4 d'occasion à partir de EUR 39,91
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

RUSSIE ETERNELLE: préface de Marina Vlady Relié – 20 octobre 2010

5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié, 20 octobre 2010
EUR 39,91

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Avant-propos

Cet album est le produit d'une coïncidence et d'une rencontre.
Une coïncidence : mon désir de me remettre à l'édition précisément en cette année de la Russie en France. Mes racines russes ? Elles datent de près d'un siècle : nourrie de kacha et de kotlety dans mon enfance, j'ai toujours privilégié les malossols faits maison et le vatrouchka aux mets les plus raffinés.

Bercée par les chansons populaires que mon père, russophile inconditionnel, chantait (faux mais avec enthousiasme), je n'ai appris le russe qu'aux Langues O. Ma mère ne le parlait pas, et mon grand-père, qui me l'enseignait, avait trop tôt disparu. Hélas, mon accent français persistant m'a retenue de l'inculquer dès l'enfance à ma fille Annabelle, ce qu'elle me reproche encore aujourd'hui. Elle a dû se satisfaire de lectures, dans le texte, du Conte du Petit poisson d'or et du pêcheur de Pouchkine ou de l'Arbre aux Merveilles de Tchoukovski. Cela ne m'a pas empêchée, lors de mes nombreux séjours à Moscou, de tenter de me faire passer pour un habitant de la Baltique et d'enfreindre toutes les règles érigées à rencontre des touristes. C'est ainsi que j'ai peu dormi à l'hôtel, privilégiant l'appartement ou la datcha de cousins adoptifs, voire l'hospitalité de paysans de Pereslavl Zaleski lors d'une équipée avec deux beaux Russes : merveilleuse soirée à boire de la vodka et manger du pain noir dans un foyer d'artistes au son des accents déchirants des chansons de Vissotski. La générosité, la chaleur et la spontanéité inhérentes à «l'âme russe», c'est avec bonheur que je les ai retrouvées plus tard au sein de l'Association européenne de Saint-Vladimir.

Ma rencontre avec André Chefer a permis à mon désir de devenir réalité. J'ai découvert la galerie Photo-Russe, où André expose depuis quinze ans des artistes dont les oeuvres, empreintes d'émotion, de profondeur, rayonnent d'une lumière captée précisément au bon moment.

À qui d'autre pouvais-je faire appel pour enrichir les photos de légendes puisées dans la littérature et la spiritualité russes qu'au père Michel Evdokimov, professeur de littérature comparée et écrivain, dont les cours sur Dostoïevski, Soljénitsyne et bien d'autres m'ont rappelé les discussions enflammées de ma jeunesse où nous en venions presque aux mains à table sur cette question cruciale : «Pourquoi Natacha n'a-t-elle pas épousé le prince André ?»

Je rends hommage à André Chefer qui s'est lancé avec passion dans l'aventure, récoltant sur son site (photo-russe.com) plus de trois mille photos parmi lesquelles nous avons sélectionné les deux cents meilleures. Le père Michel, encore plus fâché avec Internet que moi-même, recevait régulièrement des paquets de clichés imprimés et les enrichissait de textes soigneusement adaptés aux photos, avec souvent une pointe d'humour... Une exposition sur les Solovki nous a permis d'ajouter quelques oeuvres remarquables.

Présentation de l'éditeur

En quelque 140 photos, Russie éternelle nous emmène à la rencontre du peuple russe, dans toute sa diversité : des indomptables babouchkas sur qui repose le salut du foyer aux enfants au sourire rêveur, des fiers Cosaques aux prêtres rassemblant les foules. Une myriade de peuples, sur fond de steppes, de lacs gelés, de monastères aux coupoles dorées ou colorées.
C’est aussi à une découverte de la littérature et de la spiritualité russes que nous sommes conviés. Au fil des photos, les citations de grands auteurs ponctuent les images : ils se nomment Saint Séraphin de Sarov, Pouchkine, Tolstoï ou Dostoïevski.
Fruit d’une collaboration franco-russe, ce beau livre se présente dans les deux langues. Les photos sont l’œuvre de soixante-dix artistes originaires de toute la Russie.
« Le plus bel album de photographies consacrées à la Russie que j’aie vu depuis des années ! »
S. E. Alexandre Konstantinovitch Orlov
Ambassadeur de la Fédération de Russie en France

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 3 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

12 février 2016
Achat vérifié
30 avril 2013
Achat vérifié
2 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
16 septembre 2011
3 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?