• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Qu'est-ce qu'une nation ? a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par colleandco PRO
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Livre format poche broché couverture souple. En stock. Vendeur PRO Français. Expédition rapide et soignée sous enveloppe cartonnée ou à bulles.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Qu'est-ce qu'une nation ? Poche – 19 novembre 1997

4.4 étoiles sur 5 26 commentaires client

Voir les 15 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 2,00
EUR 2,00 EUR 0,99
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

--Ce texte fait référence à l'édition Broché.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Qu'est-ce qu'une nation ?
  • +
  • De la liberté des anciens comparée à celle des modernes
Prix total: EUR 5,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

De là ce résultat capital que, malgré l'extrême violence des mœurs des envahisseurs germains, le moule qu'ils imposèrent devint, avec les siècles, le moule même de la nation. France devint très légitimement le nom d'un pays où il n'était entré qu'une imperceptible minorité de Francs. L'idée que l'origine de tout cela soit une conquête ne vient à personne. C'est la gloire de la France d'avoir, par la Révolution française, proclamé qu'une nation existe par elle-même. Nous ne devons pas trouver mauvais qu'on nous imite. Le principe des nations est le nôtre. Mais qu'est-ce donc qu'une nation ? Comment la France persiste-t-elle à être une nation, quand le principe qui l'a créée a disparu ? En quoi le principe des nationalités diffère-t-il du principe des races ? Voilà des points sur lesquels un esprit réfléchi tient à être fixé, pour se mettre d'accord avec lui-même. Les hommes appliqués veulent porter en ces matières quelque raison et démêler les confusions où s'embrouillent les esprits superficiels. Ne peut-on pas avoir les mêmes sentiments et les mêmes pensées, aimer les mêmes choses en des langages différents ? Qu'est-ce qu'une nation ? Conférence prononcée en Sorbonne le 11 mars 1882 --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Quatrième de couverture

L'homme n'appartient ni à sa langue, ni à sa race : il n'appartient qu'à lui-même, car c'est un être libre, c'est un être moral [...]. La vérité est qu'il n'y a pas de race pure, et que faire reposer la politique sur l'analyse ethnographique est une chimère. Les plus nobles pays, l'Angleterre, la France, l'Italie, sont ceux où le sang est le plus mêlé ! » Souvent cité mais quasiment jamais lu, ce texte publié initialement en 1869, véritable profession de foi d'Ernest Renan, reste d'une étonnante actualité.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Ce texte est celui du discours prononcé à la Sorbonne le 11 mars 1882 par E Renan(1823-1892). Texte remarquable tant par le fond que par la forme.
Le paragraphe I est un brillant aperçu historique des agrégats de population, au sein de Nations modernes, mais aussi d'Empires ou d'Etats, pour amener tout de suite à relativiser les "institutions centrales ou les dynasties" et pour mettre au coeur de son approche "la fusion des populations qui les composent". Au passage, ceci pourrait être mis en écho de la phrase de D H Thoreau [issue de Civil Desobedience (1849)] : "Il n'y aura jamais d'Etat réellement libre et éclairé tant qu'on ne reconnaîtra pas l'individu comme une force supérieure et indépendante, dont découlerait tout le pouvoir et toute l'autorité d'un tel Etat, qui le traiterait en conséquence."

Le paragraphe II est un réfutation des composantes suivantes, couramment proposées pour fonder le "droit national" :
- la race,
- la langue,
- la religion,
- la communauté des intérêts,
- la géographie (mais pas en totalité).

Le paragraphe III propose et développe finalement l'approche de l'auteur :
- "La nation est une âme, un principe spirituel", "avoir des gloires communes dans le passé, une volonté commune dans le présent",
- "L'homme n'est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves, ni de la direction des chaînes de montagnes. Une grande agrégation d'hommes, saine d'esprit et chaude de coeur, crée une conscience morale qui s'appelle une nation."

Sans aucun doute, un ouvrage utile et indispensable à lire.
1 commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 25 juin 2011
Format: Poche Achat vérifié
Assistant récemment à un colloque en géopolitique, l'un des intervenants, professeur d'économie, libéral, d'une grande école de commerce française, se réfère - bien entendu - à "Qu'est-ce qu'une nation" de Ernest Renan. L'invitation à la lecture était adressée. Je l'ai acceptée bien volontiers pour y découvrir un chef d'oeuvre. Cet ouvrage est indispensable pour tout citoyen se construisant une identité dans la durée. Cet ouvrage est à lire, surtout en ces temps troubles : 1/ de négation de l'idée de nation d'une part, 2/ de l'affirmation d'un nationalisme du sang contraire à nos traditions historiques du sol (thématique du Front National).

Discours prononcé à la Sorbonne le 11 mars 1882, "Qu'est-ce qu'une nation ?" était considéré par Renan (1823-1892) comme le plus abouti de tous ses textes.

"L'homme n'est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves, ni de la direction des chaînes de montagnes. Une grande agrégation d'hommes, saine d'esprit et chaude de coeur, crée une conscience morale qui s'appelle une nation." (p.34)

Renan dissèque tous les ingrédients proposés par leurs partisans de ce qui constitue une nation, pour les mieux critiquer.

1- Une nation ne se reconnaît pas à la race

Race : en cette fin du 19° siècle, les deux acceptions co-existaient. Celle des anthropologistes et celle des zoologistes ; souvent d'ailleurs race signifiait civilisation. Renan s'exprime sur le terrain anthropologiste.
Lire la suite ›
7 commentaires 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Ce texte est celui de la conférence d’Ernest Renan prononcée à la Sorbonne le 11 mars 1882. Il y est fait souvent référence pour rappeler que, selon cet auteur, la nation ne se définit pas par la race, une notion dont, d’ailleurs, il se méfie (« Autant le principe des nations est juste et légitime, autant celui du droit primordial des races est étroit et plein de danger pour le véritable progrès » - p. 19). Mais la nation ne se fonde pas davantage sur la langue, ni sur la religion, ni sur la communauté d’intérêts – « un Zollverein n’est pas une patrie » (p. 28) -, ni enfin sur la géographie. Sans doute, ce texte peut-il venir en aide aux contempteurs du « droit du sang », mais la conception qui le sous-tend est bien plus ambitieuse et exigeante que le seul « droit du sol ». « La nation est une âme » dit Renan et il ajoute que deux choses constituent, de manière indissociable, cette âme : « L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis » (p. 31). Tel est le cœur de la pensée de Renan sur la Nation. Une pensée d’apparence républicaine, même si Renan avait plutôt de la sympathie pour la monarchie constitutionnelle.
Le texte bénéficie d’un style tout à fait remarquable, avec de nombreuses formules qui font mouche. Un exemple parmi tant d’autres : « C’est la gloire de la France d’avoir, par la Révolution française, proclamé qu’une nation existe par elle-même » (p. 15).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents

Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : ernest renan

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?