Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Polina (Grand prix de la critique BD 2012 et dBD Awards 2012 du meilleur dessin)

Retrouvez toute la série Lastman, cliquez ici.
4.6 étoiles sur 5 24 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,99

Boutique BD Boutique BD

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" Il faut être souple si vous voulez espérer un jour devenir danseuse. Si vous n'êtes pas souple à 6 ans, vous le serez encore moins à 16 ans. La souplesse et la grâce ne s'apprennent pas. C'est un don. Suivante... "

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Harpale TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 11 juin 2011
Format: Relié
Enfin la confirmation pour Bastien Vivès, jeune auteur prometteur de ces dernières années (le goût du chlore, dans mes yeux...). Sans conteste son album le plus abouti, les quelques défauts reprochés lors des précédents ayant été gommés.

L'histoire et le scénario sont très réussis et agréables à suivre (pour l'anecdote ils s'inspirent librement de la vie de la jeune étoile actuelle Polina Semionova).
Pour faire simple, il s'agit de l'évolution d'une danseuse, de ses débuts et de sa rencontre avec son mentor (personnage hautement charismatique) jusqu'à ses premières scènes et réussites bien des années plus tard.
Je parlais de défauts gommés par rapport aux précédents albums : enfin une histoire complète (plus de 200 pages), non superficiellement traitée et avec une fin qui tient debout.

Les dessins sont eux aussi parfaitement maîtrisés, d'un noir & blanc rythmé et idéal pour illustrer les danseuses. Certaines scènes sont magnifiques (notamment l'une des dernières avec le retour à l'école et "les lunettes" !).

Pour dire un mot sur le fond, l'auteur ne parle pas seulement de la danse mais aussi de l'art dans son ensemble, des façons de l'apprendre ou de le ressentir, et des rapports entre un maître et son élève.

5 étoiles pour l'album mais il n'est pas exempt de défauts pour autant : quelques longueurs, des visages moins précis et des transitions entre les premières années difficiles à suivre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 22 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
J'ai rarement été aussi impressionné par un dessinateur (Inoue dans Vagabond, Alberto Breccia ou encore Tsutomu Takahashi dans Sidooh me procurèrent une expérience similaire), et pourtant je ne suis pas sûr que le dessin de Bastien Vivès m'aurait ému à ce point à un stade antérieur de mon évolution artistique. Sa virtuosité n'est pas évidente aux yeux d'un non-initié, et pourtant, l'auteur de Polina possède un génie qui a le pouvoir de m'effrayer. Cette impression se retrouve amplifiée par son talent de conteur: sa présente oeuvre est magistrale.

L'histoire est celle de Polina, une jeune fille rêvant de devenir ballerine, dont on suit le cheminement laborieux à travers les aléas et les embûches obligés du monde de la danse. Une évolution progressive nourrie de sueur et d'ambition, une vie entière sacrifiée à l'art. A travers le parcours de cette petite fille devenant artiste se reflète l'exigence que requiert la quête de soi dans la recherche de la perfection artistique, et c'est tout le tumulte et le calme quotidiens qui sont représentés avec brio.

Le dessin virtuose de Vivès, d'une simplicité monstrueusement élégante, magnifie cette aventure artistique. Le trait souple et parfaitement maîtrisé, caressant les contours d'un corps élancé, est d'une sensibilité à couper le souffle. Délectation graphique devant ce délice de douceur et d'harmonie.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Armalite TOP 500 COMMENTATEURS le 22 août 2013
Format: Relié
Ce long roman graphique de Bastien Vivès suit l'évolution d'une jeune danseuse depuis le moment où, âgée de six ans, elle intègre une prestigieuse école de ballet. Elle y rencontre son mentor, le professeur Bojinski, réputé pour son classicisme et pour une sévérité qui a déjà poussé bien de ses élèves à s'en aller en claquant la porte. Plus tard, nous la voyons changer d'école, puis prendre un tournant décisif en rejoignant avec son petit ami une troupe avant-gardiste...

Au premier abord, j'ai eu du mal à accrocher sur les dessins en noir et blanc minimalistes et le trait comme tremblé de l'auteur. Petit à petit, l'impression d'inachèvement s'est effacée, et je me suis mise à trouver qu'au contraire, le dépouillement du graphisme servait la sensibilité de l'histoire. A travers le parcours de son héroïne Polina, Bastien Vivès parle des rapports très forts qui peuvent exister entre un professeur et son élève, mais aussi de l'opposition entre tradition et modernité dans l'art. Ses personnages ne sont guère bavards, et l'auteur suggère leurs sentiments plus qu'il ne les expose. Pendant les trois premiers quarts du récit, je me suis demandé qui était vraiment Polina et pourquoi elle dansait, et j'avoue que cela m'a un peu gênée. Mais j'ai aimé la façon dont elle finit par se révéler quand elle part en Allemagne, et que de juste butée elle devient volontaire et passionnée.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?