EUR 15,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La République des censeur... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La République des censeurs Broché – 5 février 2014

4.4 étoiles sur 5 10 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 5 février 2014
"Veuillez réessayer"
EUR 15,00
EUR 15,00 EUR 12,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La République des censeurs
  • +
  • Raison contre pouvoir : Le pari de Pascal
  • +
  • Philosophie de la mécanique quantique
Prix total: EUR 37,50
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

II n'y a rien d'extrême à défendre les principes fondamentaux de toutes les constitutions démocratiques et à proclamer, comme le stipule l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (1789) que : "La libre communication des pensées et des opinions est l'un des droits les plus précieux de l'homme". La Cour européenne des droits de l'homme quant à elle considère que la liberté d'expression vaut aussi pour les opinions "qui heurtent, choquent ou inquiètent l'Etat ou une fraction de la population". Pour le Comité des droits de l'homme de l'ONU : "Les lois qui criminalisent l'expression d'opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux Etats parties en ce qui concerne le respect de la liberté d'opinion et de la liberté d'expression".

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Dans « La République des censeurs », qui vient de paraître, l’intellectuel belge, Jean Bricmont, se livre à un vigoureux plaidoyer pour la liberté d’expression. Il fait une analyse extrêmement instructive des lois qui, en France, ont limité cette liberté au cours des 40 dernières années, des procès auxquels ces lois ont conduit, et de leurs effets pervers.

M. Bricmont démontre que la « loi Pleven » de 1972 réprimant l’incitation à la haine raciale, ainsi que la « loi Gayssot » de 1990 punissant ceux qui contestent l’existence d’un quelconque « crime contre l’humanité » jugé à Nuremberg, ont introduit le délit d’opinion, ouvert la porte à des appréciations arbitraires, au deux poids deux mesures, confié aux juges la charge de dire la vérité en histoire ; en fin de compte, attisé des sentiments d’injustice et alimenté ce contre quoi elles prétendaient lutter.

...

Silvia Cattori dans "entretien avec Jean Bricmont"
3 commentaires 33 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Un réquisitoire implacable contre la censure sous toutes ses forme, depuis les lois liberticides, à l'instar de la loi Gayssot, aux interdictions de spectacles en passant par la censure féroce qui se développe sur Internet. Le cas Dieudonné y est abordé, ainsi que la toute nouvelle et effarante jurisprudence du Conseil d'Etat y afférant. Bricmont pointe avec justesse les incohérences et l'aspect contre-productif de la censure. Pour autant, l'auteur ne porte aucune attaque contre quiconque. Il se contente de tirer le constat des faits et développe sur leur implication dans le cadre de la restrictions des libertés.
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Très bon livre qui dresse l'état des lieux de la liberté d'expression en France dans les médias de masse. Ce n'est pas la joie. La triste réalité d'un pays, corseté de part et d'autre, ressort au grand jour. Les hommes politiques français (on subventionne fortement les médias, on fait des lois liberticides) ont voulu cet état de fait qui les arrange bien. Certainement pour cacher leur incompétence et de détourner l'attention du peuple sur le secondaire. Mais cela ne durera qu'un temps.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
On poursuit, on légifère, on punit, on interdit le droit de penser différemment…
Un ministre de l’Intérieur doit-il décider de ce qui est légal ou non en matière de spectacles ? Le Parlement doit-il légiférer à propos d’un geste des mains ? Ce geste atteint-il à l’ordre public ? Met-il en péril les populations ?
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jorian 132 TOP 1000 COMMENTATEURS le 19 mars 2014
Achat vérifié
Depuis "Impostures intellectuelles", je considérais Jean Bricmont comme un des esprits les plus perspicaces et sensés de notre temps. Je m'attendais à adhérer totalement à ce qu'il dirait dans "la République des censeurs". Mais finalement j'ai un sentiment mitigé.
Sur le fond, aucun problème. L'auteur critique tout ce qui peut altérer, un tant soit peu, la liberté de pensée et d'expression. Mis à part les chiens de garde de la police de la pensée que nous subissons depuis quelques décennies, d'accord à 100%.
Il s'ensuit une violente condamnation des "lois mémorielles" et de la volonté de l'Etat de dicter l'histoire, selon l'idéologie à la mode chez nos dirigeants ou chez les technocrates sans aucune légitimité de Bruxelles. Là aussi, complètement d'accord, le chapitre 3 du livre est tout simplement excellent (sur ce sujet, "La régression intellectuelle de la France " de Nemo peut être vivement conseillé).
Alors, pourquoi un sentiment d'irritation à la lecture de ce livre? Parce que la manière selon laquelle Bricmont justifie ses positions est entachée d'une approche partiale et déséquilibrée. D'abord, cette admiration béate pour Chomsky, dont les diverses positions sont pour le moins discutables, pose un doute sur la "pureté" de l'analyse de Bricmont.
Lire la suite ›
7 commentaires 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?