• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 15 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Qui est Dieu ? a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par -betterworldbooks-
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expedier des Etats-Unis. Distribution privu en 2-3 semaines. Nous proposons la communication par e-mail en francais. Ancien livre de bibliothèque. Peut contenir des étiquettes « de bibliothèque » Condition très bonne pour un livre d'occasion. Usure minime. Sous garantie de remboursement complet. Plus de plus d'un million clients satisfaits! Votre alphabétisation dans le monde achat avantages!
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Qui est Dieu ? Broché – 11 avril 2012

4.1 étoiles sur 5 31 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00
EUR 17,00 EUR 13,97
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Qui est Dieu ?
  • +
  • L'invention du monothéisme
  • +
  • La violence monothéiste
Prix total: EUR 64,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

QUELQUES CONTRESENS SUR LE DIEU DE LA BIBLE

Il y a plusieurs façons d'aborder la «question de Dieu». L'une d'elles, très répandue, est illustrée par Descartes, qui part de l'idée de Dieu inscrite dans son esprit. «Cette idée d'un Être souverainement parfait et infini est très vraie», affirme-t-il dans les Méditations. Elle s'impose à lui avec la clarté et l'évidence d'une vérité absolue. Elle est même l'Absolu qui sert de garant à la notion de vérité. En effet, à ses yeux, l'idée de Dieu ne vient pas de lui. Et elle ne peut être une fiction. Il annonçait, dès la Préface, le noeud de son argumentation : «De cela seulement que j'ai en moi l'idée d'une chose plus parfaite que moi, il s'ensuit que cette chose existe véritablement.»
Pascal n'a pas de mal à détecter le caractère factice de ce raisonnement. Il pense que la philosophie n'a rien à dire de spécifique sur Dieu. Dieu n'est pas une abstraction. La métaphysique ne peut rien prouver. L'idée de Dieu que Descartes découvre en lui ne vient pas de lui, certes, mais elle a une origine religieuse et historique à la fois : une Révélation reçue par un peuple très ancien qui l'a consignée dans un livre. Et ce livre, la Bible, il faut le tenir pour sacré. Pascal portait sur lui cette phrase : «Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob, non des philosophes et des savants.»
Malheureusement pour Pascal, nous savons aujourd'hui qu'Abraham, Isaac et Jacob, à supposer qu'ils aient existé, n'étaient pas monothéistes. Ils n'avaient pas le même Dieu que lui. Et le livre qui parle d'eux n'est pas aussi ancien, loin de là, qu'on le croyait naguère encore.

Première idée reçue : la Bible dépasse en ancienneté les autres livres fondateurs

À l'époque où la culture hébraïque et la culture grecque sont entrées au contact l'une de l'autre, après la conquête de la Palestine par Alexandre, en 333 avant notre ère, les Juifs hellénisés se sont rendu compte que les Grecs ignoraient tout de leur peuple. Hérodote lui-même, qui a séjourné, au Ve siècle, en Perse, en Égypte et même en Phénicie, aux portes de la Terre d'Israël, et qui se montre si curieux des croyances et des coutumes des autres peuples, ne fait aucune mention des Juifs, de leur religion ou du Temple de Jérusalem. Plusieurs écrivains juifs, initiés désormais à la culture grecque mais restés attachés à la religion de leurs ancêtres, ont conçu alors le dessein d'expliquer aux Grecs, en grec, que leur peuple était plus ancien que le leur et qu'il avait influencé les meilleurs de leurs «sages». C'est ainsi que le philosophe Philon, à Alexandrie, au tournant de notre ère, ou l'historien Flavius Josèphe, à Rome, au Ier siècle après J.-C., ont soutenu que Pythagore, Socrate ou Platon s'étaient inspirés de l'enseignement de Moïse. Déjà, au IIe siècle avant notre ère, un philosophe juif vivant à Alexandrie, Aristobule, avait affirmé, dans un livre dédié à Ptolémée VI, que ces mêmes philosophes devaient beaucoup à «l'écrit de Moïse» et que la trace de ce dernier se décelait jusque chez Homère. Ces assertions d'apologistes juifs ont été relayées par des théologiens chrétiens désireux, eux aussi, de mettre en avant la supériorité de la Bible, appelée l'«Ancien Testament», sur la littérature grecque et latine. Ils pouvaient s'appuyer, les uns et les autres, sur le texte biblique qu'ils lisaient dans la traduction grecque, la «Septante», rédigée à partir du IIIe siècle avant J.-C. par des Juifs d'Alexandrie, à l'intention de leurs compatriotes qui avaient oublié l'hébreu.

Présentation de l'éditeur

Dans un style clair et accessible à tous, Jean Soler met d’abord en lumière « six contresens sur le dieu de la Bible », une divinité qui n’est pas le Dieu unique des trois religions monothéistes mais un dieu parmi d’autres, du nom de « Iahvé », conçu comme le dieu national des seuls Juifs.
Il relate ensuite, sans référence aucune au surnaturel,la généalogie du dieu « Dieu », telle qu’il l’a reconstituée à partir des acquis de la recherche scientifique.
Il explique enfin pourquoi cette croyance peut porter plus que d’autres à l’extrémisme et à la violence, comme on l’a vu avec les croisades, l’Inquisition ou les Guerres de religion, et comme on le voit de nos jours avec les conflits du Moyen-Orient, sans compter l’influence, indirecte mais bien réelle, de l’idéologie monothéiste sur le nazisme et le communisme, ces deux fléaux du siècle passé.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Il s'agit de la somme résumée des travaux de J Soler sur les religions.Remet les idées en place. Sépare l'histoire prouvée des mythes. Critique acerbe des religions monothéistes arrivées bien plu tard qu'on ne croit. Très bon livre à lire attentivement et lentement.Jean
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jorian 132 TOP 1000 COMMENTATEURS le 22 octobre 2012
Format: Broché
Ce livre est une synthèse, un résumé des nombreux ouvrages que Jean Soler a consacré aux monothéismes et au concept du dieu unique. Sa vision des choses est intéressante, rationnelle, et s'appuie sur de solides bases documentaires, historiques, archéologiques, et même théologiques. Cette progressive évolution d'une religion sémitique classique, avec un dieu "national" et une monolâtrie, vers le concept du Dieu unique, au sein du peuple hébreu, en raison d’évènements particuliers que ce peuple a vécus, est convaincante.

L'auteur insiste sur les différences fondamentale entre cultures et religions gréco-romaine d'une part, et hébraïque (mais c'est plutôt sémitique) de l'autre. Il a raison, ces deux approches le l'homme et du monde sont totalement différentes. Je pense aussi que le monothéisme a été plutôt une régression, et que les conflits religieux, si sanglants et si cruels, ont ensuite été bien plus violents que lors du polythéisme. Mais le parti pris de Jean Soler pour la Grèce aurait pu être plus mesuré. Il y a quand même eu des guerres effroyables bien avant les monothéismes, et il y en a aussi eu dans les civilisations (Asie, Amériques...) sans dieu unique.

Au total, et si l'on met de côté le ton un peu présomptueux de l'auteur, qui se présente comme le seul à soutenir cette thèse, c'est un livre intéressant, instructif, qui se lit facilement, et qui contient à l'évidence une bonne dose de vérité.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
ce digest des précédents ouvrages de Monsieur Soler est une excellente porte d'entrée pour qui s'interroge sur le dogme religieux, élément central et vecteur expensioniste des civilisations qui se succèdent depuis plus de 2000 ans....
s'il y a un tireur de ficelles...pas sur que ce soit le père noel monothéiste....mais plutot à rechercher auprés des petits malins qui ont et qui savent utiliser cet excellent outil de manipulation des masses que constitue la croyance au sur-naturel...
1 commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
C'est probablement le meilleur livre que j'ai lu des 12 derniers mois (en j'en ai lu plus d'une quarantaine dans cette période).
Ce livre est un synthèse des livres précédents de Soler. Il est écrit avec finesse, clarté et érudition. Bien que je suis d'accord que ce ne sont pas des choses nouvelles qu'il présente, son angle d'attaque est intéressant, et il démontre magistralement les thèses qu'il avance. Par exemple, les liens entre les monothéismes, l'extrémisme religieux et les idéologies nazies et communistes.

Pour ceux qui l'accuseraient d'antisémitisme (l'épouvantail qu'on brandit beaucoup aujourd'hui pour ne pas lire, pour insulter, et quand on n'a pas d'arguments), je vous propose pour compléter cette lecture, de lire :

- les analyses des religions de Christopher Hitchens (1949-2011) dans Dieu n'est pas grand : Comment la religion empoisonne tout, qui était né d'une mère juive,

- et celles de Michel Onfray dans Traité d'athéologie : Physique de la métaphysique, qui est comme tout le monde le sait un antisémite notoire (pour ceux qui ne l'auraient pas compris, je suis ironique ici!)

Pour finir, ce livre est une bonne entrée dans son oeuvre de Soler, pour ceux qui comme moi, ne le connaissaient pas.
Donc A LIRE ABSOLUMENT, que l'on soit croyant ou pas, et surtout si l'on souhaite garder son esprit critique.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Pour ceux qui ont déjà lu les livres précédents de Jean Soler cet ouvrage présente peu d'intérêt car il en est le résumé.

Quand on s'intéresse aux origines du monothéisme on ne peut que remarquer que Jean Soler fait l'impasse sur deux pistes:

1) l'influence de la Perse mazdéiste, le Mazdéisme étant hitoriquement la première religion monothéiste.

2) le monothéisme philosophique grec qui au 5ème siècle avant JC critiquait déja le polythéisme et les représentations anthropomorphes.

Or Arnaud Sérandour note que les seuls textes indubitablement monothéistes de la religion d'Israël sont les oeuvres de Philon d'Alexandrie qui essaie de faire la synthèse entre la Septante et la philosophie grecque.
1 commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Jean Soler vulgarise ici l'histoire du monothéïsme, explique le monolâtrisme, rappelle l'origine du judaïsme, tribale et non universaliste, dans un livre synthétique et passionnant. A lire absolument !
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?