• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Quelque part dans le mond... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Quelque part dans le monde Poche – 6 février 2008

3.8 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 16,00 EUR 3,37
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,80
EUR 6,41 EUR 0,15
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Quelque part dans le monde
  • +
  • Quand ce jour viendra
  • +
  • Ils attendaient l'aurore
Prix total: EUR 22,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

C'est en voyant un jour son père à genoux devant la femme du député que Sylvestre s'était juré de ne jamais reprendre la succession de l'entreprise familiale.
Pourtant, personne dans le département ne pouvait mettre en doute l'importance de la Maison Neyrat. Créée par feu Jules Neyrat en 1834, transmise à Siméon Neyrat en 1876 et sise place de la Cathédrale sous l'enseigne : Neyrat et fils, Bottiers sur mesure, elle inspirait le respect non seulement à cause de la perfection de ses créations mais aussi de leur prix qui les mettait hors de portée des clients de basse classe. En effet, ce n'était pas chez Siméon Neyrat que les besogneux, toujours contraints d'économiser le moindre sou, pouvaient trouver galoches ou sabots à leurs pieds. En revanche, toute la bonne bourgeoisie corrézienne se targuait de n'avoir d'autres bottes, chaussures ou escarpins qu'en provenance de la florissante Maison Neyrat et fils.
Tel n'avait pas toujours été le cas, mais seuls quelques vieux Tullistes pouvaient encore évoquer le temps où l'ancêtre, Jules Neyrat, petit sabotier de son état, ne rechignait pas à rafistoler, tant bien que mal, les sabots fendus et autres mauvaises socques usées jusqu'à la corde. Mais c'était bien grâce à ce travail, pratiqué dès l'âge de huit ans et douze heures par jour dans une sombre échoppe de la rue des Récollets, où il était employé comme apprenti, qui lui avait permis d'acquérir ce qui allait devenir la Maison Neyrat et fils. Et, là encore, les débuts avaient été laborieux et de rapport très modeste.
Mais cette époque de gagne-petit était révolue depuis plus d'un quart de siècle. Depuis ce temps où, grâce à son travail, à son doigté et à l'art avec lequel il savait tailler, modeler et coudre les cuirs les plus fins, Siméon Neyrat s'était hissé au rang de bottier de luxe. Et si, quelque vingt ans plus tôt, lorsqu'il avait reçu la succession paternelle, son travail et celui de son père suffisaient à faire tourner l'échoppe, l'entreprise employait désormais deux très compétents compagnons et deux apprentis, l'un d'eux n'étant autre que Sylvestre. Celui-ci, aux yeux de son père, étant destiné à prendre à son tour la relève lorsque ses connaissances professionnelles le lui permettraient, s'était vu mis au travail dès son certificat d'études acquis. En effet, pour Siméon qui savait péniblement lire et écrire, mais très bien compter, point n'était besoin d'études autres qu'un sérieux apprentissage pour devenir un jour un digne successeur. Aussi l'essen­tiel était que son fils acquière au plus vite le talent qui le hisserait à son tour au rang de meilleur bottier de la région. Car, pour lui, il ne faisait pas de doute que sa voie était toute tracée, et peu lui importait que Rosalie, son épouse, ose encore parfois, mais discrètement, dire qu'il eût pu atteindre de plus hautes fonctions. Sylvestre était le seul descendant mâle depuis que son frère aîné était mort en bas âge lors d'une meurtrière épidémie de rougeole qui avait sévi dans la ville à la fin des années 70. Comme il n'était pas pensable que leur fille aînée, Victoria, correctement mariée à un chef d'atelier de la Manufacture d'armes, hérite un jour de la Maison Neyrat, tout son avenir reposait entre les mains de Sylvestre.

Présentation de l'éditeur

Tout semblait préparer Sylvestre à reprendre l'entreprise familiale Neyrat et fils, bottiers prospères à Tulle. Mais le jeune homme décide, le jour de ses dix-sept ans, de donner une autre dimension à son destin et part à l'assaut de la capitale... Là, il découvre le cinématographe et c'est la révélation : il sera reporter.

Il va alors devenir le pionnier d'une des aventures les plus excitantes du XXe siècle naissant, fournissant des images merveilleuses à un public avide : l'ouverture du canal de Panamá, le Chili, les Grands Lacs. L'Amérique, loin de sa Corrèze natale, l'éblouit et le charme. D'autant plus que l'amour s'en mêle avec la rencontre d'une jeune Américaine aussi aventurière et intrépide que lui...

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Bob le 6 décembre 2006
Format: Broché
Parce que l'amour est universel, parceque la Corrèze, sous la plume de Claude Michelet, est universelle, parce qu'on a tous rendez-vous avec quelqu'un quelque part dans le monde, je constate que le Grand Michelet, celui quej'ai aimé dans ses précédents romans est de retour. Quel régal...
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Ces livres sont toujours une joie pour moi, car pour un agriculteur qui écrit si joliment, je lui tire mon chapeau !!! il sait nous faire vivre ses livres,
J'adore, et je les conseilles à tout le monde !!!
Bravo !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Par l'auteur des "grives aux loups", à nouveau une bonne peinture de la Corrèze à la fin du 19ème, mais aussi la découverte de Paris par le héros du livre, ainsi que de la photo, du cinéma (frères Pathé), de l'Amérique, de l'aviation et des premiers combats aériens lors de la guerre de 14-18.
Facile à lire, même si l'histoire d'amour avec la petite américaine indomptable fait sourire.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?