• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quarante jours après ma m... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Quarante jours après ma mort Broché – 2 mai 2013

Découvrez toutes les nouveautés de la Rentrée Littéraire 2017

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 16,80
EUR 16,68 EUR 8,98
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Extrait

I.

Je suis mort

Je suis mort

A présent que je suis mort, je peux les laisser me dire. Je n'avais invité personne. Pourtant, ils sont venus en nombre se presser autour de ma dépouille. J'espère être resté beau, et que les filles me pleurent longtemps. Je sais que, parmi mes hôtes, certains ont fait le déplacement de très loin pour l'occasion. Il est vrai que j'ai cédé à l'appel de la mort dans des circonstances pour le moins étonnantes. Je comprends leur hébétude. Leur trépignement. Leur folle envie d'accourir. De pencher leur tronc sur mon cadavre. De s'agripper à ce qu'il leur reste de tangible. Une carcasse. Un assemblage d'os et de chair froide. Un bloc de sang en stagnation dans des veines dures. Ils viennent vérifier de leurs yeux ce qui se raconte. Ils pourront attester à leur tour qu'il n'y a là aucun doute. Ni rêve ni cauchemar. J'ai bel et bien pris sur leur vie une longueur d'avance. Celle de la mort.
Les gardiens de la Tradition ont décidé de l'endroit où j'allais être enterré. À Fès. Au pays de la lignée de mon père. Comme si Paris où j'ai grandi, où je me suis construit, n'avait été qu'un incident. Aussi, quelques heures après ma mort, pour être sûrs que je ne m'enfuirais pas rejoindre en fantôme le ventre de Notre-Dame, ils ont désigné mon oncle Ali afin d'escorter ma dépouille jusqu'au cimetière familial. Mes parents sont absents et injoignables. Oncle Ali est arrivé spécialement du Maroc pour accomplir sa tâche. «Tous frais payés par la compagnie d'assurance musulmane», ont murmuré les comptables. En quatre heures, ils ont bouclé leur valise, fermé mes paupières sur mes yeux, acheté des paquets de mouchoirs en papier, mis ma dépouille dans une boîte puis sous une bâche puis dans la soute à bagages, et fait leurs adieux. J'ai embarqué à l'aéroport d'Orly au milieu de la nuit. Dorénavant, je connais le chuchotement morne de ceux qui raccompagnent leurs morts au pays.

Cortège funèbre

Mon arrivée jusqu'à la demeure familiale nichée au coeur de la médina ne s'est pas faite sans encombre. Transporter dans une caisse de bois un cadavre au lever du jour réveille les dormeurs - leurs ardeurs, leurs terreurs. En longues robes et lunettes noires, mon oncle Ali, Hamza et Baba El Hadj, marchent en tête. Le drame est écrit en toutes lettres arabes sur leurs visages.
De porte en porte, le cortège devient un monstre auquel participent les cafards, les rats, les chats, les aveugles et les mendiants. Les sandales zélées, habituellement fidèles à l'accomplissement de la prière de l'aube à la mosquée, changent brusquement de direction pour me rejoindre. Les femmes aux poitrines ensommeillées se ruent vers les fenêtres, oubliant leur nudité, elles s'exhibent sans retenue à la face de la mort. C'est la cohue. Mes porteurs serrent les fesses et les dents. (...)

Présentation de l'éditeur

«Mes yeux sont sourds, mes paupières restent closes et ma bouche, éteinte. Car je suis bel et bien mort. Mais c'est avec stupéfaction que je comprends que je vais tout entendre de leurs discours. Et que mon enfer durera quarante longs jours.»
Le narrateur est mort, certes, mais il est bel et bien le personnage principal de la tragi-comédie qui va suivre ! Condamné au silence, il assiste, impuissant, au pugilat entre ses femmes et à la détresse de sa mère, subit la haine de son cousin, l'amour de son oncle, les litanies de l'Ivrogne...
Dans ce roman profond et poétique, Samira El Ayachi dresse le portrait d'une famille marocaine aux prises avec ses cadavres intimes et donne à entendre, à travers la voix d'un jeune homme pris dans les filets de notre temps, les désillusions de toute une génération en quête d'elle-même.

Samira El Ayachi est née en 1979 à Lens et vit aujourd'hui à Lille où elle se consacre à l'écriture. Son premier roman, La Vie rêvée de mademoiselle S. (Sarbacane, 2007), dédié à la jeunesse, a reçu un accueil chaleureux : «Samira El Ayachi, écrivain tout court» Le Monde, janvier 2008 ; "Un petit bijou de tendresse et de férocité. (...) Un regard pertinent et impertinent sur le monde qui l'entoure." S.H, ELLE, 2008.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?