EUR 7,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Pour en finir avec la rep... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Pour en finir avec la repentance coloniale Poche – 28 février 2008

4.2 étoiles sur 5 72 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,90
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,20
EUR 7,00 EUR 12,50
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Pour en finir avec la repentance coloniale
  • +
  • Esclaves chrétiens, maîtres musulmans : L'esclavage blanc en Méditerranée (1500-1800)
  • +
  • Les négriers en terres d'islam
Prix total: EUR 25,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Après celle de la guerre d'Algérie, une nouvelle génération d'anticolonialistes s'est levée, qui mène combat pour dénoncer le péché capital que nous devons tous expier: notre passé colonial, à nous Français. Battons notre coulpe, car la liste de nos crimes est longue ! Nous avons pressuré les colonies pour nourrir notre prospérité, les laissant exsangues à l'heure de leur indépendance; nous avons fait venir les "indigènes" au lendemain des deux guerres mondiales pour reconstruire la France, quitte à les sommer de s'en aller quand nous n'avions plus besoin d'eux; surtout, nous avons bâti cet empire colonial dans le sang et les larmes, puisque la colonisation a été rien moins qu'une entreprise de génocide : Jules Ferry, c'était, déjà, Hitler !. Contrevérités, billevesées, bricolage... voilà en quoi consiste le réquisitoire des Repentants, que l'auteur de ce livre a entrepris de démonter, à l'aide des bons vieux outils de l'historien - les sources, les chiffres, le contexte. Pas pour se faire le chantre de la colonisation, mais pour en finir avec la repentance, avant qu'elle transforme notre Histoire en un album bien commode à feuilleter, où s'affrontent les gentils et les méchants

Biographie de l'auteur

Daniel Lefeuvre, spécialiste de l'Algérie coloniale et professeur d'histoire à l'université Paris-8 (Saint-Denis), est notamment l'auteur de Chère Algérie (Flammarion)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Bibliophilette TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 2 septembre 2007
Format: Broché
Remarquable d'impartialité, de précision, de chiffres et de faits, de sources fiables et incontestables. Daniel Lefeuvre nous offre ici un grand travail d'historien en reprenant une à une les principales allégations de tous ceux qui essayent de faire croire que la France est un pays profondément raciste et que ce racisme est directement né de l'histoire coloniale de la France. Cette même histoire coloniale n'étant, toujours d'après certains, qu'une succession de barbaries et d'infamies, responsables de tous les malheurs dont souffrent actuellement les anciennes colonies et leurs populations. L'auteur démontre que les choses ne sont pas aussi simples et univoques qu'on veut bien nous le faire croire et que de nombreuses affirmations très en vogue aujourd'hui sont au mieux partiales, au pire mensongères. Ce livre est un grand bol d'air d'objectivité et de courage dans notre époque friande d'amalgames, d'imprecisions et de manipulations en tout genre.
Remarque sur ce commentaire 134 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
D'une rigueur exceptionnelle, cet ouvrage est un contrepoison - encore trop isolé- dans un monde médiatique où la haine de soi propagée par les médias, les gouvernements, les élus et, pire encore, par des soi-disant intellectuels, est trop souvent l'atmosphère proposée aux enfants de France. Les mêmes extrémistes feignent d'ailleurs d'oublier les propos colonialistes d'un Jules Ferry, icône pitoyable de la laïcité scolaire. On peut juste regretter que cet ouvrage se focalise sur l'Algérie tout en comprenant que l'auteur ait retenu l'exemple le plus conflictuel pour des raisons pédagogiques mais aussi sûrement de volume. En tout cas quelle fraîcheur en comparaison de l'anachronisme qui inonde les livres scolaires!
Remarque sur ce commentaire 89 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Pour tout ceux qui en ont quelque peu assez de devoir s'excuser de maux qu'ils n'ont pas commis auprès de ceux qui ne les ont pas connu, ce livre a le mérite de remettre les pendules à l'heure. Et il était temps. Le thème de ce livre, ce n'est pas spécialement d'analyser les bienfaits ou les éléments néfastes de la colonisation, vaste débat sans fin, mais de fixer les idées préliminaires au débat. Ainsi, on entend souvent dire que ce sont les nord-africains qui ont reconstruit la France après la guerre...Chiffres à l'appui, Daniel Lefeuvre nous montre qu'il n'en est rien, puisque la part des immigrés nord-africains dans la main d'oeuvre française des années 50 ne représentait pas 1% de la population active totale. C'est ainsi que bon nombre de préjugés, qui sont souvent jetés à la figure par des pseudos-historiens et autres animateurs, artistes, chanteurs, etc. en mal de reconnaissance médiatique, tombent les uns après les autres. Soit, la colonisation n'a pas été exempte d'abus de toutes sortes, Daniel Lefeuvre ne nie pas cela, mais elle n'a pas non plus été la vaste entreprise de pillage systématique décrite par certains : les états colonisateurs, et la France en particulier, ont même perdu beaucoup d'argent dans les colonies...Bref, un livre à lire pour tous ceux qui en ont assez de la repentance.
2 commentaires 96 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Hommage à M. Daniel Lefeuvre qui fut un historien de la colonisation -et de la décolonisation- dont l’honnêteté intellectuelle (face à la pensée unique) n'avait d'égale que la qualité de ses recherches et de son argumentation.
Rappelons qu'avant d'être exposé au grand public avec son ouvrage "Pour en finir avec la repentance coloniale" (publié en 2006), il fut un brillant élève de Jacques Marseille dont je recommande chaudement la Thèse "Empire colonial et capitalisme français : histoire d'un divorce" (publiée en 1984 et rééditée en 2005).
En somme, dans cette filiation de talent concernant l'histoire coloniale française, on peut dire que Daniel Lefeuvre fut le digne élève de Jacques Marseille.

Grâce à des historiens comme Jacques Marseille et Daniel Lefeuvre, nous pouvions étudier avec plaisir l'histoire coloniale (sous tous ses aspects) sans avoir la chape de plomb du politiquement correct. Toutefois, espérons que parmi la nouvelle génération d'historien français, il y aura un renouvellement d'hommes intègres.
Et n'oublions pas les grands historiens venus de l’étranger et qui sont capables de se rapprocher de l'objectivité et de l'honneteté intellectuelle comme : Henri Wesseling et Frédérick Cooper. Ensuite, espérons que messieurs Jacques Frémeaux, Pierre Singaravélou, Bernard Droz -et leur aîné en la personne de M. Marc Ferro- ferons honneurs aux grands auteurs que furent Raoul Giradet, Henri Brunschwig, Jacques Marseille et aujourd'hui dans ce panthéon M. Daniel Lefeuvre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?