Acheter d'occasion
EUR 7,48
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par gougachoc
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Quasi neuf conf photo
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Pourquoi les filles sont si bonnes en maths: Et 40 autres histoires sur le cerveau de l'homme Poche – 3 janvier 2013

3.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 26,40 EUR 7,48

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

?Pourquoi les filles sont-elles si bonnes en maths ? Pourquoi n'avons-nous aucun souvenir avant l'âge de 2 ans ? Pourquoi le fait d'avoir deux yeux nous aide-t-il à voir en trois dimensions ? En quoi la pratique des jeux vidéo aide-t-elle à devenir pilote d'avion ? Pourquoi se lave-t-on les mains quand on a honte ? Le cerveau d'un homme de droite est-il différent de celui d'un homme de gauche ? Et que fait notre cerveau quand nous ne faisons rien ? Laurent Cohen répond ici à toutes ces questions avec la clarté et le brio qu'on lui connaît, sans oublier l'humour ni négliger les dernières avancées scientifiques. ?Laurent Cohen est professeur de neurologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière- Paris-VI. Il a notamment publié L'Homme thermomètre et Pourquoi les chimpanzés ne parlent pas, qui ont été de grands succès.

Biographie de l'auteur

Laurent Cohen est professeur de neurologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière- Paris-VI. Il a notamment publié L'Homme thermomètre et Pourquoi les chimpanzés ne parlent pas, qui ont été de grands succès.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Ce livre présente un aperçu du fonctionnement de notre cerveau à partir du résumé d'expériences souvent surprenantes. Tout est parfaitement compréhensible pour un non spécialiste car l'auteur n'utilise pratiquement pas de termes techniques. Ce livre m'a appris un certain nombre de choses et je le recommande à ceux qui sont curieux de connaître un peu mieux cette extraordinaire mécanique qu'est notre cerveau. La présentation sous forme de dialogue n'apporte pas grand chose et m'a paru lassante à la fin. Le titre ne se réfère qu'à un chapitre de 8 pages (sur 284) et n'est pas le plus intéressant.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Laurent Cohen est professeur de neurologie à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière- Paris IV. Il a rédigé ce livre au titre intriguant dans l’idée de relater une quarantaine d’histoires sur le cerveau, son fonctionnement et son…dysfonctionnement. Sous formes de questions/réponses, sont abordées des problématiques aussi diverses que le syndrome de « l’autiste savant », les troubles de l’identité, l’amnésie, le rire chez les rats ou la mémoire des éléphants ! Autant de moyens pour faire partager au plus grand nombre ses connaissances neurologiques.

Au-delà de l’aspect ludique des anecdotes, la première partie du livre aborde des notions plus anatomiques et permet de mieux cerner l’incroyable complexité du fonctionnement cérébral. Les nouvelles technologies, comme l’IRM, donnent accès à l’observation directe de l’activité des diverses zones du cerveau en fonction de la variété des stimuli possibles. Par exemple, on a pu constater chez des personnes souffrant d’amnésie de l’identité une activité cérébrale dans le cortex préfrontal, qui est la zone permettant également l’autocensure. Cela tendrait à nous faire penser que ces personnes tentent d’oublier un souvenir traumatique qui entraînerait un excès d’activité du cortex préfrontal.

Le cerveau se résumerait-il à une affaire de « zones » actives ou inactives, et d’une bonne synchronisation de toutes ses composantes ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?