EUR 20,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Réformer l'école : L'appo... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Réformer l'école : L'apport de l'Education nouvelle (1930-1970) Broché – 11 octobre 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,00
EUR 20,00 EUR 41,62
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction de Laurent Gutierrez, Laurent Besse et Antoine Prost

L'Éducation nouvelle aurait-elle mal vieilli ? Si l'on se reporte aux ambitions qui ont suscité sa naissance, il y a plus d'un siècle, nous sommes en droit de nous interroger aujourd'hui. Qu'est-il advenu, en effet, de son projet de changer la société en transformant l'école ? Former des citoyens capables, à la fois, de solidarité, d'initiative et de responsabilité, est-il toujours l'apanage des partisans de cette Éducation nouvelle ? La question est volontairement provocatrice mais invite à la réflexion dans un contexte qui n'a plus grand-chose à voir avec ce qui l'a vu naître. S'adressant à l'ensemble des élèves, aux meilleurs comme aux moins bons, l'Éducation nouvelle reprochait à l'école de malmener les uns autant que les autres, d'ignorer leurs vrais besoins, de mutiler leur développement intellectuel et de freiner, de la sorte, le progrès social. Ces critiques peuvent-elles être réitérées à propos de notre école en ce début du XXIe siècle ? Assurément, oui, si l'on considère que l'innovation pédagogique se cantonne, pour une large part, aux quartiers défavorisés et aux élèves en difficulté. Sur ce point, on doit d'ailleurs constater que les méthodes pédagogiques issues de l'Éducation nouvelle sont régulièrement appelées au secours d'une institution scolaire qui éprouve de plus en plus de difficulté à asseoir son autorité.

Nous vivons dans un monde désenchanté où le progrès a perdu son évidence, et ses moteurs, leur séduction. Née à la fin du XIXe siècle, l'Éducation nouvelle a connu ses premières réalisations dans un contexte au sein duquel les sciences de l'homme étaient certaines d'elles-mêmes. Elles n'avaient pas encore la force des sciences de la vie ou de la matière, comme la physique, mais on imaginait qu'elles l'atteindraient un jour. C'est la conviction qu'exprime Lucien Febvre, à propos de l'histoire, dans sa leçon inaugurale à la faculté des lettres de Strasbourg en 1920. De son côté, l'Éducation nouvelle qui se voulait scientifique n'est pas seulement née des pratiques de pédagogues novateurs. Elle prétendait traduire dans le quotidien des classes ce que la psychologie de l'enfance découvrait sur les processus de développement et d'apprentissage. Elle est liée à une psychologie expérimentale de laboratoire qui ne doutait pas, elle non plus, de pouvoir formuler des lois. C'était la «Belle époque» de la Science -la majuscule lui est alors due. Il suffit de le rappeler pour mesurer le chemin qui nous a éloigné de cette confiance que nous jugeons naïve, aujourd'hui. Paradoxalement, le développement même des Sciences de l'éducation a mis en évidence le poids des contextes, la diversité des situations et la singularité des sujets. L'idée même d'une bonne méthode valable universellement a perdu toute crédibilité. Si l'on sait ce qu'il vaut mieux éviter, on doute toujours de ce qu'il faut faire. En cela, le singulier prometteur de l'Éducation nouvelle a cédé la place à la pluralité des méthodes.

Dès lors, comment interpréter le dévouement des membres des quelques associations et écoles qui s'en réclament encore aujourd'hui ? Certes, comme dans toutes les épopées, il y a un «âge d'or» avec ses exploits et ses héros dont le souvenir se perpétue tant bien que mal à travers le témoignage de celles et ceux qui s'y sont convertis par le passé. Mais, alors que les restrictions budgétaires l'emportent sur la nécessité de donner une formation pédagogique aux lauréats des concours de recrutement des maîtres, quel sens peut revêtir cet engagement ? À l'heure où le gouvernement ampute les associations pédagogiques d'une partie de leurs ressources, quelles perspectives d'avenir reste-t-il à leurs militants, si ce n'est l'espoir en des jours meilleurs ? L'histoire ne prétend pas fournir de clés pour l'avenir, ni même pour le présent, mais elle peut aider à remettre en perspective l'évolution de l'Éducation nouvelle.

Biographie de l'auteur

Laurent Besse est maître de conférences en Histoire contemporaine (IUT Carrières sociales de Tour). Laurent Gutierrez est maître de conférences en Sciences de l'éducation (Université de Rouen). Antoine Prost est professeur honoraire à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?