EUR 6,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 2 à 5 semaines.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Quando non arrivarono i nostri / En attendant les cocos Poche – 3 juin 2010

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,00
EUR 6,00 EUR 11,21
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Biographie de l'auteur


Né en 1921 à Agrigente, Leonardo Sciascia mène en parallèle son travail dans l'éducation nationale (il fut instituteur) et sa carrière d'écrivain. Le succès arrive en 1961, avec le jour de la chouette, où il soulève le problème central de la mafia, traité dans plusieurs romans, qui ont été adoptés au théâtre et au cinéma : par exemple A chacun son dû, Cadavres exquis, Le conseil d'Egypte et Todo modo. Elu en 1979 à la chambre des députés ainsi qu'au Parlement européen sur la liste du parti radical, il travaille dans la commission d'enquête sur l'assassinat d'Aldo Moro (l'affaire Moro 1978). Ses positions contre les lois antiterroristes et contre les liens entre mafia et pouvoir politique soulèvent de nombreuses polémiques. Il meurt en 1989. La production théâtrale de Sciascia est secondaire par rapport à son oeuvre narrative. Citons Monsieur le Député, les Mafieux et la controverse liparitaine. Pour l'auteur sicilien, le théâtre est un moyen efficace de dénoncer, encore une fois, les malversations d'origine religieuse, politique et mafieuse.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
"En attendant les cocos" est une pièce en un acte. Un cercle de notables se réunit dans une bourgade sicilienne en 1956 en pleine guerre froide.
Une voix à la radio leur apprend que l'Italie a été envahie par les soviétiques et est passée sous une dictature communiste. C'est le sauve qui peut général traité avec vivacité et drôlerie par Leonardo SCIASCIA. Ces bourgeois conservateurs, amateurs de belles femmes et soucieux de leurs biens cherchent comment ils vont faire pour conserver leurs acquis. Pour cela ils se rapprochent du valet de chambre Gaetano et le cajolent car ils ne doutent pas qu'il puisse être communiste (puisque du peuple) et qu'ainsi il pourra intercéder en leur faveur. Or Gaetano nie farouchement être communiste, bien plus il est anti-communiste...Un retournement de situation les amènera à revenir à leurs anciennes convictions.
La pièce est précédée par une remarquable introduction rédigée par Evelyne DONNAREL qui s'attarde non seulement sur les thématiques de la pièce mais également sur l'ensemble de l'œuvre théâtrale de Leonardo SCIASCIA.
Un vrai délice.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus