• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par Disco100.
EUR 17,50 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par aweiss75
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: expédié sous 48h. comme neuf, sans rayures, idem photo, complet, livret, envoi soigné et rapide de paris.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

Purcell: Music for a While

4.6 étoiles sur 5 11 commentaires client

5 neufs à partir de EUR 15,00 4 d'occasion à partir de EUR 9,00
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Alfred Deller


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Purcell: Music for a While
  • +
  • Purcell : O Solitude
Prix total: EUR 24,49
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: Alfred Deller, Wieland Kuijken, William Christie
  • CD (27 mars 2008)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Harmonia Mundi France
  • ASIN : B0012OQZX4
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.814 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
7:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
2:23
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
2:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
2:48
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:22
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
2:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
2:53
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
5:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
7:14
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
2:56
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
2:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
12
30
4:04
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
13
30
3:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
14
30
5:54
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

Tout au long de sa carrière, Alfred Deller a inlassablement défendu les lute songs élisabéthains et Purcell. Cette anthologie sous forme de récital fut enregistrée trois mois seulement avant sa mort, survenue à Bologne le 16 juillet 1979. Certains songs parmi les plus connus - comme "Fairest Isle", avaient été conçus à l'origine pour voix de soprano et pour la scène, mais on ne saurait imaginer que Purcell eût pu objecter à ce que Deller sorte la musique de son contexte pour l'adapter au besoin et, avec l'extraordinaire subtilité qui était la sienne, se l'approprie. Ce titre est paru pour la première fois en 1979.

Critique

...One release from the 15 strong batch of hmGold discs can perhaps be taken as the iconic issue. This is the last recorded recital by Alfred Deller, whose long association with the label [Harmonia Mundi] towards the end of his career is charmingly traced in the (atypically personalized) accompanying booklet by the firm's founder, Bernard Coutaz. The countertenor is even credited by Coutaz with triggering a shift in recording policy: away from organ recitals towards a wider spectrum of Renaissance and Baroque vocal music. There are also generous tributes to Deller from four eminent musical colleagues, Gustav Leonhardt, Nikolaus Harnoncourt, Rene Jacobs and Paul Elliott. The singer was 67 when he died in July 1979; just three months previously, he had recorded the present Purcell collection in Provence. Listening to it in this context is to experience a glorious sense of rediscovery. Of course, given his age, you can find the odd note that sounds pinched, the odd decoration that is turned slightly awkwardly, the occasional rather sluggish choice of tempo. The miraculous thing is that this unique voice somehow expands to fill the generous acoustic in which it is recorded, and also that all of the great Purcell favourites that he must have sung countless times - 'Fairest Isle' (King Arthur), 'Music for a while' (Oedipus), the great 'Plaint' from the fairy Queen, to name but three - are sung with transparent freshness and integrity, to say nothing of crystalline diction. He is backed throughout by an all-star ensemble that includes both Wieland Kuijken and William Christie. The Alleluias that end the wonderful Evening Hymn are deeply moving. --Piers Burton-Page, International Record Review, May 2008


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par NMN le discophage TOP 500 COMMENTATEURS le 24 mars 2009
Format: CD
Dernier enregistrement d'Alfred Deller, à qui l'on doit tant pour l'art des hautes-contre et la redécouverte et l'interprétation du chant élisabéthain : la voix s'est assombrie avec le temps mais l'émotion est restée intacte. On ne peut rester insensible aux très émouvants "The plaint", "Music for a while" et "O solitude" qui clôt ce récital avec une intériorité prenante. Il vous faudra un moment pour émerger du silence qui suivra...
Remarque sur ce commentaire 22 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Thibault Marconnet TOP 1000 COMMENTATEURS le 26 avril 2014
Format: CD Achat vérifié
« Music for a while / Shall all your cares beguile… » : « La musique, un moment / Trompera tous vos tourments… »
Comme cela est profond et vrai ! Et combien de fois ai-je pu en faire la prodigieuse expérience… Alfred Deller est l’homme qui fit le pari fou de remettre au goût du jour le chant contreténor – ou haute-contre ou encore « castrat » ainsi qu’on le nommait en Italie dans une époque plus reculée. Et pourtant, rien de moins castrateur qu’un tel chant qui vous donne littéralement des ailes, qui vous projette dans l’immensité du ciel rouge, à cette heure où, entre chien et loup, vous retrouvez votre rythme lunaire de Pierrot et cheminez en funambule endormi, le long d’un fil d’or qui vous conduit à cette pomme blanche ou ce cimeterre d’argent qui veille infatigablement sur son troupeau d’étoiles.

C’est dans les années 40 d’un XXe siècle de triste mémoire que le jeune Alfred Deller décida de faire entendre à nouveau ce tissu vocal enchanteur, taillé à même la soie des nuages. Il est bon de savoir que le chant haute-contre n’était plus pratiqué depuis au moins deux siècles et qu’il ne subsistait pour ainsi dire, pas d’enseignement pour l’apprentissage de cette technique si particulière. Le jeune Alfred Deller se mit à la tâche avec ferveur. Il ne s’agissait rien de moins que de ressusciter cette tessiture : langue morte et ignorée depuis au moins deux cents ans. Imaginez donc un peu un poète contemporain qui voudrait écrire à nouveau dans la langue élisabéthaine et vous aurez une vague idée d’une telle gageure !
Lire la suite ›
5 commentaires 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean René TOP 500 COMMENTATEURS le 26 avril 2010
Format: CD
Enregistré en 1978/1979, ce CD (sorti à l'époque en vinyle - on disait plus simplement un disque) fait sans aucun doute possible partie de la discothèque idéale. Alfred Deller était au sommet de sa maturité pour donner à ces émouvantes pièces de Purcell toute leur profondeur et leur puissance d'expression. Après trente ans, cet enregistrement devenu un grand classique reste l'une des meilleures introductions à Purcell et au chant pour voix de haute-contre.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Catherine Carde TOP 500 COMMENTATEURS le 10 décembre 2012
Format: CD
Mon admiration pour le travail d'Alfred Deller est ancienne , elle date quasiment des débuts du Deller Consort :

Voix merveilleuse d'expressivité , timbre variant au fil des temps mais toujours exceptionnel de justesse et modestie vis-à-vis de l'œuvre . Accompagnement de Desmond Dupé au luth dépouillé , en parfaite adéquation avec l'esprit des morceaux et la voix de Deller .

Jamais , dans aucune interprétation , je n'ai retrouvé cette qualité : modestie( j'insiste !) , intelligence de l'interprétation et virilité de la voix .

J'aime beaucoup ces voix mystérieuses et je suis curieuse ( mais pas objective , je ne le souhaite pas , d'ailleurs ) , j'ai écouté d'autres interprétations avec attention et en particulier Andreas Scholl et Philippe Jaroussky sans trouver de successeur .

Scholl se regarde dans son miroir et se permet des extrapolations assez mal venues ; Jaroussky a une belle voix et trouve souvent le ton juste mais il gesticule un peu trop .

Non , décidément , Alfred Deller reste inégalé , quarante cinq ans plus tard .
10 commentaires 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Testament d'une âme, accents prémonitoires de la mort ?, ces airs "choisis" situent parfaitement la sensibilité et la nouveauté de Purcell dans le subtil raffinement de l'écriture : inspirations/expirations naturelles de la mélodie jusque dans les extrêmes imaginables, pianissimos chargés d'effroi ou de doute, charme serein ou rêverie amère, bref des frémissements sonores de naissance et d'évaporation.
On ne peut mieux méditer sur notre destinée. A la basse de viole, Wieland Kuyken soutient le chant dans un mouvement à  la fois pudique et bourru qui fait un merveilleux contrepoint. Deller, interprête de tant des trésors de cette musique, est au sommet de son art. Il nous livre en un souffle d'une pureté absolue, mieux que tous les livres et tous les poèmes, ce que déjà  il entrevoit de l'Eternité...Ce disque SUBLIME et donc nécessaire mérite votre arrêt d'urgence, toutes affaires cessantes.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?