN : B00005BF8X
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 621.158 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Three-Page Sonata
  2. The Anti-Abolitionist Riots
  3. Study N°20
  4. Varied Air And Variations
  5. Scene Episode
  6. Piano Sonata N°2 : Emerson
  7. Piano Sonata N°2 : Hawthorne
  8. Piano Sonata N°2 : The Alcotts
  9. Piano Sonata N°2 : Thoreau

Descriptions du produit

Amazon.fr

Depuis ses albums consacrés à John Adams, Philipp Glass et John Cage, le pianiste Jay Gottlieb est devenu, à juste titre, l'un des meilleurs spécialistes de la musique américaine. Ce disque dédié intégralement à Charles Ives marque un nouveau jalon dans sa discographie. Certes, la musique de l'Américain n'est pas toujours d'une grande simplicité, l'esprit y est parfois tortueux, la technique passablement complexe à maints endroits, notamment dans la Deuxième Sonate, d'une durée de quarante minutes ! Mais Jay Gottlieb réussit à la faire aimer, pousse l'auditeur dans ses retranchements ultimes, non sans risque de rejet, mais lorsque l'idée est acquise, le plaisir devient dès lors immense. --Pierre Guillaume

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Charles Edward Ives est né en 1874 à Danbury, Connecticut (USA). Son père, George Ives, était chef de la musique de l'artillerie de l'Union dans l'armée des États-Unis durant la guerre de Sécession. L'une des choses ayant pu avoir influencé sa future esthétique musicale fut d'avoir écouté dans la place de Danbury la fanfare de son père jouant simultanément avec d'autres fanfares venant des autres côtés de la place. Celui-ci lui donna quelques cours de théorie musicale avec une grande ouverture d'esprit, encourageant son fils à expérimenter des harmonisations bitonales voire polytonales ; Charles Ives s'entraîna ainsi à chanter des mélodies dans une tonalité, tandis que son père l'accompagnait dans une autre tonalité. Son père lui fit également découvrir la musique de Stephen Foster (1926-1964), le créateur de la chanson populaire américaine. Charles Ives partit pour New Haven en 1893, fut diplômé à l'Hopkins School puis, en septembre 1894, suivit à l'Université de Yale les cours d'Horatio Parker (1863-1919), et y termina ses études dans des domaines très divers, comprenant le grec, le latin, les mathématiques et la littérature. Il eut une remarquable carrière dans les assurances, fut président de l'Ivy League, association élitiste regroupant les meilleurs des anciens élèves des huit plus anciennes universités privées du nord-est des États-Unis, tout en étant à cette époque un compositeur prolifique, jusqu'à ce qu'il soit victime d'arrêts cardiaques en 1918.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique