• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 11 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Plagues of Babylon

4.0 étoiles sur 5 8 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
28 neufs à partir de EUR 9,38 8 d'occasion à partir de EUR 8,38
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Iced Earth


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Plagues of Babylon
  • +
  • Dystopia (Edition limitée)
Prix total: EUR 30,53
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (3 janvier 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Century Média
  • ASIN : B00GH10BU0
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 96.141 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Plagues of babylon
  2. Democide
  3. The culling
  4. Among the living dead
  5. Resistance
  6. The end?
  7. If I could see you
  8. Cthulhu
  9. Peacemaker
  10. Parasite
  11. Spirit of the times
  12. Highwayman
  13. Outro

Disque : 2

  1. Documentary: plagues of babylon - making of
  2. Plagues of babylon (plagues of babylon 5.1 surround mix version)
  3. Democide (plagues of babylon 5.1 surround mix version)
  4. The culling (plagues of babylon 5.1 surround mix version)
  5. Among the living dead (plagues of babylon 5.1 surround mix version)
  6. Resistance (plagues of babylon 5.1 surround mix version)
  7. The end? (plagues of babylon 5.1 surround mix version)
  8. Plagues of babylon ("vinyl" master - no limiting)
  9. Democide ("vinyl" master - no limiting)
  10. The culling ("vinyl" master - no limiting)
  11. Among the living dead ("vinyl" master - no limiting)
  12. Resistance ("vinyl" master - no limiting)
  13. The end? ("vinyl" master - no limiting)
  14. If I could see you ("vinyl" master - no limiting)
  15. Cthulhu ("vinyl" master - no limiting)
  16. Peacemaker ("vinyl" master - no limiting)
  17. Parasite ("vinyl" master - no limiting)
  18. Spirit of the times ("vinyl" master - no limiting)
  19. Highwayman ("vinyl" master - no limiting)
  20. Outro ("vinyl" master - no limiting)
  21. Plagues of babylon ("digital" master - competitive limiting)
  22. Democide ("digital" master - competitive limiting)
  23. The culling ("digital" master - competitive limiting)
  24. Among the living dead ("digital" master - competitive limiting)
  25. Resistance ("digital" master - competitive limiting)
  26. The end? ("digital" master - competitive limiting)
  27. If I could see you ("digital" master - competitive limiting)
  28. Cthulhu ("digital" master - competitive limiting)
  29. Peacemaker ("digital" master - competitive limiting)
  30. Parasite ("digital" master - competitive limiting)
  31. Spirit of the times ("digital" master - competitive limiting)
  32. Highwayman ("digital" master - competitive limiting)
  33. Outro ("digital" master - competitive limiting)
  34. Bonus features

Description du produit

Critique

Iced Earth n'est plus à un changement de personnel près, étant donné que le guitariste et fondateur Jon Schaffer en est depuis longtemps le seul membre originel. Ce n'est donc pas faire injure aux deux nouveaux arrivants, Luke Appleton (basse) et Jon Dette (batterie), que de dire que cette nouvelle section rythmique ne change pas grand chose à l'affaire. Si Plagues of Babylon semble en effet moulé dans le même acier que le précédent, Dystopia, il faut bien garder de s'en plaindre.

D'autant que, justement depuis Dystopia, Iced Earth peut compter sur un nouveau chanteur de premier plan avec le Canadien Stu Block, dans une lignée qui a déjà connu avec Matt Barlow et Tim Owens, tous deux ayant beaucoup fait en leur temps pour la réputation d'Iced Earth. Surtout, l'influence de Stu Block, venu du metal progressif, s'avère de nature à donner une tenue beaucoup plus ambitieuse au heavy metal d'Iced Earth.

Volontiers martial, Iced Earth calme d'entrée les foules avec « Plagues of Babylon » et « Among the Living Dead » qui mettront les plus récalcitrants au garde-à-vous. Avec un peu plus de sept minutes, « The End? » a le temps d'introduire une partie plus complexe de l'album avec plusieurs chansons flirtant avec du très bon metal progressif. « If I Could See You » et « Chtulu », puisque ce sont eux, ont les moyens de donner à l'auditeur des vibrations ambiguës quand se croisent violence et beauté.

Toujours inspiré, Jon Schaffer arrose sa guitare d'une lampée de blues avec « Peacemaker », avant de s'attaquer à une gorgée de country avec « Highwayman », écrit par Jimmy Webb. À la fois varié et terriblement efficace, Plagues of Babylon est sans conteste le disque idéal pour ouvrir l'année heavy metal 2014.

Francois Alvarez - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Vincent VZT MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 25 janvier 2014
Format: CD
plagues of babylon a le bon goût de commencer avec deux excellents titres bien accrocheurs, portés par stu block, qui participe ainsi à un deuxième album d'iced earth. puisse_t_il rester un bon moment! il me rappelle un peu matt barlow, mais avec un registre plus étendu. tant mieux, le bonhomme est une excellente recrue. les titres sont assez variés (mi-concept, mi-album traditionnel) avec une reprise sympa en fin de parcours, le disque s'écoute sans problème et surtout sans zapper des morceaux!
je ne saurai vous nommer les titres desdits morceaux, car j'écoute principalement mes disques en voiture sans avoir le livret ou la jaquette sous les yeux, mais les deux premiers sont des tueries et le reste est de très bonne tenue. il y a beaucoup de cavalcades qui évoquent le grand maiden, mais pas que... les ambiances sont soignées et la reprise country passe bien au traitement metal. d'ailleurs schaffer annonce qu'il pourrait continuer dans cette veine plus tard avec des potes, alors pourquoi pas le faire maintenent si la qualité est au rendez-vous?
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Il y a un peu plus de deux ans, Dystopia a fait renaître mon intérêt (décroissant jusqu'alors) pour Iced Earth. L'album était plus sobre, plus direct et efficace que l'ambitieux mais relativement réjouissant diptyque Something Wicked qui le précédait. Jon Schaffer avait trouvé un chanteur talentueux pour succéder à Matt Barlow et à Tim Owens en la personne du Canadien Stu Block. La tournée, immortalisée par le Live in Ancient Kourion, fut un succès et voilà que je me suis mis à attendre la suite des aventures de ce groupe au blason fraîchement redoré. Et c'est début janvier que débarquera sur vos platines le onzième opus d'Iced Earth : Plagues Of Babylon. Comment est-il ? Dans l'ensemble : bon... parfois très bon... mais je suis un peu déçu.

L'album se découpe en deux parties. Les six premières chansons forment un tout et suivent le concept commencé avec Something Wicked This Way Comes. Les six chansons suivantes sont indépendantes. Il y a bien une treizième piste mais on ne devrait même pas en parler puisqu'il s'agit d'une chute de studio (de vingt-cinq secondes) où l'on entend les membres du groupe rigoler alors que Stu Block (il me semble) prend une voix de pirate et fait l'idiot. Pas l'enregistement le plus essentiel sorti par Iced Earth, donc. Intéressons-nous donc plutôt aux douze pistes qui précèdent cette surprenante conclusion.

La première moitié de ce disque est clairement la plus heavy, la plus menaçante des deux. Elle est également, à mon avis, la plus réussie.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Les retours dans la presse n'ont pas été folichons pour cette nouvelle livraison d'IE. J'achète l'album tout de même, par loyauté et en reconnaissance de ce "labour of love" fourni par Jon Schaeffer. J'ai bien fait! On reste bien sûr en terrain connu, mais on note une production (la 1ère hors de Floride pour IE?) différente, avec une batterie un tantinet plus grasse (les 1ères mesures de la chanson titre, avec un son assourdissant) et une basse beaucoup plus audible et présente (chapeau au nouveau venu). Les riffs rapides sont bien évidemment là, les solos toujours harmoniquement intéressants de Troy Seel également. Des sonorités originales pour IE, guitaristiquement parlant, font leur apparition (Peacemaker et Spirit of times). Les compos épiques sont de la partie (ah là là, The end? Cthulhu, la chanson titre entre autres). Bien sûr, un travail remarquable de Stu Block dont les parties léchées dans les refrains et surtout les couplets des ballades (If I could see you) vous donneront souvent les frissons. Bref, IE fait du IE et Dieu sait que cela reste une valeur sûre pour les amateurs! Si vous en êtes, foncez!
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Le cru 2013 d'iced earth est une bonne réussite. Le son est énorme et on sent un très gros travail au niveau de la production comme de la composition. le groupe a bien digéré ses influences "maideniennes", pour se forger sa propre personnalité. En effet, le son du groupe s'est épaissi, et sonne très actuel, même si la base est toujours "classic metal". Aucun titre ne déçoit et tout l'album s'écoute d'une traite. Cet album fait partie des plus puissants du groupe qui à l'air en pleine forme. Si vous aimez le metal sans concessions, sans pitié, aux riffs tranchants, au son de guitares énorme, aux rythmiques "béton", cet album est fait pour vous.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique