Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 9,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Purgatoire des innocents par [GIEBEL, Karine]
Publicité sur l'appli Kindle

Purgatoire des innocents Format Kindle

4.2 étoiles sur 5 285 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 9,99

Longueur : 600 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Extrait

15 h 00 - Paris, place Vendôme.

- Collier en platine, incrusté d'un diamant blanc en poire de huit carats, de deux diamants jaunes de sept et cinq carats et de deux diamants roses de deux carats chacun.
Il a psalmodié avec élégance et distinction. Presque à voix basse, tellement c'est indécent.
Il scrute désormais le visage de la jeune femme, sûr de son effet. Elle a des yeux étonnants, qui le mettent légèrement mal à l'aise. Le gauche est bleu, irisé d'un soupçon de vert. Le droit est marron foncé. Deux bijoux sertis dans un visage délicat à la peau mate. D'ailleurs, elle n'est pas maquillée. Ses yeux n'ont vraiment besoin d'aucun artifice.
Ce collier lui irait à merveille. Toutes les femmes ne sont pas faites pour porter trois millions d'euros autour du cou.
Elle, si.
Maintien de reine, élégance naturelle. Pourtant, elle ne doit pas nager dans le luxe depuis très longtemps. Ça aussi, le bijoutier le sent. Ayant l'habitude de voir défiler les clientes richissimes au milieu de ses vitrines, il distingue bien vite celles qui sont nées dans l'opulence de celles qui viennent d'y accéder.
Cette femme a quelque chose de rebelle dans l'attitude comme dans le regard. Quelque chose de dangereux, de sauvage. D'animal.
Le quadragénaire qui l'accompagne ne correspond pas non plus au portrait type du milliardaire. Malgré son costume Armani, l'Audemars Piguet qui orne son poignet, il ressemble à un voyou. Une vieille cicatrice barrant sa joue droite lui confère un air de truand. Il n'a pas dû tendre la gauche, c'est évident. Encore un nouveau riche... ou un mafieux. Qui lève les yeux vers le vendeur ; regard froid et direct.
- Il est magnifique, dit-il.
- Magnifique en effet, confirme le bijoutier.
Un troisième client entre dans la bijouterie, jeune homme élégant que l'assistante prend instantanément en charge. Le bijoutier l'observe à la dérobée puis se focalise à nouveau sur ses acheteurs potentiels. S'il vend ce collier aujourd'hui, cette pièce exceptionnelle...
La femme aux yeux vairons ne dit rien. Elle contemple le bijou, parfaitement immobile. Puis elle regarde son mari - ou son amant - et un sourire la transfigure.
- Je le veux, dit-elle.
- Il est à toi... Tout ce qui se trouve ici est à toi, ajoute l'homme. N'est-ce pas monsieur ?
Les lèvres du bijoutier se crispent, sa gorge devient curieusement sèche.
- N'est-ce pas ? répète le client.
- Monsieur est généreux, hasarde le bijoutier. Ou éperdument amoureux !
- Ni l'un ni l'autre, répond l'homme en écartant le pan de sa veste.

Revue de presse

Le soleil du Var a-t-il grillé tout sentiment de compassion chez Karine Giebel ? Question raisonnable tant l'auteure prend plaisir à faire de nous les otages d'un cauchemar où l'on ressent chaque torture physique et mentale infligée aux malheureux héros...
Giebel cherche, et trouve, l'efficacité maximale. Difficile pour le lecteur d'échapper à son emprise au coeur d'un huis-clos horrifique où l'enfer, c'est vraiment les autres. (François Lestavel - Paris-Match, juin 2013)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1889 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 600 pages
  • Editeur : 12-21 (7 mai 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00CH2TRLC
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5 285 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°1.158 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
"Juste une ombre" m'avait secoué. "Jusque ce que la mort nous unisse" m avait passionné.
"Purgatoire des innocents" est une claque de plus qui m' a fait plonger dans un état de stress du niveau de "misery" du grand Stephen King, mais aussi dans un certain malaise durant la lecture.

Giebel y va sans ménagement aucun, il n'y a pas de limite aux actes ignobles et la violence est à son paroxysme tant dans les actes que dans les mots. Elle au moins, ne vit pas dans le déni c'est certain, et ose dénoncer l'inavouable, l'inacceptable.

Certains l'accusent d' avoir abusé gratuitement de cette violence à en devenir vomitive. Peut être cette violence aurait pu elle être mieux "comprise" si l'auteur avait un peu plus approfondi les névroses et la colère qui ont pu être à l'origine de ces actes.

Seules les personnes qui connaissent de près un ami qui a vécu l' inseste(ou ceux qui l'on vécu eux mêmes) sont à même de comprendre ce que pourrait devenir une victime de cet acte si elle ne travaillait pas sur elle même grâce à une thérapie. A ceux - là, la colère et la violence leur parlera et il leur en faudra plus pour être choqué par la lecture de ce livre... et cela me surprendrait que k.giebel ait écrit ceci par hasard...

Les autres n'y verrons qu'une succession d'actes de barbarie gratuits et écoeurant sans fondement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Petit à petit, je découvre toute l’œuvre de Karine Giebel avec énormément de plaisir.
J’avais déjà adoré « Meurtres pour Rédemption » il y a quelques mois en étant positivement impressionné par le style direct et la densité de cette histoire carcérale…
puis un peu plus tard « Les Morsures de l’ombre » sur le thème assez récurrent chez Giebel de la séquestration.
Et là, je viens tout juste de terminer « Purgatoire des Innocents ». Gros coup de cœur et énorme « claque dans la tronche ».
Avec Karine Giebel, on n’est pas là pour rigoler, et le mot « thriller » prend tout son sens et toute son ampleur avec cette auteure.
Honnêtement, j’ai déjà lu énormément de romans dans ce genre, et ce bouquin pousse assez loin les limites de l’horreur et de la perversion psychologique et sexuelle.
Karine Giebel reste cependant dans des descriptions acceptables selon moi, et elle ne se complaît pas dans des descriptifs aux détails trop gore et sanglant...
C’est avant tout un thriller psychologique. Karine Giebel s’intéresse en priorité aux émotions humaines poussées au paroxysme dans des circonstances exceptionnelles.
Donc je ne suis pas du tout d’accord avec les personnes qui commentent ce livre en concluant par un « Ames sensibles s’abstenir », comme s’il fallait être anormal ou pervers pour apprécier cette histoire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par marcoroy le 6 décembre 2016
Format: Poche Achat vérifié
comment une femme peut elle écrie un tel roman , ce n'est pas un roman noir c'est un romain en deuil .éprouvant malsain , mais qui vous oblige à aller au but de cet enfer, d'ou les 4 étoiles .au moment ou j'écris de commentaires je n'ai pas fini le livre il me reste 80 pages à lire et j'ai hâte de finir pour connaitre le dénouement et pour sortir cet enfer.
le livre le plus malsain que j'ai lu était à ce jour " l'étais dora suarez " de Robin cook , madame Giebel vous êtes de la même veine .sachant que vous êtes une femme je vous décerne la palme , mais quelle palme............
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Livre excellent ! Cependant j'aimerai faire par de mon avis sur certaine critiques qui précise : " âmes sensibles s'abstenir * ...
Euh ... faut pas exagérer! Notre chère auteur utilise en cas de torture tout ce qu'il a de plus basique et ce qu'il a de plus courant dans les romans ! Si vous voulez lire un livre qui peut vraiment choquer vos âmes si sensibles lisez american psycho ! Et la vous allez comprendre ! Ça c'est pas un amateur ! Sinon tapez dans la rubrique disney et lisez cendrillon ou retourner simplement au pays des bisounours !.

Sur ce ... je conseille ce livre à tous, j'ai passée malgré tout un excellent moment.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Loliky TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 17 décembre 2015
Format: Poche Achat vérifié
Toujours adepte de Karine dont j'ai lu tous les romans. Celui-ci est un des plus réussi, beaucoup d'inquiétude pour les héros, beaucoup d'empathie. On tremble de la tête aux pieds et c'est délicieux d'avoir peur pour rire ! Karine, encore, encore ! Maintenant, à vous de découvrir le livre, Lecteurs !
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique