Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"Et la conscience de plus en plus terrible,
Sévit. Elle exige un énorme tribut"

La poétesse russe Anna Akhmatova (1889-1966) veuve d'un homme tué par les staliniens, va pleurer sa souffrance d'être séparée de son fils emprisonné pendant presque vingt ans, auquel elle pense, rend visite et écrira ce requiem.

"Les semaines légères s'en vont,
Et je ne puis comprendre ce qui est arrivé,
Comment ces nuits blanches, mon garçon,
Te regardaient dans la prison,
Et te regardent à nouveau
De leurs brûlants yeux d'épervier,
Et te parlent de la mort
Et de ta haute croix;" (1939)
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2013
Disposer du texte original et de sa traduction francaise en regard est très appréciable.
Une oeuvre qui décrit une époque bien sombre avec une telle sensibilité.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus



Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)