• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Ravensbrück mon amour a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Ravensbrück mon amour Broché – 9 mars 2015

Découvrez toutes les nouveautés de la Rentrée Littéraire 2017
4.3 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,00
EUR 18,00 EUR 13,79
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Les 10 livres les plus attendus du moment Les 10 livres les plus attendus du moment

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Je m'appelle Gunther Frazentich. Je suis un vieillard de soixante-dix-sept ans. Vieillard, parce que je suis rongé par un cancer qui va finir par m'emporter. Je me sens de plus en plus faible. Le médecin ne me répond pas lorsque je lui demande combien de temps il me reste à vivre, non pas qu'il ne possède pas la réponse, mais il ne veut pas me dire à quel point cette échéance est brève. Je ne suis pas si âgé, c'est juste la maladie qui a usé mon corps prématurément.
Mais avant de partir vers d'autres horizons, et puisque j'ai encore un peu de vie en moi et que ma mémoire ne me fait pas défaut, je veux vous raconter une histoire, la mienne. Je ne suis pas narcissique, non, c'est juste que j'ai envie de partir plus sereinement, plus léger, et j'ai surtout envie de vous remettre en mémoire ce qui s'est passé il n'y a pas si longtemps.

Je suis né le sept mai mille neuf cent dix-huit dans le petit village de Himmelpfort, non loin du superbe lac de Schwedtsee, en Allemagne. C'est là que j'ai passé mon enfance. C'est là que j'ai grandi, que je suis allé à l'école. A la grande déception de mes parents qui travaillaient à la ferme familiale, je n'ai jamais eu l'instinct agricole chevillé en moi comme eux l'ont eu chevillé au corps. Rien n'avait d'importance à leurs yeux, sauf les champs, le bétail, les saisons. Mon frère et moi étions nés pour prendre la relève. C'était notre destinée. Nous avaient-ils conçus uniquement dans ce but ? Je me suis souvent posé la question.
Très tôt, j'ai pris conscience que je n'étais pas fait pour vivre à la ferme. Je voulais être un «artiste». Dès que j'en avais l'occasion, je m'échappais de la maison et je courais jusqu'au bord du lac. J'y passais des heures à dessiner, assis devant l'eau changeante, tantôt grise, tantôt bleue, tantôt verte selon le temps. J'étais au paradis, une simple feuille posée sur un carton sur mes genoux, un morceau de fusain à la main.
J'avais commencé un jour, sur une même feuille, à suivre l'évolution d'un bourgeon, jusqu'à ce qu'il devienne une fleur. Mon grand-père avait vu ce dessin, il avait beaucoup aimé. Je lui avais donc montré d'autres esquisses puis tout ce que je dessinais au fur et à mesure de leur conception. Il me guidait, me conseillait. Il me faisait refaire chaque élément qui ne correspondait pas : un problème de perspective, une ombre mal placée... Non pas que mon aïeul fût un grand dessinateur, non, il avait juste un oeil aiguisé et ses conseils étaient judicieux. Parfois, il me glissait une pièce en douce de mes parents pour me permettre d'acheter un peu de matériel. Il était si fier de moi qu'il m'encourageait même devant mon père, ce qui était source de conflits, car mon géniteur voyait d'un très mauvais oeil ma passion pour le dessin qui me détournait des vraies valeurs de la campagne.

Revue de presse

Il s'agit là d'un premier écrit ? nonnn je ne peux pas le croire quand on voit la fluidité du roman, la maîtrise du sujet et cette écriture si assurée. Je viens de le refermer et j'en tremble presque, il faut dire que l'histoire se passe au c ur d'un camp de concentration en Allemagne, à une époque bien connue où des millions de personnes ont été tuées et mutilées. Vous comprendrez donc pourquoi mes nerfs sont tendus, l'auteur a retranscrit la vie ou plutôt la mort dans un tel mouroir sauvage et quelle retranscription waw. C'est terriblement dur on pourrait croire que l'auteur y a vécu lui-même, c'est bluffant de réalité. Gunther Frazentich, jeune allemand enrôlé de force pour les travaux d'un camp de travail, va se voir littéralement atterrir en enfer, on va se retrouver à ses côtés et assister aux pires sévices portés aux détenus. Pendant ces années il va passer par divers sentiments, l'impuissance, la faiblesse, d'ailleurs n'est-il pas plus facile de détourner le regard au lieu de risquer la perte de ses privilèges. Alors il dessine, voilà son exutoire, il dessine tout comme une libération, une évasion enfin du moins au début car quand une supérieure se rend compte de son talent, sa vie va changer. Il va devoir croquer la mort sous toutes ses formes, mêler sa passion à l'horreur la plus absolue est-ce si agréable? Comment va-t-il se sortir de cet engrenage? Va-t-il seulement y arriver? Ce récit va se révéler passionnant, une vraie palette de couleurs bien précise, rouge pour le sang, vert et jaune pour les corps infectés et pourrissants mais ça reste le noir qui domine le tout. Je me suis sentie proche de la nausée parfois, devant cette injustice, cette ignominie et je pense simplement que l'auteur est doué car c'est justement le but de ressentir même à travers des lignes, surtout à travers des lignes. Les détails sont douloureux mais il s'agit là pourtant de ce qu'il s'est passé en Europe il y a seulement une poignée d'années, personnellement je continuerai à lire des ouvrages sur cette guerre aussi moche soit-elle car il faut savoir et ne pas oublier, surtout ne jamais oublier ... Vous vous dites tiens je ne connais pas cet auteur, ça tombe bien les blogueurs servent plus ou moins de paratonnerre, alors je vous l'assure si vous aimez les livres sur la guerre foncez !!! L'auteur a un talent de conteur et ça me donne terriblement envie de faire du bruit, pas besoin de traduction je crois que vous avez compris que j'ai énormément aimé. Ravie de découvrir Stanislas Petrosky et par la même occasion la nouvelle série (39-45) de L'atelier Mosésu, je vais commander les autres, obligé !! --http://leshootdeloley.blogspot.fr/2015/03/ravensbruck-mon-amour-de-stanislas.html

Allemagne, 1939. Gunther, jeune artiste de talent, se retrouve bien malgré lui sur un chantier des plus macabres puisqu il pose les premières pierres de ce qui allait devenir un enfer sur la terre des hommes : le camp de Ravensbrück. Puis, dès le monstre mis en marche, Gunther se verra désigné illustrateur officiel du camp. A lui l horreur d immortaliser le chaos à coups de fusain. Le camp de Ravensbrück, le camp des femmes. Un roman sur le camp de Ravensbrück. Mais voilà, je n ai pas réussi à y voir un roman. J ai bien perçu qu il y avait le personnage fictif de Gunther, j ai même apprécié cette petite bulle d air quand il rencontre la belle Edna mais ça n a pas atténué ma colère, ma honte, mon incompréhension face à l Histoire, celle avec un grand H. Et l auteur y va de toutes ses forces dans le sordide, dans l horreur la plus absolue et il pousse jusqu au détail le plus immonde et tu pleures et j en vomis de rage. Mais il a raison bordel ! Il a mille fois raison ! On doit nous rappeler ce qu il s est passé dans ces camps de l abomination. On doit le garder imprimé sur nos pupilles, imprégné dans nos chairs. Même. Même si ça continue ailleurs dans le monde. Nous sommes le trente avril mille neuf cent quarante-cinq. Pour la première fois depuis six ans, je me réveille sans coup de sirène, sans sifflet, sans hurlement, sans appel (...) Ravensbrück était devenu un mouroir, une immense morgue à ciel ouvert (...) je n avais pas vu l évolution globale du camp en charnier géant. Non, je n ai pas réussi à y voir un roman. Je n'ai eu aucun recul. Ce livre s est retrouvé dans mes mains pour me rappeler comme l humain peut être abject. Et chaque rappel qui m est fait sur cette période de l Histoire est une douleur lancinante. L auteur a réussi son coup, mon devoir de mémoire est réactualisé. --http://aupouvoirdesmots.canalblog.com/archives/2015/03/10/31678576.html

Mon blog a pour habitude de donner des idées de lecture très noires, un roman plus classique a donc parfois du mal à y trouver sa place. Mais celui-ci a (malheureusement) sa place au milieu des horreurs que je lis. Cependant là point de fiction, juste une bien triste réalité ! Une période de notre histoire qu'il serait bon de se remémorer plus souvent pour que cela ne se reproduise jamais... Et cette fois je ne dirai pas "âmes sensibles s'abstenir", tout le monde devrait lire ce livre... Un homme qui reste humain au milieu de l'horreur absolue... Gunther est à l'article de la mort et il décide de raconter sa vie, juste pour témoigner. Pas une rédemption, sa "lâcheté" il la connaît, elle lui a sauvé la vie. Mais ce que lui voit comme une lâcheté a permis pourtant de pourvoir faire connaître à travers ses dessins, toutes les exactions, les tortures, les meurtres ou encore les expériences toutes plus ignobles les unes que les autres, dont il a été témoin à Ravensbrück. Il a eu le cran de dessiner tout ceci pour pouvoir montrer au monde entier ce qui se passait dans ce camp de la mort... Parce que dès le début il a cru que cela s'arrêterait un jour, et que le monde aurait le droit de savoir ! Des scènes insoutenables... Il est bien évident que dans un tel récit on doit s'attendre à des scènes insoutenables. Elles y sont ! On les lit à l'état brut mais aussi à travers les yeux de Gunther et de ses dessins, avec des couleurs plein les yeux pour ce qui devrait rester noir... Et parfois les couleurs que nous livre l'auteur sont encore plus parlantes que le noir... Stanislas Petrosky ne prend pas gants. Il décrit absolument toutes les scènes avec une justesse impressionnante, remarquable ! A aucun moment il n'essaie d'épargner ses lecteurs et c'est tout à son honneur ! Le thème choisi est dur et se doit de le rester, je tiens donc à féliciter ce jeune auteur pour le risque pris dès son premier ouvrage ! Ce n'est pas un sujet facile à traiter et il le fait avec brio ! Une romance improbable... Il s'agit cependant avant tout d'un roman et, outre le témoignage sur cette triste période de l'Histoire, Stanislas Petrosky a intégré une part romanesque à son récit avec un coup de foudre improbable entre Gunther et une jeune juive. Une histoire d'amour naissante qui permet de mettre un peu d'humanité dans toutes ces horreurs, qui permet de faire comprendre aussi que les amalgames ne doivent jamais être faites. On peut être différent et s'aimer, on peut être allemand sans être nazi, même en 1942... Un livre qui parle... Tout au long de ce récit, l'auteur met tous nos sens en exergue ! On lit certes, mais on sent cette odeur de la mort, on voit les scènes les plus ignobles, on touche le pire du doigt, on entend encore les cris (même en fermant le livre), on goûte au fruit défendu... Bref, ce livre vit, au sens littéral du terme !!! Sans conteste, un livre à lire ! Une lecture très dure. Une lecture marquante. Une lecture nécessaire... Et pour la tulliste que je suis (avec les évènements du 9 juin 1944 à Tulle, et ses 99 pendus que l'on sait), je n'ai pu rester indifférente à cette histoire et à ses horreurs. Ce récit m'a fait frémir, m'a bouleversée, et je le recommande vivement parce qu'il est de nécessité publique ! Regardez le teaser et plongez vous dans ce livre superbement réussi... --http://passionthrillers.blogspot.fr/2015/03/ravensbruck-mon-amour-stanislas.html

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 6 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 19 mars 2015
Format: Broché
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2015
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2016
Format: Broché
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2016
Format: Format Kindle|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : bureau pour ordinateur

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?