• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Pseudo a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Pseudo Poche – 12 février 2004

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.3 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,81
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,20
EUR 6,78 EUR 3,33
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Promotion Folio
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Pseudo
  • +
  • Vie et mort d'Émile Ajar
  • +
  • Gros-Câlin
Prix total: EUR 26,05
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Ce récit fut publié par Romain Gary sous le pseudonyme d'Émile Ajar en 1976, un an après La vie devant soi, qui lui avait valu son deuxième prix Goncourt...

Présentation de l'éditeur

" Apres avoir signé plusieurs centaines de fois, si bien que la moquette de ma piaule était recouverte de feuilles blanches avec mon pseudo qui rampait partout, je fus pris d'une peur atroce : la signature devenait de plus en plus ferme, de plus en plus elle-même pareille, identique, telle quelle, de plus en plus fixe. Il était là. Quelqu'un, une identité, un piège à vie, une présence d'absence, une infirmité, une difformité, une mutilation, qui prenait possession, qui devenait moi. Émile Ajar
Je m'étais incarné.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Publié en 1976, Pseudo est le troisième ouvrage de Gary signé Ajar, après Gros Câlin (1974) et La vie devant soi (Prix Goncourt 1975). A l'époque, Emile Ajar est officiellement incarné par Paul Pavlowitch, qui se trouve être un lointain cousin de Gary. La révélation de ce lien de parenté ne tarde pas à alimenter les rumeurs. Pour les faire taire, Gary s'exile à Genève et rédige en deux semaines ce texte halluciné, qui se présente comme un récit et non comme un roman. Dans cette confession en trompe-l'oeil, le narrateur (alias Paul Pavlowitch), en proie à de graves troubles psychiatriques, raconte comment il a écrit ses livres et créé le personnage d'Emile Ajar, tout en réglant ses comptes avec Romain Gary, caricaturé en Tonton Macoute. Ce dernier est d'ailleurs tellement malmené que l'éditrice Simone Gallimard, après avoir reçu le manuscrit des mains de Pavlowitch lui-même, le transmettra à Romain Gary (sans se douter qu'il en est l'auteur) pour qu'il signe une décharge et renonce à toute poursuite en diffamation !
Souvent considéré comme un ouvrage périphérique, Pseudo permet au contraire de pénétrer au cœur de l'œuvre de Gary. On approche ici au plus près de sa folie créatrice. Toutes ses obsessions (l'identité, le je et l'autre, le réel et la fiction, la liberté et "l'appartenance"...) s'y déploient de façon paroxystique, dans un style incandescent.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Une plongée vertigineuse dans l'esprit et la pensée de ce grand romancier et mystificateur que fut Romain Gary. Sans doute une des oeuvres les plus éclairantes sur ses motivations et ses angoisses profondes. A recommander à tous les inconditionnels de Gary/Ajar !
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par XENOPHON TOP 500 COMMENTATEURS le 4 décembre 2014
Format: Poche
L'Enchanteur s'en prend à Paul Pawlovitch alias Emile Ajar, masque de Romain Gary. En fait Emile Ajar s'en prend à Romain Gary, surnommé Tonton Macoute, via Paul Pawlovitch. De fait, Romain Gary parle du Monde et de sa Violence, de la République des Lettres territoire virtuel compris entre la rue du Bac (domicile de l'enchanteur), la rue Sébastien Bottin (Editions Gallimard) et le Boulevard des Italiens (siège du Journal Le Monde où règne l'Impératrice des Critiques Littéraires, l'Universelle Araigne, Yvonne Baby), s'en prend à lui-même et se décrit comme père putatif de son neveu, Paul Pawlovitch connu sous le nom d'Emile Ajar.

Un roman à l'écriture explosive, torrentielle, voire apocalypique...l'ombre de la folie...de l'angoisse partout et un remarquable moment de pur plaisir littéraire, parfois très émouvant, superbement ironique toujours humain.

Voilà l'Ecrivain en majesté.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par louga de montelimar TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 22 décembre 2012
Format: Poche
Pseudo est le dernier "roman" (qualifié de récit dans la bibliographie) signé Ajar après les succès de "gros câlin" et de "la vie devant soi".
Les motivations qui poussèrent Gary à l'écrire sont une des interrogations que laisse sa lecture: Voulait-il témoigner d'une réelle souffrance psychique? laisser un texte à double-sens destiné à être lu après sa mort comme un roman policier dont on connaîtrait l'assassin? (il y a quelques passages de ce type où on se dit "ah là, si on comprend que c'est Gary qui parle, ça prend un autre sens", mais ils sont plutôt rares)ou tout simplement enfoncer le clou de sa mystification en continuant de publier sous les pseudonymes de Gary et d'Ajar en même temps, pour justifier que ce n'est pas Gary qui se cache derrière Ajar (un peu comme dans les romans policiers, lorsque l'assassin commet un crime de plus pour détourner l'attention)?

Bref, on lit Gary qui se fait passer pour son pseudo-neveu Paul Pavlovitch (qu'il a recruté pour jouer le rôle d'Ajar face à la presse) en train d'écrire un roman, celui qu'on lit, signé Emile Ajar. Pavlovitch ne va pas fort il est censé être en cure de désintoxication ou de repos dans un asile danois, où l'envoyée du Monde et Simone Gallimard vont le débusquer. Il s'engueule et témoigne tout son mépris pour "Tonton Macoute" alias Romain Gary, qui rappelons le est l'auteur...et finit par accepter ou refuser on ne sait plus trop, le prix Goncourt, tout en se plaignant que les journalistes croient avoir débusqué R Gary comme étant le véritable auteur.
Lire la suite ›
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?