• Prix conseillé : EUR 15,04
  • Économisez : EUR 3,60 (24%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Preliminaires - Digipack a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par Ultim-Fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Professionnel ! Nos articles sont complets et notés en très bon état car c'est leur état minimum. Envoi rapide sous emballage soigné. Commandez plusieurs articles, nous vous remboursons les frais d'expédition trop payés !!!
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 11,35
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : westworld-
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Preliminaires - Digipack

3.8 étoiles sur 5 9 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
19 neufs à partir de EUR 8,08 6 d'occasion à partir de EUR 6,25
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Iggy Pop


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Preliminaires - Digipack
  • +
  • Après
Prix total: EUR 17,07
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (25 mai 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B0023HPI1E
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 4.095 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
3:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
2:52
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
2:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
2:49
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:02
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
2:08
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
2:00
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
3:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
3:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
12
30
3:53
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

L'Iguane met ses habits de crooner ! Le nouvel album d'Iggy Pop, intitulé « Préliminaires », dévoile une facette encore peu connue de l'artiste. Celui-ci y dévoile son amour pour la culture française, l'album étant en partie influencé par le chef d'oeuvre de Michel Houellebecq « La Possibilité d'une Ile », mais également en chantant un texte de Jacques Prévert « Les Feuilles Mortes », immortalisé par Yves Montand. Musicalement différent, on y trouve des balades jazz, ou l'influence de la New-Orleans.

Critique

Le décès brutal et récent de son comparse des Stooges (le guitariste Ron Asheton) y est peut-être pour quelque chose, mais l’Iguane s’ingénie encore une fois à surprendre son monde (et, en fait, le monde) avec un nouvel album sinon serein, du moins suave, méditatif et sentimental.

Préliminaires
, collection de chansons initialement issues d’une commande (à l’instigation de documentaristes hollandais, et après que Neil Young ait décliné la proposition), et ouvertement enregistré « pour la France, et des gens qui parlent français », est donc inspiré de La Possibilité d’une île, roman de Michel Houellebecq, et dialogue inventé à quelques siècles de distance entre un comique professionnel et son clone. Pop s’est déclaré fasciné par Fox, compagnon à poils du héros de l’œuvre, et c’est là le moindre étonnement de la rencontre. Après tout, Carla Bruni, en son temps, avait déjà composé une chanson éponyme (in l’album Comme Si de Rien N’Était).

Des questions taraudantes restent donc posées : l’écrivain et le rocker sont-ils clones ? Houellebecq est-il chanteur ? Et la musique dans tout cela ? Et bien, cette dernière, de très bonne tenue, reste passablement plus diversifiée que dans la plupart des derniers enregistrements du chanteur, et en particulier en regard de l’album précédent Skull Ring (2003).

Le programme s’ouvre sur une interprétation en français dans le texte des « Feuilles Mortes » de Prévert et Kosma, comme un rebours d’un Maurice Chevalier tentant de séduire Hollywood au début du siècle (dernier) par son accent de titi parisien – on retrouve plus loin pareille francophilie dans « Je sais que tu sais », cette fois en mode bluesy -, et se poursuit par une ballade en cinémascope et arpèges de piano romantique (« I Want To Go to the Beach »). « King of the Dogs » se nourrit tous cuivres pétaradant dehors du deuxième thème d’inspiration des sessions, les grands solistes de la Nouvelle-Orléans et leur musique parfumée.

Quant au très acoustique « He’S Dead/She’S Alive », insistant et hypnotique thème comme pourrait en produire un bluesman du Delta du Mississippi, il construit le troisième volet de l’enregistrement, celui-là axé sur les douze mesures séminales de la culture américaine. Iggy Pop joue de ces trois registres avec volupté, efficience, et une approche matoise de bateleur de foire. On n’est pas obligé de croire à sa soudaine fascination pour l’Hexagone, ou à son goût pour le mainstream jazz (« à la maison, je n’écoute que Frank Sinatra »).

Mais force est de convenir que le crooner sexagénaire, jadis mort-vivant et aujourd’hui revenu de tout, déploie force qualités séductrices pour nous tenir la main lors de longues soirées romantiques. Á noter que l’album bénéficie d’une édition de luxe en tirage limité, incluant des dessins originaux de Marjane Satrapi, ainsi qu’un 45 tours collector. - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Les préliminaires décrits dans ce disque n'ont rien de sexuels. Inspiré par le magnifique livre de Houellebecq, le disque d'Iggy est une refelexion personnelle sur la vie, l'amour et surtout la mort. Chez Houellebecq comme chez l'iguane, le constat reste le même : à partir d'un certain âge, toutes nos experiences sont un préliminaire à la mort. Décrépitude du corps , solitude existentielle, impossibilité de communiquer avec l'autre et de vivre l'amour dans une société marqué par le jeunisme , la phrase de Houellebecq est définitive : " Vigueur , force , jeunesse : les valeurs de l'amour sont les mêmes que le nazisme " .
Le disque d'Iggy se marie étrangement avec l'univers de l'écrivain et prend toute son ampleur sur scène où les chansons d'Iggy correspondent entre elle :
Le Venimeux "Je sais que tu sais" chanté par un clone de Vanessa Paradis (et qui évoque musicalement les derniers disques de Manson) est la réponse 30 ans après à " Sweet Sixteen" .
La mélancolie de « Spanish Coast » évoque le lendemain mélancolique d'une party débauchée à la "Nightclubbing». Sous l'impulsion de Bowie , Iggy chantait "Lust for Life " , ici c'est "Its Nice to Be Dead".
Quant au fait que trois chansons soient consacrées aux chiens et à leur destinée d'être des machines à aimer, la boucle est bouclée par l'interprète vénérable de "I Wanna Be your Dog».
Lire la suite ›
1 commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 28 mai 2009
Format: CD
A longueur d'interviews, l'Iguane ne s'en cache pas: « à la maison, je n'écoute que Frank Sinatra ». Evidemment, venant d'un homme, d'un animal plutot d'ailleurs, qui a su déchainer foudre, foutre et feu à la tête de ses Stooges aujourd'hui décimés, la déclaration a de quoi surprendre, mais ceux qui avaient su préter l'oreille a Avenue B par exemple n'en sauront pas tant désarconnés que ca.

Comme chacun a pu le lire à droite, ou à gauche, l'album est inspiré de La Possibilité d'une île, le roman de Michel Houellebecq et avant tout destiné à un public francophone/francophile, bref, en ces temps moroses sur l'hexagone Iggy nous offre un cadeau soyeux et raffiné, prouvant par la même que s'il égal notre cher président par la taille, il le surpasse sans difficulté aucune par la générosité.

Album que l'on pourrait presque qualifier de cocooneux, chaud et doux, terriblement sensuel avec le bluesy "Je sais que tu sais", les arpèges romantique "I Want To Go to the Beach" ou encore un "King of the Dogs" tous cuivres dehors directement sortis de la Nouvel Orléans. Bien entendu la reprise des "Feuilles Mortes" de Prévert et Kosma fera parler d'elle, mais c'est bel et bien l'album tout entier qui se révéle être une surprenante réussite jazzy-croonée (la réussite).
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
C'est loin d'etre le meilleur album d'iggy Mais on l'aéime tellement qu'on l'ecoute quand meme On voudrait que l'guane trouve une nouvelle source d'inspiration et nous fefasse le coup d" American Caesar ' c'est mon disque peferé d'iggy
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Iggy Pop s'écarte ici de son style habituel, les Stooges en suspens après la disparition de Ron, l'Iguane s'offre un détour par l'hexagone via la littérature de Houellebecq. Ce n'est pas la première fois qu'Iggy nous la fait Crooner. Souvenez-vous de ses anciennes collaborations avec Bowie et plus récemment (il y a une dizaine d'années tout de même) dans l'album "Avenue B". Le disque est vraiment réussi à condition d'apprécier les multiples personnalités de l'artiste. Evidemment ça ne s'écoute pas comme "Fun House", "Lust for Life" ou "Instinct"... Ici, un album tout en nuance, jazzy, intimiste et juste!
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Impossible de mettre cinq étoiles à un album de l'iguane car c'est dans ses gènes, le Pop est un simple être humain et l'erreur est humaine, dont acte ! Voici bientôt près de quarante ans qu'Iggy Pop se joue de nous comme une entraineuse; la langue pendante nous restons car jamais nous ne pourrons complètement consommer. Ce trop, ce " too much " donc que Pop balance à chaque nouvel album sans que l'on sache réellement s'il s'agisse de lard ou de ( gros ) cochon... Tout le monde connait l'histoire entourant cet album alors passons au contenu. Les Feuilles Mortes, ouais forcément, enfin, depuis combien de temps attendons nous qu'Iggy chante en français ce répertoir qui nous est classique. Quelques arrangements pop/jazz et le tout est joué sans pour celà devoir appeller Béatrice Ardisson et ses compils Paris Dernière. I Want to go to the Beach, beau à pleurer où une excuse pour aimer les soirs de cafard, tout seul à se morfondre devant un verre de rouge dans son immeuble de centre ville. King of the Dogs, New Orleans trivial, trop facile pour notre homme et clip horrible qui fera plaisir aux rockers bobos, si si y'en a j'en ai vu ! Je sais que tu sais / She's a business : beat mid tempo comme sait les faire notre Iggy quasi national avec ses relents de nuits ardissoniennes ( encore une fois ), pour tous ceux qui ont vécu les années Bains de Minuit... Spanish Coast, pur chef d'oeuvre de tension agréable et d'une existence qui ne demande qu'à se clore au soleil où la fin est tellement meilleure d'ailleurs le morceau suivant s'appelle Nice to be Dead !Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?