Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 11,99

Powerslave Import

4.7 étoiles sur 5 40 commentaires client

Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle

Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Iron Maiden


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Cassette (1 novembre 1984)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: EMI
  • ASIN : B00005JALW
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Accessoire  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 40 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 146.279 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Iron Maiden, groupe de heavy-metal faisant partie de la NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal, renouveau du hard rock anglais des années 80) sort, en 1984, un de ses disques les plus essentiels, le grandiose Powerslave. Sous une pochette dessinée par le fidèle Derek Riggs (qui a fait toutes les pochettes jusqu'en 1992, et est revenu par la suite en 2000), le disque aligne 50 minutes fondamentales, riches, pour seulement 8 titres. Mais quels titres !
La pochette a beau être imprégnée d'Egypte antique, avec ce temple dédié à Eddie (emblème du groupe, sarcophagé pour l'album), seule la chanson-titre aborde l'Egypte. Pas un album-concept, donc (il faudra attendre 1988 et le grandiose Seventh Son Of A Seventh Son pour que Maiden fasse un concept-album). L'album a été, pendant toute la période 1984-85, au coeur de la plus phénoménale tournée mondiale que le groupe ait faite, le World Slavery Tour (dont sera issu, en 1985, le double album live Live After Death, un sommet dans le genre). Pas mal de titres de l'album (en gros, la moitié) y furent longuement proposés, et tous devinrent de vrais classiques du groupe.
L'album s'ouvre d'ailleurs par deux de ces classiques : Aces High, qui deale avec l'aviation de guerre (un morceau virevoltant, qui ouvre le disque sur une frénésie totale, ça va à une vitesse !!
Lire la suite ›
4 commentaires 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par gringo le 26 juillet 2016
Format: CD Achat vérifié
Et oui, il est énorme cet album et fait partie de mes préférés. Il faut dire que le groupe enchaîne ses deux meilleurs albums à deux ans intervalle : respectivement "number of the beast" 1982 et "powerslave" en 1984 qui se traduiront d'ailleurs par le meilleur live de maiden: "live after death". Ce" powerslave" atteignit la deuxième place des charts anglais et se plaça également très bien dans beaucoup d'autres pays du monde mais pas en France, bien sûr, qui était réputée pour son exception culturelle et c'est parfois bien dommage. Il faudra se pencher en priorité sur les titres suivants: "aces high", "powerslave" et "rime of the ancient mariner".
2 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Davoï COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 10 novembre 2000
Format: CD
Le line-up s'est stabilisé depuis l'arrivée de Nicko Mc Brain à la batterie lors du précédent album "Piece Of Mind". En 1984, Maiden est alors un groupe parfaitement rôdé qui remplit les stades à travers le monde. Powerslave permet à Maiden d'atteindre des sommets dans les ventes de disque bien que son style si peu commercial demeure. Cet album à la pochette superbe, où Eddie, la désormais fameuse mascotte du groupe, se retrouve dans la peau d'un Pharaon; est bien plus rentre-dedans que son prédécesseur. On est fixés dès les premiers accords de "Aces High" qui ouvre l'album de façon tonitruante ; suivi par "Two Minutes To Midnight", très direct également et qui deviendra dans les années à venir un des titres les plus joués en concert. Suivent 4 morceaux où Adrian Smith et Dave Murray se livrent des duels guitaristiques de haute volée ("The Duellists"), sublimés par l'omniprésente basse de Steve Harris. Bruce Dickinson nous gratifie une fois de plus d'une extraordinaire performance vocale tout au long de l'album mais aussi et surtout sur les deux derniers morceaux : "Powerslave" et "Rime Of The Ancient Mariner". Ce dernier dépasse les treize minutes, titre épique par excellence inspiré par l'oeuvre de Samuel Taylor Coleridge. Iron Maiden a pris cette habitude de terminer ses albums par de longs morceaux épiques à ambiance depuis "Hallowed Be Thy Name" sur "The Number Of The Beast" et "To Tame A Land" sur "Piece Of Mind", et au vu de leur qualité, il est difficile de s'en plaindre.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
... Et dieu sait qu'en cette année de 1984 des albums cultes il en est sortie un wagon: Judas Priest, Dio, Scorpions, Def Leppard, etc ... . Comparativement à ces derniers, celui qui se sera le plus démarqué est sans conteste le groupe de Steve Harris. Et 25 ans (oui !! 25 ans) après sa parution, "Powerslave" continue d'en imposer.

Au delà du simple jeu de mot, "Powerslave" est bel et bien de ces albums que l'on qualifiera jusqu'à la fin des temps de Pharaonique. Quelle métier ! Quelle science ! Et quelle maturité surtout ! Rendez vous compte !! 5 ans seulement sépare cette oeuvre de leur premier album.
D'albums en albums, la progression du groupe est si fulgurante que rien ne semble pouvoir freiner l'inventivité, la créativité de la locomotive Maiden. A l'instar de la plus part des morceaux de "powerslave", le(s) tempo(s) imposé(s) par la machine Iron Maiden va (vont) souvent vite ... Et même très vite.
Seulement voilà, les "Duellistes" Murray et Smith sont dans une telle symbiose, que jamais la vitesse sur le manche ne prend le pas sur les mélodies. Ajoutez à cela un Dickinson au "fear mamaaan" (?!) vocale, doublé d'un parolier loin des clichés du genre (sexe, filles, bagnoles, alcool) que déjà là la vierge de fer fait toute la différence sur ces contemporains.
A ce stade là, n'importe qui serait tenté de faire l'impasse sur le restant du groupe ... Erreuuuur !!!
Lire la suite ›
15 commentaires 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?