Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos Learn more nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
 
Presence [Explicit]

Presence [Explicit]

30 mars 1976
4.5 étoiles sur 5 36 commentaires client

Voir les 36 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Téléchargement MP3, 12 novembre 2007
"Veuillez réessayer"
EUR 6,99
EUR 6,99

Commandez l'album CD à EUR 9,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Ou
Acheter le CD EUR 9,99 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Prime, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

  • Ecouter les extraits
    0:00 / 0:00
1
10:22
Album uniquement
2
6:24
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
2:59
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
6:16
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
4:11
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
4:43
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
9:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Hellblazer TOP 1000 COMMENTATEURS le 25 mai 2009
Format: CD
Et de 7 ! Voilà, c'est fait. 7ème opus, et un groupe toujours au top. Pourtant on aurait pu être inquiet : une ambiance pas super au sein du groupe, la concurrence naissante du punk et du glam, d'autres dinosaures sérieux... comment survivre dans cet environnement, se renouveler et rester dans la qualité ? réponse : "Presence". Doté d'un titre on ne peut plus juste, car ce disque est probablement le plus chargé en émotions et le plus guitare (dixit Page/Plant eux-mêmes), le plus spontané de l'oeuvre du dirigeable.

Mais j'avais peur. On m'avait dit : "oui, tu verras, c'est plus pareil, ça décline...". J'emmerde les détracteurs. Après 3 écoutes complètes et fouillées, le constat ne peut pas être autre que : génial. Encore une fois.

D'abord, les classiques incontournables : "Achille's last stand", qui envoie quand même 10:21 (2e titre le plus long du Zep après "In my time of dying") de quelque chose que le groupe n'avait jamais fait : du progressif. L'ont-ils par là-même inventé ? Très honnêtement, ce titre peut sans aucun problème passer pour l'un des meilleurs morceaux de Rush (voire Dream Theater, plus contemporain, qui le reprend d'ailleurs sur son sublime "Change of Seasons"), tant par les vocaux (un tout petit poil plus grave que Geddy Lee qd même) que par la ligne de basse, que par la complexité du morceau, ses ambiance... Titre majeur à tiroirs, superbe, qui vous emporte très loin, très très loin. Rouvrir les yeux après cette déferlante vous ramène à une dure réalité !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Symbole de l'existence extra terrestre ou de Dieu, pour ceux voulant y voir une représentation divine, c'est l'étrangeté de l'objet qui intrigue d'abord. Noir, de forme oblongue, dispersant au regard des visages souriants alentour, une présence, une force invisible, c'est avant tout par son visuel à relents mystiques que cet album nous interpelle. Un peu à l'image de l'impact produit par la pochette du premier disque du dirigeable, cette photographie perdue dans un mur blanc radicalise, par sa sobriété de détails, la vision d'un retour aux sources d'un rock qui avait tendance à s'auto congratuler, suite à l'impressionnant Physical Graffiti. Un objet sombre, pour un disque qui l'est tout autant, Présence se singularise de toute la discographie de Led Zeppelin par une noirceur et la mise à nu d'une certaine forme de violence musicale.

A l'image de la famille réunie sur sa couverture, ce disque est également la réunion de deux hommes face à l'adversité. Premièrement, parce qu'au moment de son enregistrement, Robert Plant est en fauteuil roulant, les jambes brisées, suite à un grave accident de voitures, dans lequel femme et enfants ont également été blessés. Secondo, parce que cet album est définitivement le disque de Jimmy Page. Réalisé en 18 jours au studio Musicland de Munich, dans un climat au bord de la dépression, Présence est un album qui transpire de ce froid faisant suite aux grandes douleurs, de cette puissance qui se mute en grandeur d'âme, dès l'instant que l'on se met à sa portée.
Lire la suite ›
2 commentaires 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Ce quasi dernier album de Led Zeppelin nous permet vraiment de comprendre le travail du Jimmy Page producteur. Il y a deux Led Zeppelin finalement. Le quatuor incisif et puissant, qui sur scène défouraille riffs et décibels sans compter, et puis le Led Zeppelin de studio. Jimmy Page avait vraiment en tête la construction d'une oeuvre. Il ne se contenait pas d'écrire des chansons. Cet homme là, sûr de son talent, et de sa place dans l'Histoire, visait plus haut. Il faut imaginer un orchestre symphonique, avec un batteur, un bassiste, et sur les 80 autres chaises, que des guitaristes ! Derrière son pupitre, Mister Jimmy, baguette à la main, qui dirige, juxtapose, mélange, construit, équilibre, superpose... crée sa musique, sa grande oeuvre, énorme, mégalo, inédite. Et magnifique. Car quand Jimmy Page se disait sûr de son talent, il ne se trompait pas ! Il y a une ambiance, une couleur, un ton, donné à chaque album. En 1976, les tournées sont de plus en plus longues, Page à le nez dans la poudre, les seringues traînent par terre, Bonzo est accro au goulot, Plant est en chaise roulette... Ah, ils sont jolis nos sex symbol ! Le plus grand groupe du monde semble avoir du mal à se renouveler, le vieux dinosaure est attaqué de toute part, par les punks, les jeunes rockers, les danseurs de disco... Et pourtant, Jimmy Page accouche encore d'un album qui conquit les fans, et les rassure. Le dirigeable semble avoir encore devant lui de longues heures de vol !

Bien sûr, PRESENCE vaut surtout pour "Achilles last stand" ou "Nobody's fault", ou ce dernier blues lumineux « Tea for one ».
Lire la suite ›
6 commentaires 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique