• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Rêveries du promeneur sol... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Rêveries du promeneur solitaire Poche – 2001

4.0 étoiles sur 5 22 commentaires client

Voir les 30 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 2,90
EUR 2,90 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 986,07 EUR 11,90
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Rêveries du promeneur solitaire
  • +
  • Méditations poétiques : Nouvelles Méditations poétiques
  • +
  • Les années
Prix total: EUR 18,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Amazon.fr

Débranchez vos téléphones portables et relisez Les Rêveries du promeneur solitaire pour redécouvrir ce que l'on doit à la solitude et au libre vagabondage de ses pensées. Perpétuellement dérangé, et comme détourné de lui-même par d'incessantes sollicitations, "l'homme pressé" du monde contemporain pourrait bien retrouver dans la lecture de ce chef-d'oeuvre de la littérature française l'occasion d'un recueillement salutaire.
Ces heures de solitude et de méditation sont les seules de la journée où je sois pleinement moi et à moi sans diversion, sans obstacle, et où je puisse véritablement dire être ce que la nature a voulu. Seconde promenade
Si vous avez aimé La Première Gorgée de bière de Philippe Delerm, vous éprouverez sans conteste les délectations d'une prose admirable qui restitue l'expérience élémentaire de la dégustation et de l'attention savoureuse au monde qui caractérise ces moments délivrés de l'urgence où nous nous laissons aller aux joies simples de l'existence.

Loin d'exalter l'enracinement et le goût du terroir, Rousseau, en ce sens résolument moderne, nous rappelle qu'un homme libre n'a pas de racines mais des pieds, pour s'en servir et parcourir le monde. Une invitation à la marche, à lire dans l'esprit cosmopolite propre au Siècle des lumières ! --Paul Klein --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

Dernier volet inachevé de la trilogie des œuvres autobiographiques de Rousseau, Les Rêveries du promeneur solitaire se définissent par leur titre même. L'auteur s'y nomme comme dromomane et comme solitaire. II n'est plus le Citoyen, mais un homme abandonné de tous ses anciens amis dont il s'est volontairement éloigné. Ses dix " Promenades " oscillent entre la quête d'un bonheur permanent - impossible - et son imagination farouche qui lui fait voir une toile d'araignée tissée pour le prendre au piège. De fait, ses " rêveries " sont des méditations qui se succèdent presque sans ordre, au jour le jour, dans un " informe journal " qui s'inscrit comme un chef-d'œuvre d'écriture. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
si un jour votre vie n'a plus grand sens, que vous êtes au bout du rouleau, voilà un livre aidant car sans doute plus noir que vous et plus désespéré, même si il faut l'avouer, Jean jacques a des airs de gros mythomane parano, puisqu'il soupçonne jusqu'à ses contemporains de vouloir l'empêcher d'accéder à la postérité, livre étrange mais bien construit, que je n'avais pas compris à l'école, et qui comme beaucoup de choses demande une certaine expérience, à ne pas mettre entre toutes les mains, donc....mais quelle force d'analyse et d'intelligence
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par ayersrock TOP 1000 COMMENTATEURS le 5 octobre 2014
Format: Poche
Les "Rêveries" sont les derniers textes écrits par Rousseau pendant les deux dernières années de sa vie à Paris (1777-1778). Rousseau a vieilli et il s'est retiré du monde des hommes pour faire le bilan de sa vie. Dans ces dix promenades il évoque chaque fois un thème différent : le statut de la vérité et du mensonge, l'expérience que lui a enseigné la vie, son regard sur les hommes, sa relation à la nature, sa passion pour la botanique, le bonheur de la solitude etc...

On y retrouve un Rousseau un poil paranoïaque ce qui peut rendre le récit agaçant quelquefois. Mais au regard des misères que lui ont fait subir ses adversaires théologiens ou encyclopédistes, on finit par se dire qu'il n'en aurait pas pu être autrement. Donc Rousseau nous emmène avec lui autour de Paris (lorsqu'elle n'était pas encore une métropole irrespirable) dans ses vagabondages et nous fait part de ses dernières réflexions sur le monde des hommes et des relations qu'il a entretenus avec eux et pourquoi il a fini par choisir l'exil intérieur.
Car, un peu à l'image de ses "Confessions", Rousseau mène un vrai travail d'introspection honnête pour tenter de se raccorder une ultime fois à l'antique maxime "Connais toi toi-même". Il faut un haut degré de solitude (comme Nietzsche nous le rappellera dans son Zarathoustra) pour répondre à la question : Qui suis-je ? mais aussi Que faire ? quand on a vécu dans un monde où tout le monde vous à dénigré, déformé et calomnié.

La lecture des Rêveries permet de passer un agréable moment en compagnie, et dans l'intimité profonde, d'un philosophe singulier qui a marqué la pensée française.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Il faut relire JJ Rousseau et plus particulièrement Les Rêveries du Promeneur solitaire. La contagion fondamentale de lecture a fonctionné. Un livre que l’on ferme doit ouvrir sur un autre. Deux mots de David Lefebvre avaient réveillé mon incorrigible curiosité de lectrice : Rousseau Suisse, Rousseau herborisant. Je n’aurai pas dû tomber des nues. J’avais lu, toute jeune femme, Les Rêveries et n’ignorais pas les liens compliqués de Rousseau avec la Suisse. Les Rêveries sont une lecture incontournable quand on étudie les lettres.

J’avais donc lu Les Rêveries, sans doute par obligation, non sans plaisir d’ailleurs : entrer dans une grande œuvre est toujours fascinant. Les avais-je toutefois lues pour moi-même ? Il me restait quelques clichés : Rousseau paranoïaque ou victime réelle d’un complot, Rousseau exilé voué à la solitude. Je décidai de parcourir à nouveau les dix promenades, sans obligation cette fois. J’ai retrouvé mon vieux livre de poche, collection GF. Les pages avaient jauni, certaines étaient cornées et même encadrées. Je m’étais sans doute dit, à l’époque, que ces paragraphes méritaient une relecture, que je me suis empressée d’oublier de faire et voilà que 25 ans plus tard, je repassais sur mes traces. Qu’allait-il se produire ? Allais-je repérer les mêmes passages, allais-je réviser mes idées toutes faites ? J’avoue en toute honnêteté, mot chargé avec Rousseau, que les clichés ont la peau dure.

Quand j’ai commencé la première promenade, l’art de la plainte m’a assaillie.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Quelle émotion d' accompagner cet homme âgé qui marche seul dans la campagne autrefois environnant Paris, définitivement intra muros, aujourd'hui, Passy, La Muette ou même Clignancourt.
Rousseau, un "randonneur" avant l'heure, infatigable, exaltant la vie au grand air et La simplicité quand ses contemporains arboraient laquais, fiacres, perruques et autres signes de richesse et de distinction.

Ce marcheur solitaire note sur des cartes à jouer tout en marchant puis retranscrit chez lui ses réflexions, ses introspections, ses souvenirs, ses rencontres au jour le jour avec des passants. Il n' envisage pas d' être publié. Il se met à nu pour le plaisir.
Il revient sur les persécutions dont il est victime, cherche à justifier ses actions passées et se pense profondément bon.
Les plus beaux passages, ceux où Rousseau décrit d' antérieures promenades et rêveries en Suisse, dans l' île de Saint-Pierre. Il s' étonne lui-même d' en garder d' aussi vifs souvenirs alors que des dizaines d années ont passé. Sa plongée extatique dans la nature relève du grand art.
JeanJacques excelle aussi dans l' introspection examinant avec méhode les raisons de sa passion retrouvée pour l' herborisation dans une autre promenade.

La dixième promenade est la dernière, plus courte, elle semble inachevée. La mémoire remonte à la jeunesse, quarante ans plus tôt. L' amour partagé quelques brèves années avec Madame de Warens.
J' eusse aimé que cette promenade se poursuive.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents