EUR 17,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
The Psychedelic Sounds Of... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 15,98

The Psychedelic Sounds Of (2cd Collector Edition)

4.4 étoiles sur 5 16 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
22 neufs à partir de EUR 12,32 5 d'occasion à partir de EUR 15,00
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste 13th Floor Elevators


Produits fréquemment achetés ensemble

  • The Psychedelic Sounds Of (2cd Collector Edition)
  • +
  • Happy Trails
Prix total: EUR 24,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (1 novembre 2010)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Charly
  • ASIN : B003VY8PZY
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 16 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 33.066 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
2:26
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
2
30
5:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
3
30
3:49
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
4
30
2:43
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
5
30
2:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
6
30
3:19
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
7
30
3:07
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
8
30
2:56
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
9
30
3:05
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
10
30
2:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
11
30
2:46
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
Disc 2
1
30
2:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
2
30
3:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
3
30
2:36
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
4
30
5:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
5
30
3:19
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
6
30
2:48
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
7
30
2:46
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
8
30
2:28
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
9
30
3:54
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
10
30
3:02
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
11
30
3:08
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
12
30
3:21
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
13
30
2:44
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
14
30
5:04
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
15
30
3:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
16
30
2:52
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 

Descriptions du produit

Retrouvez le premier album original du groupe enregistré sur International Artists Records avec en Bonus des titres totalement inédits et des remixes en stereo. 13th Floor Elevators est le groupe inventeur du Rock Psychédélique qui a le plus influencé les Rolling Stones, Pink Floyd, The Stooges et The Spacemen Three. Il a été formé en 1966 par Roky Erickson au chant et à la guitare (ex-membre du groupe The Spades), de Ronnie Leatherman à la basse et John Ike Walton à la batterie, de Stacey Sutherland à la guitare et de Tommy Hall à la cruche électrique (electric jug en anglais), instrument qui contribuait pour beaucoup au son original du groupe. Le groupe tire son nom d'une vieille superstition voulant qu'aux États-Unis, les ascenseurs n'indiquent pas le 13e étage. 13th Floor Elevators furent les premiers à utiliser le terme « Rock Psychédélique », et parmi les premiers à utiliser le mot "Psychedelic" dans un disque de rock avec leur album The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators avec sa pochette graphique vert et pourpre, l'oeil et la pyramide, symboles de cette perception supérieure atteinte à travers la prise de l'acide lysergique (LSD).


Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 20 mai 2016
Format: CD Achat vérifié
Ceux qui pensèrent avoir écouté quelques mois plus tôt, en février (l'Ascension de Coltrane) ou juin (le Freak Out! de Zappa), l'album le plus fou qu'ils leur aient été donné l'occasion de dénicher, se dirent que, décidément, 1966 était une année vraiment à part dans le monde de la musique, tellement à part qu'elle introduisait présentement le premier joueur de cruche électrique (!), un dénommé Tommy Hall membre des texans de The 13th Floor Elevators menés par un certain Roky Erickson... Pas que la musique de ces 5 zozos soit fondamentalement novatrice ou complexe, avec un cocktail combinant blues, rock (souvent garage) et folk ces gars-là n'inventent rien. Chez eux, c'est l'habillage, la façon qui change tout, ce côté "je-m’en-foutiste", cette freak attitude qui fait de chansons à la base normales (Splash 1 est une belle ballade, You're Gonna Miss Me du bon garage rock, Roller Coaster un rock bluesy plus que compétent, etc.) d'étranges odyssées psychédéliques. Évidemment, la cruche électrique de Hall n'y est pas pour rien mais c'est, surtout, la performance d'Erikson (qui, dit-on, aurait grandement influencé Robert Plant) et de Stacy Sutherland (le six-cordiste soliste de la formation, dont tous les psyché-guitaristes s'inspireront) qui font la différence. Bref, l'album est désormais inscrit au panthéon des œuvres qui comptent quelque soit leur qualité intrinsèque (elle est très belle ici) parce que, sans doute, rien n'aurait été tout à fait pareil sans elles.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Lester Gangbangs TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 22 juillet 2012
Format: CD
Les 13th Floor Elevators étaient au mauvais endroit au mauvais moment. Trop en avance et trop ingérables.
Les 13th Floor Elevators se sont formés à Austin, Texas, le Lone Star State des rednecks. Ils ont commencé par du rock'n'roll garage, et ils n'étaient pas les seuls, que ce soit au Texas ou dans l'Amérique des mid-sixties. Ils ont pris du LSD (alors en vente libre). Beaucoup. Beaucoup trop. Et alors que tous ceux qui en prenaient, et notamment à San Francisco, viraient pop, clochettes, encens, et country mollassonne, et n'avaient pas encore sorti de disques (le Dead, l'Airplane), les 13th Floor Elevators sortaient dès 1966 ce « Psychedelic sounds ». Pour la 1ère fois dans l'histoire de la musique plus ou moins populaire était mentionné le terme psychédélique, pour un disque qui se démarque totalement de tous ceux que l'on rangera ensuite sous cette dénomination.
Les 13th Floor Elevators sont un groupe de rock, de rock violent, même, chez lequel la ballade et la rengaine mièvre n'ont pas leur place. Le groupe joue fort, vite, méchant, les guitares sont saturées à l'extrême (fuzz), flirtant dangereusement avec une sorte de bourdon perce-tympans. Le groupe est une entité unie, soudée, tous sont totalement rétamés à l'acide.
Très vite, dès qu'une petite notoriété se dessinera, deux choses capteront plus particulièrement l'attention. La cruche électrique de Tommy Hall, supposé leader et gourou. What, cruche électrique ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hallu TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 18 décembre 2010
Format: CD
Partout vous lirez que 13th Floor Elevators c'est avant tout la création du rock psychédélique, qu'ils ont influencé tout le monde etc... Pourtant quand je l'écoute je m'en fiche, je ne pense pas à tout ça. Car finalement il s'agit d'un album plutôt simple, fait par des musiciens inspirés qui font ce qu'ils veulent. Et le rock en général c'est avant tout ça. Car pensez donc : Roky Erickson avait 19 ans à l'époque de la sortie de ce disque... Leur préoccupation première c'était de s'amuser, de se droguer, et d'échapper aux flics. Pas de révolutionner la musique. D'ailleurs aucun disque n'est révolutionnaire si l'on a la prétention de vouloir révolutionner quoi que ce soit... L'important est de faire ce qu'on veut, et c'est ce qui transparaît dans cet album. Juste de jeunes tarés qui s'éclatent, et enchaînent des morceaux rock, folk, psyché, juste parce qu'ils en ont envie. Cependant, il faut préciser que le son a quand même pas mal vieilli, plus que certains albums des 70's, et que souvent si les gens le qualifient de chef-d'oeuvre c'est plus pour son influence et son caractère culte que pour la qualité de sa musique.
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Darko TOP 500 COMMENTATEURS le 27 janvier 2016
Format: CD
J'ai ressorti du placard ce disque que je n'avais pas écouté depuis des lustres. C'est toujours aussi bien, barré mais bien...
Rocky Erickson, petit frère américain de Syd Barrett, avait publié ce brûlot psychédélique en l'an de grâce 1966. D'autres suivront, mais rien qui égale en intensité ce 1er album contenant notamment le méga hit garage "You're Gonna miss me".

Un disque à ne pas écouter à jeun. Parfait pour les gars qui abusent du LSD au bureau !
23 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?