• Prix conseillé : EUR 29,95
  • Économisez : EUR 14,95 (50%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par lisofle.
EUR 15,00 + EUR 2,99 Livraison en France métropolitaine
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Édition lu en bon état avec traces d'utilisation.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Première Guerre mondiale illustrée Pour les Nuls Relié – 7 novembre 2013

4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié, 7 novembre 2013
EUR 15,00
EUR 15,00 EUR 10,99

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Si vous croyez que la France est entrée en guerre pour récupérer l'Alsace et la Lorraine, que les soldats sont partis joyeusement et pleins d'entrain au casse-pipe, qu'ils se sont appelés «poilus» parce qu'ils ne se rasaient pas, ou, pire encore, que Clemenceau est le nom d'un grand militaire, ne reposez surtout pas ce livre sur la pile d'où vous l'avez pris : il est fait pour vous !

Installez-vous confortablement et préparez-vous pour un voyage en enfer. Fermez les yeux et humez l'air suffocant du front, acre et piquant, lourd d'acier, de poussière et de gaz. Entendez le tonnerre des obus qui retournent la terre du no man's land, le sifflement des torpilles et le choc sonore des gros percutants qui déchire les tympans et dont le souffle seul peut vous jeter sur le sol, inconscient. Regardez autour de vous, les poilus silencieux, barbotant dans la boue, aux visages tendus et graves : ceux qui embrassent la photo de leur femme et de leurs enfants, pour la dernière fois peut-être, ceux qui marmonnent une prière et s'en remettent à Dieu, ceux dont les ventres se vident tandis que l'officier, les yeux rivés sur sa montre, l'arme au poing et le sifflet à la bouche, va donner le signal de l'assaut.

Cet enfer-là, huit millions de soldats français l'ont vécu au quotidien, il n'y a pas cent ans, c'est-à-dire hier. Voilà pourquoi l'on ne peut manquer de rester perplexe, à l'heure de la construction européenne, devant cette grande boucherie si proche et pourtant si lointaine qui ne ressemble plus à rien sauf à une guerre civile à l'échelle du Vieux Continent. Comment en est-on arrivé là ? Qui est responsable de ce grand massacre ? Comment expliquer l'incroyable endurance des combattants à l'avant comme des civils à l'arrière ? Et surtout, comment se fait-il qu'une guerre que l'on croyait la «der des ders», menée au nom de la justice et de la démocratie, se soit achevée par l'installation définitive de l'injustice et du totalitarisme, en faisant le lit de futurs conflits ?

Avant même d'aborder cette tragique histoire qui lie les peuples européens par le sang, une seule chose semble certaine : le XXe siècle de violence et de barbarie moderne, siècle criminel et génocidaire, est né en 1914, dans la boue glacée des tranchées. Commencée comme un conflit national typique du XIXe siècle, la guerre s'est en effet doublée à partir de 1917 d'un affrontement idéologique qui voit l'éveil de la puissance américaine, dont les valeurs sont aussi universelles que ses intérêts sont privés, et l'apparition du premier État communiste né de la révolution bolchevique qui triomphe en Russie. Le 11 novembre 1918 ne marque donc pas vraiment la cessation des combats mais plutôt une pause : les nationalismes blessés se promettent la revanche et refusent de démobiliser les consciences, notamment en Allemagne, et la guerre contre le bolchevisme se substitue à la guerre nationale. Pire, la tentative de révolution mondiale lancée par Lénine en 1919 aboutit à la multiplication des dictatures, comme autant de remparts au bolchevisme. Les haines sont plus fortes que jamais. La démocratie recule partout. Le cadre du siècle est posé.

Contemplant les ruines de leur puissance passée, les Européens traumatisés n'ont plus d'autre choix que «d'entrer dans l'avenir à reculons», selon la formule de Paul Valéry, et de se lamenter sur une Belle Époque révolue et des illusions définitivement perdues. Qu'il était beau en effet ce XIXe siècle, quand la démocratie parlementaire gagnait chaque jour du terrain sur les monarchies autoritaires, quand les monnaies ignoraient l'inflation, quand l'Europe sûre d'elle-même et rayonnante croyait au progrès et au bonheur. Quelques décennies avant le grand naufrage, Victor Hugo, plein d'espoir et de foi en l'humanité, affirmait que «le XXe siècle serait heureux». Le moins que l'on puisse dire, c'est que le prophète humaniste s'est largement planté. Au soir du 11 novembre 1918, des millions de parents en deuil pleurent leurs enfants disparus, 640 000 épouses ont perdu leur mari et 760 000 enfants ne reverront jamais leur père. Et figurez-vous que ces blessures ne sont pas complètement refermées ! Dans le livre d'or d'un des grands cimetières militaires du nord-est de la France, une femme âgée a écrit ces quelques lignes adressées au père tombé dans la grande boucherie et qu'elle n'a jamais connu : «Papa, tu m'as toujours manqué. Cela fait quatre-vingts ans que tu me manques.» N'allez pas chercher plus loin. La Grande Guerre, c'est peut-être tout simplement cela, l'entrée dans l'ère du massacre de masse, et un long sillon de douleur. Alors accrochez-vous, et bon voyage pour l'enfer, celui de notre humanité en déroute.

Présentation de l'éditeur

Il était une fois... la Grande Guerre !

Être sérieux sans être ennuyeux, tel est le but de cette somme sur la Première Guerre Mondiale, où Jean-Yves le Naour aide le lecteur à comprendre les causes de ce conflit meurtrier qui ensanglanta le début du 20e siècle. Il montre en quoi la Grande Guerre est radicalement différente de tous les conflits qui l'ont précédée.
Quatre ans, de 1914 à 1918, qui pour tous ceux qui les ont vécus ont semblé durer un siècle, ont bouleversé durablement l'Europe. En 1919, la Belle Époque est bel et bien terminée : l'Europe est ruinée, traumatisée par la perte de 10 millions d'hommes, travaillée par des forces souterraines qui portent en elles les germes du totalitarisme. Surtout, la Première Guerre mondiale a ruiné les espoirs et les assurances du siècle précédent : le bonheur et le progrès ne sont plus que des mots creux, et plus personne ne croit à la marche ascendante de la science au service de l'humanité.

Sur les décombres de la pensée européenne, de nouvelles fois font pourtant leur apparition : celle de l'homme nouveau prôné par le communisme, celle de l'homme régénéré soutenu par les fascismes, tandis que les démocraties se replient sur le pacifisme comme exutoire à la prochaine guerre, idéologique cette fois-ci, qui se profile à l'horizon. C'est aussi pour comprendre ce monde nouveau, né des tranchées de la Grande Guerre que ce livre est écrit. En un mot, étudier 14-18 permet de comprendre le XXe siècle.

Cette nouvelle édition est enrichie d'environ 100 photos, toutes plus originales et émouvantes les unes que les autres.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 2 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

20 juin 2014
Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
7 janvier 2014
Achat vérifié
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : guerre mondiale

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?