Acheter d'occasion
EUR 5,91
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

La République des Météors (Digipack Collector 2 CD)

4.5 étoiles sur 5 63 commentaires client

5 neufs à partir de EUR 14,99 22 d'occasion à partir de EUR 5,90
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Indochine


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • CD (9 mars 2009)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Jive Epic Group
  • ASIN : B001QGCSK2
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 63 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 84.503 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Republika meteor ouverture
  2. Go rimbaud go!
  3. Junior song
  4. Little dolls
  5. Le grand soir
  6. Un ange a ma table
  7. Le lac
  8. Republika
  9. Play boy
  10. L world
  11. Je t'aime tant
  12. Bye bye valentine
  13. Les aubes sont mortes
  14. Union war
  15. We are the young
  16. Mexicane syndicate
  17. You spin me round (like a record)
  18. Junior song
  19. Play boy
  20. Junior song
  21. Republika
  22. La lettre de métal
  23. Tom & jerry

Disque : 2

  1. We are the young
  2. Mexicane syndicate
  3. You spin me round (like a record)
  4. You spin me round (like a record) [au profit de rsf]
  5. Junior song
  6. Play boy

Description du produit

Description du produit

Evénement pop moderne ! Le nouvel album d'Indochine, après le cataclysmique Paradize et le plus convenu Alice & June, est une bombe. Un concept-album qui s'ignore, mais impose définitivement le groupe dans le Top 3 des grandes formations rock françaises historiques, avec Téléphone et Noir Désir. Déjà énorme dans les 80's mais vilipendé au cours de la décennie suivante, Indochine a repris du poil de la bête depuis le début des années 2000. Alors que le téléchargement illégal fragilise l'industrie du disque, Indochine continue à vendre les siens à un public fidèle et respectueux qui se presse pour voir le groupe dans des salles de plus en plus grandes et qui, selon toute vraisemblance, remplira le Stade de France en 2010. Pour l'heure Nicola Sirkis et sa bande publient ce CD très conséquent (une grosse quinzaine de titres) dont le son puissant (batterie d'acier, guitares granuleuses) et les ambiances graves alternent avec des arrangements presqu'enfantins et des refrains atomiques qui ne le seront pas moins en public. Dès Go Rimbaud, Go, le groupe parvient à rendre excitants quatre accords pourtant rabâchés sur un tempo d'enfer, une violence contrebalancée par Junior Song, entre Mecano et Mikado, univers de pension et fête foraine. Little Dolls est un hymne à la jeunesse, le plus fidèle partenaire de Sirkis qui évoque, peut-être sans le savoir, son frère disparu il y a dix ans dans Le grand soir. Un ange à ma table et la Lettre de métal, comme la plupart des chansons ici, croulent sous les allusions guerrières parce que la vie (qui oserait dire le contraire ?) est un combat. Si Republika est prétexte à réinventer la grammaire du rock, Play Boy fait dans l'androgynie ludique, une spécialité de Nicola. Seul titre signé par le chanteur en solitaire, Union War est une comptine qui vrille en spirale infernale, une sorte d'ode à l'amour fusionnel (intime ou avec les masses), qu'Indochine entretient avec une honnêteté déconcertante et un tact indéniable qu'il élève au rang d'art dans La république des Météors. L'édition digipak ajoute trois titres à l'édition cristal sur un second CD collector : We Are The Young, Mexicane Syndicate et You Spin Me Round.

Critique

Le single « Little Dolls » avait déjà mis l’eau à la bouche des (très nombreux) admirateurs du groupe, en soif de cet onzième et attendu album. La République des Météors tient ses promesses, et s’avère être un album digne d’Indochine. Ceux qui aimaient Indochine continueront sans nul doute à l’apprécier, et ceux qui ne l’aimaient pas… continueront à le détester !

S’amusant toujours autant avec les sonorités électroniques, Indochine demeure dans la même veine de rock vaguement indépendant, très influencé de new wave. Après une ouverture instrumentale plutôt noisy, « Go, Rimbaud, Go ! » se révèle peu surprenant et répétitif. Mais un « Junior Song » vient fort heureusement alléger l’atmosphère, avec ses jolis cuivres et ses guitares totalement maîtrisées. Car Nicola Sirkis a toujours le sens de la ballade, ce qu’il nous avait déjà rappelé avec « J’ai demandé à la lune », le tube qui avait signé le grand retour d’Indochine. Et son chant, suave, capable de nombreuses modulations, est fort d’une interprétation impeccable. En effet, Sirkis croit profondément en ses textes, aussi faibles puissent-ils paraître, et les habite sans faillir.

Indochine a toujours aussi le sens du rock, comme l’attestent le réussi « Dernier jour »l’imposant « Republika » et l’efficace « L World », qui semble se calquer sur les structures de chanson en crescendo de Franz Ferdinand. Le groupe se frotte aussi toujours sans complexe à l’électro-pop (« Les Aubes sont mortes »). Enfin, se distinguent le duo avec Suzanne Combo, chanteuse du groupe Pravda, l’entraînant « Un Ange à ma table » ; et le trio « Je t’aime tant », qu’il partage également avec Gwen B., bassiste du groupe Madinka.

On l’aura compris, La République des Météors n’est pas un mauvais album, grâce à son orchestration très variée et efficiente, riche d’une vraie diversité des rythmes. Mais le manque de renouvellement, évident dès les premiers titres, donne l’impression que les chansons sont des détournements ou des reprises de chansons antérieures. C’est ennuyeux. Mais c’est là que réside tout le charme d’Indochine, reconnaissable entre mille groupes de rock français…



Sophie Rosemont - Copyright 2017 Music Story

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Tout d abord, et pour ceux qui n en peuvent plus d attendre, voici la tracklisting et l'ordre des morceaux figurant sur le nouvel album :

cd1 :

- Republika meteor ouverture
- Go Rimbaud, go !
- Junior song
- Little dolls
- Le grand soir
- Un ange à ma table (en duo avec Suzanne de Pravda)
- La lettre de métal
- Le lac
- Republika
- Play boy
- L world
- Je t'aime tant (Reprise d'Elie & Jacno)
- Bye bye Valentine
- Les aubes sont mortes
- Union war
- Le dernier jour

cd2 édition limitée :

- We are the young
- Mexicane syndicate
- You spin me round (Reprise de Dead or alive)

Ceux qui ont déja eu la chance d écouter ce nouvel album (le 11 ieme) en avant premiere, auront remarqué qu il a principalement pour thème l absence, que cette derniere soit due a une séparation ou a la mort, quatre an apres leur précédent album qui avait su rallier les foules.

On retrouve donc bien la un des themes de predilection du groupe tant Nicolas Sirkis connait bien ces 2 tristes sentiments et tant son inspiration s en retrouve renforcée à leur contact.

Les textes sont peut etre plus adultes que par le passé mais gardent toujours cette sensibilité poétique et adolescente qui fait tout leur charme. Certaines paroles rappelleront des chansons du dernier album en date "Alice et June": "moi j'ai du mal avec les artistes, surtout les Français qui habitent en Suisse" par exemple, mélant enfantillages et critiques véridiques.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 65 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
J'ai choisi la version MP3 car j'ai déjà rayé deux CD auparavant. Toutes les mélodies sont superbes et j'ai toujours aimé les textes de ces chansons.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Incroyable. Je suis TRES agréablement surprise ! Tout d'abord, parlons du support :

- Boitier luxe très stylisé ce qui permet d'étudier un peu mieux la jaquette ! :P.
- Le contenu : Un dépliant en relief de la jaquette, Des photos du groupe, le poster du stade France, le single little dolls et l'album en version collector. Le dépliant et les photos : Sympa mais les photos du groupe ne sont pas très valorisante, trop sombre, je n'en vois pas bien l'intérêt même si derrière chaque portrait se cache la photo d'une scene de guerre qui donne une bonne idée de l'ambiance de l'album. Le poster du Stade de France : Là, je suis fan ! J'adore cette affiche ! :D Tres belle mise en valeur des membres du groupe... :P Le single little Dolls avec son étonnante jaquette montrant une exécution qui m'avait surprise en tant que fan mais annoncant déjà le fond de ce nouvel album.

- L'album collector : Mais le vrai joyau de ce boitier est là ! Cet album renferme une charge émotionnelle incroyable ! Ayant pour trame de fond la première guerre mondiale, cette album nous rappelle que les guerres sont toujours là, et la souffrance qu'elles engendrent aussi. Plusieurs morceau abordent explicitement ce thème comme "un ange à ma table", "Le Lac" et la magnifique "Lettre de métal" qui m'a fait verser une larme. Cette chanson représente une lettre écrite par un père à son fils avant de partir a la guerre. Sachez que la lettre originale est dans l'album a coté des paroles de la chanson.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Critique (non) objective d'un fan

Indochine, en général, on aime ou on n'aime pas, mais s'il y a bien un album que les détracteurs d'Indo devraient prendre la peine d'écouter, c'est celui-là. Après Paradize et Alice & June, c'est le troisième album studio que le groupe nous concocte en une décennie, avec à chaque fois une remise en question qui aboutit à ce qu'aucun album ne soit pareil aux précédents ... tout en restant de l'Indochine pur jus ...

Il faudrait être vraiment de mauvaise foi pour ne pas reconnaître à cet album des qualités exceptionnelles. Tout y est : le concept, les mélodies, les textes (plus adultes), les voix (bien assurées), les instruments, la rythmique, les arrangements, la symbiose est quasi parfaite. Il n'y a pratiquement rien à jeter. Malgré la gravité de certains propos, et selon les chansons, chacun y trouvera son compte : du beau, du poétique, du sautillant, du frais et j'en passe ...

J'ai entendu le réalisateur Oli de Sat dire qu'il y avait moins de couches d'instruments que sur les précédents albums. Je veux bien le croire, mais même à la dixième écoute, il y a toujours un petit bruitage subtil ou un instrument qui ressort. C'est probablement dû à la conservation des prises de son brutes, tout avantage pour faire ressortir les sonorités des instruments plus acoustiques, comme l'ukulélé ou l'accordéon. Un régal ...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents