• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Promenades Littéraires - ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,90 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par livreautresor75
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: BROCHE
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Promenades Littéraires - Les Passages Couverts de Paris Broché – 31 mai 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 18,50
EUR 18,50 EUR 14,90
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .



Description du produit

Extrait

DÉFINITION DES PASSAGES

On distingue à Paris, sous le nom de passage, des chemins abrités par lesquels on va d'une rue à une autre en traversant une ou plusieurs maisons, et qui ne sont destinés qu'aux piétons. Leur nombre est de 137, parmi les quels on remarque pour la richesse et la magnificence, les passages Vivienne, Colbert, de l'Opéra, Choiseul, Véro-Dodat, etc. Les magasins en sont brillants, bien pourvus, mais un peu chers. Dans le mauvais temps, ils servent, comme le Palais-Royal, de promenades et de lieux de rendez-vous. Ils sont généralement éclairés au gaz.

J.M.V. AUDIN
Le véritable conducteur parisien,
Guide Richard, édition 1828
Audin, Paris. 1828

Il faut distinguer passages couverts et passages à ciel ouvert, ce que ne fait pas Audin dans son Guide parisien de 1828. Compter cent-trente sept passages à Paris sous la Restauration, c'était amalgamer les deux types de passages. En effet, en 1828, seuls trente-quatre passages avaient été construits à Paris, dont six étaient déjà démolis ou en cours de démolition comme les fameuses galeries de Bois du Palais-Royal. Il n'en restait donc alors que vingt-huit.
A titre de comparaison, Paris compte aujourd'hui plus de trois cents passages découverts, quand il ne reste plus que seize passages couverts sous verrière des cinquante-cinq passages couverts construits au cours des XVIIIe et XIXe siècles.

Les passages ne sont point une invention très ancienne. Tant que les rues de Paris restèrent à peu près praticables ; tant que les gens en voiture voulurent bien laisser une part de pavé aux malheureux piétons ; tant qu'il ne fut point rigoureusement vrai de dire que l'homme ayant encore tous ses membres sains et saufs après un an de marche dans Paris, était plus rare et plus curieux à montrer qu'un soldat sorti sans blessures de trente batailles, le passage fut inutile, le passage fut inconnu. [...]
Mais à mesure que le luxe s'étendait comme une tache d'huile par toute la cité, à mesure que les dieux tombaient et disparaissaient en débris pour ne plus laisser sur l'autel qu'un symbole unique, la pièce de cent sous ; l'argent, seul sang qui coulât dans les veines de la ville, se mit en cabriolet pour circuler plus vite, et les rues de Paris présentèrent bientôt leur effrayant spectacle d'aujourd'hui : spectacle de chocs et de heurts et d'écrasements continuels, où l'on dirait la moitié de la population payée pour galoper incessamment après l'autre. Bientôt les marchands, [se sont] rangés en haie sur le passage de cette éternelle déroute. [...] Pour chacun ce fut un grand travail d'imagination à l'effet de multiplier les ressources mercantiles, à l'effet de rendre plus fins et plus sûrs les filets que l'on jetterait sur le passant épouvanté, tout entier à l'instinct de sa sauvegarde, et que l'horrible tapage des chevaux et des roues qui broyaient le pavé autour de lui empêchait de remarquer les belles boutiques qu'il rasait en fuyant. Ce nouveau mode d'exploitation eut tout de suite un grand succès.
Les passages, cours et Cités [...] appartiennent tous à la catégorie des passages découverts ; et composent, à quelques édifices modernes près, ce que l'on pourrait appeler l'ancien régime des passages. Mais après l'invention, le perfectionnement : après les gendarmes les gardes municipaux : après les passages découverts les passages vitrés. [...]
Il ne suffisait pas d'avoir enlevé le passant aux préoccupations de la rue, il fallait se l'approprier, se l'asservir corps et âme ; il fallait qu'une fois entré dans le perfide passage, il se sentit comme ensorcelé, qu'il oubliât tout : femme, enfants, bureau, dîner ; le passage ne devait plus descendre à n'être qu'une simple et commode abréviation de chemin, il fallait en faire un lieu de rendez-vous comme le Palais-Royal, où l'on put venir de loin, en voiture, pour s'en retourner en voiture. [...]
Le problème fut ainsi posé : - donner autant de lumière qu'une rue ; de la chaleur l'hiver, de la fraîcheur l'été ; de l'abri en tout temps ; jamais de poussière, jamais de boue.
Une fortune immense attendait l'homme qui le premier comprendrait et exécuterait ainsi le passage. Tout Paris a connu cet homme, il s'appelait Delorme, et son chef-d'oeuvre conduit de la rue Saint-Honoré aux Tuileries. C'est à lui l'honneur de l'invention du «passage vitré».

(...)

Présentation de l'éditeur

Décrire les passages couverts de Paris du XIXe siècle, c'est faire le portratit de la capitale à cette époque. ""N'est-ce pas le résumé d'une ville entière qu'un passage ?"" écrivait Kermel en 1931, avant d'ajouter : "" en étudiant la face physique des passages de la capitale, on obtient l'expression raisonnée de ses moeurs."" Il n'est pas étonnant que de nombreux écrivains et poètes aient utilisés les passages pour décor de leurs écrits. Aragon, Balzac, Baudelaire, Benjamin, Breton, Chateaubriand, Daudet, Delvau, Girardin, Heine, Hugo, Huysmans, Mercier, Nerval, Romain, Soupault ou encore Zola, pour ne citer que les plus célébres, en témoignent. A travers leurs textes, Patrice de Moncan, historien et spécialiste de ces galeries, nous offre merveilleuses promenades au coeur des mystères du Paris insolite.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?