• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Le Réveil du cœur - Prix ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Réveil du cœur - Prix Maison de la Presse 2014 Broché – 9 janvier 2014

Retrouvez toute notre sélection de livres à paraître, précommandez dès maintenant !

3.9 étoiles sur 5 35 commentaires client

Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,00
EUR 6,61 EUR 1,20
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

«Je te laisse avec tous ces cons !»
C'était il y a dix minutes, une éternité, à l'heure de la sortie des bureaux. Le Vieux m'a accompagné jusqu'au quai du métro Pernety. La rame est arrivée, pleine à craquer, lourde, lente, comme pour laisser au vieil homme le temps de m'embrasser. Dans le couinement des freins, elle s'est immobilisée et chaque double porte s'est ouverte sur un rempart d'usagers compressés. Chacun d'eux me faisait face, hostile, dissuasif, raidi par la crainte d'être éjecté, et bien décidé à ne pas céder un pouce de l'espace occupé par ses pieds. Des naufragés entassés sur un radeau, voyant nager vers eux un autre naufragé.
La confrontation avec ce monstre pluricéphale a duré, allez, trois secondes. J'ai regardé à droite et à gauche : le quai ne comptait plus que quelques voyageurs découragés, résignés à attendre le prochain convoi à bestiaux. Je n'avais pas le temps d'attendre. C'est le Vieux qui m'a décidé. Il m'a poussé à monter, au sens propre du terme. J'ai senti la pression de sa main sur mon épaule et, d'un bond, j'ai foncé dans le mur humain pour m'y encastrer, non sans provoquer un sourd concert de râles, de soupirs et d'injures d'autant plus outrés qu'ils étaient protégés par l'anonymat. Puis, une fois mon corps thermoformé dans la masse compacte des autres corps, j'ai pivoté pour saluer le Vieux.
En même temps que moi, vingt paires d'yeux le fixaient, lui, l'homme libre et détendu, resté seul sur le quai. Un lourd silence s'est fait - de ceux qui précèdent les tempêtes et les départs. C'est alors que, oui, il l'a fait. Juste avant que la sonnerie ne retentisse, juste avant que les portes ne se referment, le Vieux nous a tous regardés avant de me lancer, bien fort : «Je te laisse avec tous ces cons !»
Sur ces mots, le couperet a claqué au ras de mon nez, la rame s'est ébranlée et sa trogne s'est éloignée dans un sourire narquois. C'est peu dire qu'ensuite le voyage m'a paru long jusqu'à la station suivante. Pour avoir un ordre d'idées, quelque chose comme Paris-Pékin en Transsibérien via Vladivostok, avec des travaux sur la ligne.
C'est que, sur ma nuque de pénitent honteux, se concentrait toute la haine dont est capable l'humanité quand elle fait bloc et, par la force des choses, se tient les coudes. Si ces gens avaient pu me décapiter, ils l'auraient fait avec joie, et ma tête aurait roulé comme ce train dans son tunnel. Dieu merci, pas plus qu'ils ne pouvaient lire un journal ou consulter un texto, ils ne pouvaient brandir un sabre. Les sardines savent-elles leur chance d'être mortes quand elles sont alignées dans une boîte de métal ? Moi, mes assassins virtuels étaient bien vivants. Pis encore, à chaque mouvement du métro ils s'écrasaient contre moi, en un balancement grégaire et macabre. Je pouvais sentir leur haleine, leurs coudes, leurs genoux. Au moins les condamnés à l'échafaud étaient-ils au large dans leur charrette et échappaient-ils à l'humiliation d'avoir à danser la biguine avec leurs bourreaux.
Jamais la station Gaîté ne m'a semblé aussi bien nommée. À peine les vannes ouvertes, j'ai jailli de la rame, non plus comme une sardine sans vie, mais comme un saumon fougueux et étincelant. Certes, des flots d'injures continuaient de m'éclabousser tandis que je remontais le courant de la foule. Mais, l'air libre approchant, ils n'avaient plus, déjà, que la vaine mollesse du crachat.

Revue de presse

François d'Epenoux met en scène un papy bourru qui s'adoucit au contact de son petit-fils. Un roman drôlement tendre...
Le rapprochement de ces deux êtres que mille ans séparent est parfaitement dépeint. C'est cela, « Le réveil du coeur »  : c'est le réveil à la vie d'un vieux bougon qui ne croyait en rien et qui finit par oublier de sa rudesse. D'Epenoux a voulu écrire sur l'idée de transmission, sur les sentiments intergénérationnels. Une idée somme toute assez banale, sauf lorsqu'elle est écrite avec humour et talent. (Valérie Trierweiler - Paris-Match, mars 2014)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 6 février 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 12 juin 2015
Format: Poche
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2015
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 30 mars 2014
Format: Broché
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?