EUR 12,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 2 à 5 semaines.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ralph Azham - tome 3 - No... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Ralph Azham - tome 3 - Noires sont les étoiles Album – 6 avril 2012

4.6 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 12,00
EUR 12,00 EUR 2,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Boutique BD Boutique BD

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Ralph Azham - tome 3 - Noires sont les étoiles
  • +
  • Ralph Azham - tome 2 - La mort au début du chemin
  • +
  • Ralph Azham - tome 4 - Un caillou enterré n'apprend jamais rien
Prix total: EUR 36,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Ralph, toujours accompagné par les magiciens Yassou et maître Migachi, a décidé de voler la couronne de Tanghor, dont le pouvoir pourrait rendre la mémoire à sa soeur. Il s'associe à trois voleurs rencontrés sur le bord de la route et se rend à Onophalae, où la couronne magique est conservée en haut d'un pic particulièrement bien protégé. Du moins pour le commun des mortels, car rien ne résiste aux méthodes non- conventionnelles de Ralph. De son côté, le père de Ralph, qui a survécu à l'effondrement du barrage, s'installe à Astolia, où il ouvre une boutique de gâteaux-surprises, dans l'espoir que son fils l'y rejoindra. Mais il n'est pas le seul à l'y attendre : nombreux sont ceux qui aimeraient toucher la prime promise pour sa capture ! Les aventures débridées de Ralph Azham et de ses compagnons se poursuivent sous la plume d'un Lewis Trondheim en grande forme.

Biographie de l'auteur

Né en 1964, Lewis Trondheim passe une jeunesse sans histoire à Fontainebleau. Après avoir suivi des cours de graphisme publicitaire, il rencontre Jean-Christophe Menu lors d'un colloque et y découvre une autre manière de faire de la bande dessinée. Après avoir réalisé un fanzine en solitaire, il se joint à l'équipe la revue Labo, puis co-fonde en 1990, avec Menu, Stanislas, Mattt Konture, Killoffer et David B., L'Association, une maison d'édition qui va révolutionner le paysage européen. Prolifique et amateur de défi, Lewis Trondheim se lance dans une improvisation de 500 pages qui fait date "Lapinot et les carottes de Patagonie ". Dans ce pavé extraordinaire, le style Trondheim éclate au grand jour. Un style inspiré par son amour des grands classiques de la bande dessinée franco-belge, avec un trait animalier déstructurant Carl Barks ("Picsou ") ou Floyd Gottfredson ("Mickey Mouse "), un sens du dialogue aiguisé et une fantaisie feuilletonesque débridée. Dans la même veine de contraintes, il co-fonde l'OUvroir de BAnde dessinée POtentiel (Oubapo) en 1993 pour mieux se diriger ensuite vers des albums cartonnés couleurs chez Dargaud avec "Lapinot ". En 1997, il entame une série titanesque avec Joann Sfar : "Donjon ", une épopée à la fois comique et fantastique, quelque part entre le "Muppet Show " et "Conan le Barbare ". Puisque ses enfants sont désormais en âge de lire, Lewis Trondheim leur écrit des albums : "Monstrueux ", "Le Roi Catastrophe ", "Allez raconte... " et "Les trois chemins ". À L'Association, il continue à explorer des pistes plus expérimentales comme "Désoeuvré " un essai dessiné qui s'interroge sur le vieillissement des auteurs de bande dessinée. En 2005, il lance le label Shampooing aux Éditions Delcourt, une collection moderne et inventive. En 2006, Lewis Trondheim reçoit le Grand Prix à Angoulême et créé pour le festival "le Fauve ", sa mascotte officielle. A partir de 2008, il investit le Journal Spirou, où il crée la grande saga "Ralph Azham " et multiplie les nouvelles collaborations avec Guillaume Bianco ("Zizi Chauve-Souris "), Matthieu Bonhomme ("Omni-visibilis ", "Texas Cowboys ") ou Stéphane Oiry ("Maggy Garrisson "). Sans oublier la multicéphale série "L'atelier Mastodonte ", avec une douzaine d'auteurs. Dessinateur, scénariste, éditeur, dialoguiste hors pair, Lewis Trondheim est l'auteur d'une incroyable quantité de bandes dessinées, qui explorent la plupart des genres avec un enthousiasme débordant et une originalité précieuse.

