• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Quatre générations sous u... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Quatre générations sous un même toit, tome 1 Poche – octobre 1998

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.9 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, octobre 1998
EUR 11,00
EUR 10,60 EUR 2,03
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Promotion Folio
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Quatre générations sous un même toit, tome 1
  • +
  • Le Pousse-pousse
  • +
  • Gens de Pékin
Prix total: EUR 26,80
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

La famille Qi résistera-t-elle à la tourmente de la Seconde Guerre mondiale ? Troisième et dernier volet de cette grande fresque. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Quatrième de couverture

Comme le titre l'indique, Quatre générations sous un même toit est d'abord une histoire de famille. Le roman s'ouvre sur l'anniversaire du vieux Qi, le patriarche, dans l'une des cours du Petit-Bercail à Pékin. Il est fier que sa longévité lui permette de connaître jusqu'à ses arrière-petits-enfants. Sa seule crainte est que la célébration de son anniversaire soit compromise par le début de la guerre avec les Japonais.Par ses nombreux personnages, le roman trouve son unité dans la succession des différentes générations et dans la dimension historique qui vient menacer leur stabilité. Mais les «conflits», qui sont au cœur de l'œuvre, n'opposent pas seulement entre eux les divers membres de la famille, ils opposent aussi le groupe familial à la patrie, et Pékin au reste de la Chine. Ainsi Pékin devient-il le sujet principal du roman.Écrit entre 1942 et 1944, Quatre générations sous un même toit est un roman-fleuve d'un réalisme tout à fait original pour l'époque et une fresque incroyablement vivante, où Lao She dévoile les événements avec colère et passion.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 8 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
j'ai lu les trois tomes de "4 générations sous un même toit",avec un plaisir réel,une émotion rarement ressentie pour d'autres livres... Autant de descriptions,de poésies,d'humanité et de réalité m'ont vraiment enchantés,et j'ai ressenti de la peine,quand cette longue histoire s'est terminée. j'espère retrouver ce genre de lecture très vite.... Merci à ces écrivains qui nous font voyager,qui nous font partager tant beaux textes et tant de sensibilité.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 29 septembre 2002
Format: Poche
Vous entamez un long récit de trois volumes qui vous paraitra.. court ! Comme tous les livres de Lao She, au début on pense "il est barbant le vieux" et quelques pages plus loin on est scotché. Pourquoi? C'est tout simplement la vie de familles habitant une ruelle de Pekin. Pauvres, lettrés, parvenus, tous cohabitent autour des courées, dans une certaine promiscuité. Arrive l'invasion par le Japon qui commence par l'occupation de Pékin, et chaque caractère se durcit ou évolue : résistance, lâcheté muette, ou comprimission avec l'occupant. Lao She utilise l'humour, la dérision, envers les arrivistes qui se prosternent devant les japonais mais exprime une haine profonde et motivée envers les exactions des japonais. Ce qui affraichit le lecteur occidental c'est un point de vue très différent sur les comportements humains dans ce genre de situation . Les pékinois de cette courée s'observent, s'affrontent - même violemment parfois-,mais il n'y a pas de haine entr'eux. Pourtant la trahison de certains amènera la torture horrible d'un lettré, l'extermination d'une famille. La haine, Lao She la réserve exclusivement pour l'occupant (faut dire que les têtes tombaient dans la rue en une seconde pour un rien..fou!), l'air de dire que pour les chinois ça se règle entre eux.
Remarque sur ce commentaire 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Romur TOP 500 COMMENTATEURS le 1 janvier 2015
Format: Poche Achat vérifié
J''ai entamé avec un peu de circonspection mais beaucoup d''intérêt ce pavé qui n''est que le premier tome d''une fresque familiale, un quasi huis-clos entre les habitants de l''impasse du « Petit bercail ». Là se côtoient la famille chinoise traditionnelle du vieux Qui, un lettré, un fonctionnaire raté, et des foyers de petite condition (tireur de pousse-pousse, barbier').

Lao She nous emmène à la découverte de la société chinoise à Pékin, sa culture, ses traditions, déjà mises à mal par l''occupation occidentale et l''établissement de la République. Dans ces pages, nous sommes témoins du choc lors de la rencontre avec l''occupant japonais en 1937, occupant face auquel se combinent fatalisme apathique et hostilité méprisante, sauf bien sûr pour ceux qui voient dans la collaboration une occasion de gagner en importance et s''enrichir'

J''ai été étonné de la vitesse et de la fluidité de ma lecture, happé par le récit de cette fresque vivante et détaillée, impatient de rejoindre chaque soir Ruixian, Qian, Gaodi et les autres. La langue est simple, le propos parfois teinté d''ironie.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Dans un contexte politique perturbé, les personnalités se révèlent, et ce qui va avec : les mesquineries, délations, mais aussi actes de solidarité, et de courage. Pour certains, c'est une occasion de gravir des échelons, d'autres partent rejoindre la résistance et d'autres culpabilisent de ne pas pouvoir le faire.

J'ai bien aimé l'abondance des personnages, je me suis vite familiarisée avec toutes les familles et j'ai bien aimé le lieu du Petit-Bercail en lui-même. C'était une lecture agréable, bien que certaines situations et les interrogations des protagonistes sont un peu répétitives. On vit en vase clos avec les résidents, car on ne sort pratiquement pas des cours du Petit-Bercail, on voit les choses et leurs évolutions ou manque d'évolution avec leur niveau d'information ce qui donne une impression de stagnation parfois. Mais ce sont des gens ordinaires soumis à des évènements graves et à un ennemi qui n'est pratiquement pas incarné et je me dis que c'est sans doute très réaliste.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?