EUR 11,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Portico Quartet a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Portico Quartet

3.7 étoiles sur 5 6 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
19 neufs à partir de EUR 4,88 4 d'occasion à partir de EUR 20,82
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Portico Quartet


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Portico Quartet
  • +
  • Isla
  • +
  • Knee-deep in the north sea
Prix total: EUR 40,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (24 janvier 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Proper Dépôt
  • ASIN : B0062XH7PK
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5 6 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 14.258 en CD & Vinyles (Voir les 100 premiers en CD & Vinyles)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
3:18
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
5:34
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:38
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
8:44
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
1:08
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
7:51
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:57
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
4:35
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
6:36
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
1:53
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Description du produit

Description du produit

Portico Quartet revient avec un nouvel album explorant de nouveaux territoires sonores - Produit par le groupe et brillamment enregistré par Greg Freeman dans les studios Fishmarket et Real World, leur troisième album éponyme est le son d'un groupe constamment en mouvement et sans compromis. Les dix titres, joués live, puisent leur inspiration dans la musique électronique et le classique, l'ambient et la dance. Le groupe de l'East London, invente une nouvelle musique, cinématique et mystérieuse où l'inspiration de Burial, de Mount Kimbie et Flying Lotus se frotte aux textures d'Arve Henriksen et Bon Iver avec des échos de Steve Reich et Max Richter.

Critique

Sous une iconographie qui induit une évidente parenté avec les productions précédentes, le plus étrange quartette de la scène jazz contemporaine – car seul référencé à utiliser de façon constante le hang (ici tenu par un nouveau titulaire du pupitre, Keir Vine), instrument de percussion en forme de soucoupe volante, et inventé fort logiquement par des Suisses – délivre un quatrième album volontairement basé sous le signe de la spontanéité et de la cohésion.

C’est en effet en studio, mais dans les conditions du live, que le Portico Quartet a enregistré cet opus homonyme, et ses dix plages qui laissent la part belle aux schémas répétitifs. Tant et si bien que l’inspiration musicale du groupe semble s’éloigner à larges encablures de l’idiome stricto sensu du jazz, dont ces quatre garçons dans le vent de la créativité semblent avoir essentiellement retenu, outre le minimalisme évoqué précédemment, une évidente fascination pour l’impressionnisme d’une certaine musique savante européenne.

« Steepless », qui laisse intervenir le filet de voix enfantin d’une Cornelia, chanteuse qui avait, jusqu’alors, échappé par ses options entre pop et dance aux canons du jazz, trouble encore davantage les pistes, dans une atmosphère brumeuse et onirique qui rappelle toute une frange de musique européenne qui, en grand écart, rassemble aussi bien Björk que Robert Wyatt, et donne envie d’écouter de nouveau quelques incunables des compagnies discographiques Mute ou 4AD. Mais, après tout, ces harmonies de découverte et d’audace conviennent à merveille à un label qui reste celui fondé par un certain Peter Gabriel.

Quatrième épisode de l’étrange, mélodies rêveuses et sérénité de surface tiraillée par des ondes telluriques donc : Portico Quartet confirme ici une démarche nourrie de l’absolue nécessité des chemins de traverse.

Christian Larrède - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par dok le 25 avril 2012
Format: CD
Mince mon long commentaire sur cet album a disparu!

Pour faire court, c'est une grosse déception. Le concert parisien de mars 2012 de promotion de l'album en fut aussi une, avec cette batterie électronique omniprésente. Les machines font leur arrivée sur cet album, faisant tomber Portico Quartet dans le sac des musiques-pour-bar-branché. Ca tourne un peu en boucle, les émotions s'effacent. Je mise sur une erreur de parcours et espère un prochain album tout aussi bon que Isla ou Knee-Deep.
Je vous ai dit que c'était une grosse déception ?
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Cetalir TOP 500 COMMENTATEURS le 7 août 2012
Format: CD
Après le battage médiatique dont la presse en particulier anglo-saxonne n'est jamais avare pour nous vanter l'apparition du nouveau phénomène musical du siècle, je me suis laissé tenter à écouter ce groupe de l'avant-scène musicale anglaise.

Globalement, c'est une assez grosse déception, disons-le tout de suite. Car, comment prétendre que l'on a ici affaire à du jazz, même dans sa forme la plus extrême ? On est clairement dans le domaine de l'électro-pop avec une armée de sons trafiqués, des synthétiseurs omniprésents et une musique assez pauvre reposant quasi exclusivement sur des motifs répétitifs. Pas de swing, aucune énergie dans une musique planante comme on en a entendu mille autres ailleurs. D'autant que les emprunts sont nombreux comme "Steepless" où la voix enfantine et sans grand charme de Cornelia Dahlgren tente de nous rappeler les ambiances sophistiquées de Björk en nettement moins bien.

Sans doute l'album ravira-t-il les amateurs du couple Gueta et de la pop sophistiquée d'autant que tout cela est fort bien samplé et enregistré. Pour le jazzman, il passera son chemin d'un groupe surmédiatisé et qui n'apporte pas grand chose à un genre qui, lui, n'en finit pas d'évoluer.

Soulignons enfin l'indigence d'un packaging indigne. Une pochette en carton, un CD logé au fond d'un encart collé trop serré qui fait que, à la deuxième sortie au mieux, le dos de la jaquette est déchirée. Aucun livret, aucune photo. Bref, rien à dire comme la musique....
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Steven13 le 13 décembre 2014
Format: CD
Malgré certains morceaux plus faibles, ce groupe a une âme et un vrai talent. Il produit un magnifique jazz planant. Si vous aimez leur musique, je vous conseille Eric Truffaz et particulièrement son chef-d'oeuvre Arkhangelsk, ainsi que Mathis Haug (Playing My Dues) dans un style plus bluesy. N' oublions pas non plus Malted Milk découvert aussi sur Fip que l'on remercie bien au passage.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique