• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
La Querelle des deux léza... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La Querelle des deux lézards et autres contes africains Poche – 29 août 2012

Rentrée scolaire 2017 : découvrez notre boutique de livres, fournitures, cartables, ordinateurs, vêtements ... Voir plus.

4.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 4,10
EUR 4,09 EUR 0,11
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La Querelle des deux lézards et autres contes africains
  • +
  • La révolte des bovidés et autres contes de la savane: sept contes africains transcrits par Hampâté Bâ
  • +
  • Contes initiatiques peuls
Prix total: EUR 15,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

La Querelle des deux lézards

ou

Il n'y a pas de petite querelle

Au temps où les créatures de la terre se comprenaient encore entre elles, un chef de famille aisé vivait dans un petit village, au sein d'une contrée fertile. Sa vieille mère était encore auprès de lui.
Dans le vaste enclos familial qu'entouraient les cases des différents membres de la maisonnée, plusieurs animaux, parmi lesquels un chien, un coq, un bouc, un boeuf et un cheval, déambulaient en liberté.
Un jour, dans un village situé à environ deux jours de marche, un vieillard, réputé pour sa sagesse, vint à mourir. Le chef de famille fut obligé de s'absenter pour se rendre à ses funérailles, en compagnie de quelques autres habitants du village.
«Je me sens très fatiguée, lui dit sa vieille maman. Reviens le plus vite possible.
- Sois tranquille, mère, je ne m'attarderai pas. Dans cinq ou six jours au plus, je serai de retour.»
Sa mère lui donna sa bénédiction pour le voyage, puis alla s'allonger dans sa case.
Au moment du départ, le chef de famille appela le chien :
«Chien ! dit-il. Pendant mon absence, tu seras le gardien de la maison. Tiens-toi ici, à l'entrée de l'enclos. Surveille tout ce qui se passe au-dedans comme au-dehors, et en aucun cas ne quitte ton poste ! Si un incident se produit à l'intérieur, que le coq, le bouc, le boeuf ou le cheval s'en occupent et remettent de l'ordre s'il le faut. Tu m'as bien compris ?
- Oui maître !» dit le chien. Et, joignant le geste à la parole, il frétilla de la queue et présenta sa tête pour être caressé. Le maître lui tapota gentiment le crâne, puis, rassuré, partit rejoindre ses compagnons de route.
Deux jours après son départ, un matin de très bonne heure, alors que les premiers rayons du soleil commençaient à peine à dorer le toit des cases, le chien perçut un bruit étrange qui semblait venir de la case de la vieille maman. Celle-ci, à l'abri d'une moustiquaire, reposait encore. Une lampe à huile brûlait doucement à ses côtés.

(...)

Présentation de l'éditeur

Pourquoi le roi veut-il tuer tous les vieux ? Qui a déterré le cadavre de Hyène-Mère ? Comment deux petits lézards peuvent-ils parvenir à bouleverser l'ordre établi et le bonheur familial ? Les trois contes initiatiques proposés dans ce recueil posent de drôles de questions. Plongé dans le monde imaginaire de l'Afrique traditionnelle, où les animaux et les hommes se mêlent et se répondent, le lecteur s'amuse et s'interroge. Ainsi il observe la vie, guidé en cela avec humour par Amadou Hampâté Bâ qui affirme : «Un conte est un miroir où chacun peut découvrir sa propre image.»

Le dossier
° L'auteur
° L'oeuvre
° Pourquoi lire l'oeuvre ?
° Clefs de lecture
° Genre, action, personnages
° Thèmes et textes
° Bibliographie et filmographie

Une généalogie compliquée
Amadou Hampâté Bâ est né à Bandiagara, au Mali, officiellement vers 1901 mais plus probablement fin 1899 ou début 1900. Le pays est alors sous domination française : la pénétration coloniale, menée depuis le Sénégal par le colonel Louis Faidherbe puis le lieutenant-colonel Joseph Callieni, s'est faite progressivement à partir de 1878. La ville de Bandiagara, colonisée en 1893, avait été la capitale du royaume toucouleur du Macina, édifiée elle-même sur les ruines de l'Empire peul du Macina. Elle avait donc été le lieu de grandes guerres opposant différentes communautés ethniques, et était riche de traditions historiques et culturelles diverses.
Amadou est le troisième enfant né de l'union d'Hampâté Bâ, le père, et de Kadidja Pâté, la mère. Celle-ci est la très jeune deuxième épouse en même temps que la cousine germaine du père de l'écrivain. Après la séparation à l'amiable de ses parents, Amadou est immédiatement adopté par Tidjani Thiam, second mari de Kadidja et chef de la province de Louta (dans l'actuel Burkina Faso). Il perd son père à l'âge de trois ans environ.

Une enfance bouleversée mais heureuse
Les premières années de la vie d'Amadou sont plutôt agitées. Alors que sa mère est à peine remariée, son beau-père Tidjani est arrêté pour raison politique, emprisonné puis exilé à Bougouni, à plus de 500 km de Bandiagara. Kadidja le suit. À partir de 1905 environ, Amadou et une partie de la famille de son beau-père iront les y rejoindre. Là, le petit garçon commence son éducation religieuse avec le marabout Tierno Kounta Cissé, qui meurt peu de temps après. À leur retour à Bandiagara, en 1908, Amadou retrouvera son grand frère Hammadoun, avec qui il poursuivra sa scolarité à l'école coranique.
Il vit quelques années heureuses, au milieu de ses amis et avec sa famille. Courant dans la brousse, chassant, jouant, protégé et éduqué par des adultes aimants et vigilants, chef d'une association d'enfants (une waaldé), il apprend l'autonomie. Il est aussi en contact régulier avec des griots, des conteurs et des musiciens invités chez son beau-père et qui animent les soirées. Très tôt, son goût pour les histoires traditionnelles, les contes et les récits se révèle, et il est déjà considéré par ses camarades comme un remarquable conteur.

(...)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 2 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 18 septembre 2016
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2013
Format: Poche|Achat vérifié
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : africaines roman