EUR 17,87
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par thebookcommunity_fr.
EUR 17,87 + EUR 2,49 Livraison
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 21,94
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : Smaller World Future FR
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Poème pour violon / Poème de l'amour & de la mer

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

2 neufs à partir de EUR 17,87 3 d'occasion à partir de EUR 17,78
Promotion: CD à moins de 7.99€
Découvrez notre sélection de bestsellers CD à moins de 7.99€: M Pokora, Stromae, Nirvana, Sting etc. Cliquez ici

Offres spéciales et liens associés



Détails sur le produit

  • Interprète: Charles Dutoit, François Roux
  • Orchestre: Orchestre Symphonique de Montréal
  • Chef d'orchestre: Charles Dutoit
  • Compositeur: Ernest Amedee Chausson
  • CD (11 avril 2000)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Decca
  • ASIN : B00004SC5R
  • Autres versions : CD
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 252.033 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
11:48
Album uniquement
2
30
9:25
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
3
30
13:27
Album uniquement
4
30
16:17
Album uniquement
5
30
10:06
Album uniquement
6
30
2:36
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
13:10
Album uniquement

Descriptions du produit

Amazon.fr

Un an après le centenaire de la mort d'Ernest Chausson, ce disque présente l'avantage de réunir les trois oeuvres symphoniques principales. Si la Symphonie, clairement située dans la filiation wagnérienne, n'apporte rien de très nouveau à l'univers de la musique française, les deux Poèmes sont l'un et l'autre des chefs-d'oeuvre qui ont perpétué jusqu'à nous le nom du compositeur français. Le Poème pour violon, long épanchement qui s'élève et s'anime peu à peu dans un mouvement proche de l'envoûtement, a séduit tous les violonistes. La Canadienne Chantal Juillet y fait entendre un son très large, parfois même appuyé, dont l'énergie, si elle produit des effets qui peuvent plaire, se situe pourtant assez loin de l'élégance française. En revanche, le Poème de l'Amour et de la Mer, expression de la désespérance de l'amour, bénéficie de la diction exemplaire de François Le Roux (puisque c'est la version pour baryton qui a été choisie, ce qui surprend d'abord quand on est accoutumé à une voix de soprano pour cette oeuvre). Avec un style d'une rare précision, un soin, une élégance, une clarté qui sont toutes les caractéristiques de ce remarquable artiste, on dispose, pour cette version baryton, d'une référence. Charles Dutoit dirige les trois oeuvres avec un métier sûr à défaut d'une conviction perceptible. Mais le couplage demeure le meilleur en un seul disque. --Alain Duault

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par cacoton le 27 octobre 2012
Format: CD
Enfin une version du" Poème de l'amour et de la mer" chantée par un homme , comme le prescrit Chausson sur la partition (il y est précisé : TENOR) ,et très bien chantée, en parfaite "collaboration" avec un orchestre rutilant,mené de main de maître par Monsieur Dutoit. Malgré une musique souvent bien émouvante, je n'apprécie pas beaucoup les "galipettes" violonistiques du "Poème pour violon et orchestre" ..Quant à la symphonie, Dutoit en donne une interprétation claire et fulgurante où tous les merveilleux détails orchestraux s'entendent bien, à l'opposé de la version Armin Jordan dont la prise de son est assez confuse. Achat à recommander...
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 4.0 étoiles sur 5 3 commentaires
17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Dry and passionless performance 16 août 2006
Par Some Guy from Ohio - Publié sur Amazon.com
Format: CD
As is typical of Dutoit's recordings, the sound quality is top drawer, and technically there is not a note out of place. Everything is perfectly in synch and in tune yet, for all that, this performance left me daydreaming and bored. The exposition of the first movement was completely lacking in drive, and the sense of architecture and contrast evident in Charles Munch's account is totally lacking here. But then, Munch's recording has its own problems, including the 1962 sound quality (average or below even for its day), occasional intonation problems, and generally weak brass playing. It is unfortunate that this piece is not recorded more frequently. In any case, the Dutoit version features an excellent brass section and modern sound. If you like his other recordings you will probably like this, but if you prefer what is, after all, a Romantic work to be played with a touch of Romanticism, I would recommend Munch on RCA (available currently as an import).
5 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chason poems etc. Charles Dutoit MSO 13 juin 2000
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Charles Dutoit and the Montreal Symphony Orchestra do an excelent portrayel of Chasons work. It is a joy to listen to music played with such flair and profesionalism.
12 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Music & the violin,a refuge againt world, love and death 10 août 2003
Par Dr Jacques COULARDEAU - Publié sur Amazon.com
Format: CD
In his « Poème », Chausson reaches an extreme point of romanticism. The violin is like the voice of the soul in a world that is so distant that it hardly exists. The violin becomes a refuge for the soul with all its subtleties perfectly explored and elaborated to become a narcissistic mirror into which the very soul dives like in a sea to reach its own image, a quasi-deserted island in the middle of the ocean. This is a myth that is going to be worked upon in depth by American playwrights (Eugene O'Neill) and poets (Hart Crane) after Walt Whitman. This music is the delicate music of a mind or even a spirit that tries to rise over the turmoil of the world, a turmoil that nearly disappears with this rising, isolating introspective movement. The violinist has to make a tremendous effort not to project his/her music but to coil it upon itself to charm and mesmerize the audience into entering it and getting lost, body and soul alike, in the subtle arabesques of the melody, if it is a melody and not a neverending descent into voided existence.
In his « Poème de l'amour et de la mer » Chausson gives us the antagon of the impressionists' vision of the sea near Honfleur, of the English Channel. It is an evasion, an escape from the earth, over the sea, to the island of sorrow and mourning. The poet and the musician are weeping over their lost love, their lost blooming lilacs, their lost life that opens only onto death seen as a life totally enclosed on and in itself, a life that becomes blind and deaf to the world.
Dr Jacques COULARDEAU, University of Perpignan
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?