Né en 1964, Lewis Trondheim passe une jeunesse sans histoire à Fontainebleau. Après avoir suivi des cours de graphisme publicitaire, il rencontre Jean-Christophe Menu lors d'un colloque et y découvre une autre manière de faire de la bande dessinée. Après avoir réalisé un fanzine en solitaire, il se joint à l'équipe la revue Labo, puis co-fonde en 1990, avec Menu, Stanislas, Mattt Konture, Killoffer et David B., L'Association, une maison d'édition qui va révolutionner le paysage européen. Prolifique et amateur de défi, Lewis Trondheim se lance dans une improvisation de 500 pages qui fait date "Lapinot et les carottes de Patagonie ". Dans ce pavé extraordinaire, le style Trondheim éclate au grand jour. Un style inspiré par son amour des grands classiques de la bande dessinée franco-belge, avec un trait animalier déstructurant Carl Barks ("Picsou ") ou Floyd Gottfredson ("Mickey Mouse "), un sens du dialogue aiguisé et une fantaisie feuilletonesque débridée. Dans la même veine de contraintes, il co-fonde l'OUvroir de BAnde dessinée POtentiel (Oubapo) en 1993 pour mieux se diriger ensuite vers des albums cartonnés couleurs chez Dargaud avec "Lapinot ". En 1997, il entame une série titanesque avec Joann Sfar : "Donjon ", une épopée à la fois comique et fantastique, quelque part entre le "Muppet Show " et "Conan le Barbare ". Puisque ses enfants sont désormais en âge de lire, Lewis Trondheim leur écrit des albums : "Monstrueux ", "Le Roi Catastrophe ", "Allez raconte... " et "Les trois chemins ". À L'Association, il continue à explorer des pistes plus expérimentales comme "Désoeuvré " un essai dessiné qui s'interroge sur le vieillissement des auteurs de bande dessinée. En 2005, il lance le label Shampooing aux Éditions Delcourt, une collection moderne et inventive. En 2006, Lewis Trondheim reçoit le Grand Prix à Angoulême et créé pour le festival "le Fauve ", sa mascotte officielle. A partir de 2008, il investit le Journal Spirou, où il crée la grande saga "Ralph Azham " et multiplie les nouvelles collaborations avec Guillaume Bianco ("Zizi Chauve-Souris "), Matthieu Bonhomme ("Omni-visibilis ", "Texas Cowboys ") ou Stéphane Oiry ("Maggy Garrisson "). Sans oublier la multicéphale série "L'atelier Mastodonte ", avec une douzaine d'auteurs. Dessinateur, scénariste, éditeur, dialoguiste hors pair, Lewis Trondheim est l'auteur d'une incroyable quantité de bandes dessinées, qui explorent la plupart des genres avec un enthousiasme débordant et une originalité précieuse.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Album
Le troisième tome de "Ralph Azham", qui apparemment clôt un cycle, est sans doute le meilleur à date, surtout parce que Trondheim fait preuve d'une imagination foisonnante en ce qui concerne les péripéties qui s'enchainent sans faiblir, et multiplie les situations originales, nous tenant en permanence en haleine. On aimera beaucoup aussi la conclusion pessimiste, mais finalement réaliste : les méchants gagnent, d'abord parce qu'ils sont vraiment les plus forts, et puis aussi parce que, triste leçon pour ceux d'entre nous qui croient encore à la démocratie spontanée, le pouvoir absolu et la religion fascinent les masses. Ceci posé, tous nos doutes ne sont pas levés quant à la série elle-même, qui manque décidément toujours de magie, ou plutôt de cette "petite musique" si particulière à Trondheim qui créait une vraie émotion derrière le rire et l'excitation, cette "petite musique" qui nous a fait naguère adorer "Lapinot" et le "Donjon", et qui est ici sacrifiée au profit d'une sorte d'efficacité narrative quasi-stakhanoviste.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album
Cette nouvelle série est un bon lot de consolation pour ceux qui ont longtemps attendu et regrettent encore la défunte série "Donjon", cette réussite magistrale qui regorgeait de créativité et donnait du travail à tous les dessinateurs de France.
Celle-ci est bien, quoiqu'elle ne bénéficie plus des éclats de génie nés du choc Sfar-Trondheim. Le plus amusant, c'est qu'elle permet de voir ce qui tenait à Trondheim dans "Donjon", à présent que la partie Sfar est manquante : davantage de désespérance, moins de poésie. Le résultat est à l'image de ce constat. Des aventures mouvementées, un peu sèches peut-être, un peu plates et manquant de profondeur (je sais, j'en demande beaucoup, j'y ai été habitué par ces auteurs), plus orientées vers l'enfance, mais toujours dures et très sanglantes. Enfin, ne boudons pas notre plaisir. Merci, M. Trondheim, de penser à nous, et faites passer le message à M. Sfar : il nous manque.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album Achat vérifié
Excellente fin pour le premier cycle. Toutes les pièces sont dors et déjà en place pour la suite. Les méchants sont très méchants et les gentils pas toujours gentils... ou alors ils ne font pas exprès... un MUST
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hellblazer TOP 500 COMMENTATEURS le 18 avril 2012
Format: Album
Clôturant le 1er triptyque, cet opus n'a rien à envier à ses 2 prédécesseurs, tant au niveau du scénario que de l'originalité, avec ce grain de folie totalement préservé au fil du récit. Porté d'un évènement au suivant tel une feuille sur un torrent, notre héros parfois courageux, parfois pleutre, souvent humble, arrive enfin dans cette grande ville qui va être majoritairement le théâtre de ce tome 3. Dans l'arène, des protagonistes jusque là épars qui se retrouvent en confrontation... joyeuse ou dramatique, en vue de la conclusion d'un premier "palier", sur une fin qui augure une suite aux allures prolifiques, façon Donjons... Avec bien entendu ce dessin si unique, de qualité standard. Encore du grand Trondheim !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par sofi le 10 février 2014
Format: Album Achat vérifié
Cette série de Trondheim ne cesse de ravir mes garçons.
Toujours avec de l'humour les scénarios est toujours surprenant!
Je recommande
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?