• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Politique de précaution Broché – 1 mars 2001


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,77
EUR 19,77 EUR 1,05
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

Corinne Lepage a été ministre de l’Environnement mais elle est avant tout une avocate vigoureuse du développement durable. Elle pratique la plaidoirie systématique. D’un côté, le bien : toute politique qui répond aux exigences de sécurité et de précaution pour éviter ou limiter les risques de dégradation de l’environnement. De l’autre, le mal : la civilisation industrielle née sous les signes du progrès et qui débouche sur des catastrophes. Corinne Lepage dialogue avec le philosophe François Guéry, qui est plus nuancé dans ses approches. L’ouvrage, dans son ensemble, n’en traduit pas moins une vision plus que pessimiste de l’évolution.
“Les voyants sont au rouge !” De l’idée de destruction créatrice de Joseph Schumpeter, on ne peut retenir que la notion de destruction. Qu’il s’agisse de nourriture, de sang contaminé ou de “vache folle”, les avertissements n’ont pas été pris en compte. Dans le combat contre les OGM (organismes génétiquement modifiés), les intérêts de l’“argent” l’ont emporté.

François Guéry suggère à Corinne Lepage qu’à force de dire que tout va mal, elle peut créer un risque de panique sans contrepartie pratique. Que faire en effet sachant notamment que la croissance des gaz à effet de serre vient essentiellement des particuliers ? Les entreprises mettent en œuvre les techniques, les particuliers les utilisent. Nous sommes en face d’un problème politique majeur. Voulant éviter le reproche de dictature intellectuelle adressé par Luc Ferry aux écologistes dans Le Nouvel Ordre écologique (Paris : Grasset, 1992), Corinne Lepage rejette l’idée de mesures autoritaires. Elle semble cependant détester certaines entreprises et considérer celles qui viennent d’Amérique comme pires que les autres, mais elle affirme ne pas rejeter pour autant les mécanismes de marché.

Dans ces conditions quelles solutions ? Les auteurs commencent par évoquer les bases culturelles de notre société. Corinne Lepage reprend le thème du péché originel de la société industrielle née des lumières, dont les animateurs voulaient dominer la nature pour la mettre au service de l’homme. Les exigences de précaution, compte tenu des risques qu’encourent la nature et les hommes, conduisent à constater que “progrès technique et progrès humain ne coïncident pas nécessairement”. Cette conclusion laisse évidemment sur sa faim. De même, les propositions concrètes avancées sont surtout celles d’interdire. On voit bien les risques des excès de la société industrielle. La partie constructive est beaucoup plus floue.
L’essai, qui se situe à un niveau de réflexion élevé, a le mérite de mettre l’accent sur des problèmes réels. Mais il dessert sa cause en voulant trop démontrer. -- Michel Drancourt -- Futuribles

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?