• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Refuges de montagne a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Refuges de montagne Relié – 6 novembre 2013


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 35,00
EUR 35,00 EUR 31,01
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Refuges de montagne
  • +
  • Refuges de Haute-Savoie : Accès et randonnées alentour
Prix total: EUR 54,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

L'histoire des refuges

Les premiers ancêtres des refuges alpestres sont les hospices que, dès le haut Moyen Âge, les moines installèrent au sommet des principaux cols afin de permettre aux voyageurs de franchir les Alpes en toute saison : le plus célèbre d'entre eux est celui du Grand Saint-Bernard, construit vers 1050 par saint Bernard d'Aoste, longtemps considéré comme la plus haute habitation des Alpes. Les moines non seulement offraient le gîte et le couvert, mais portaient aussi secours aux voyageurs, fonctions qui sont toujours celles des refuges modernes. Toutefois, ces premiers hébergements d'altitude n'avaient pas pour but de donner accès à la haute montagne, mais plutôt de la franchir dans les meilleures conditions possibles.
À la fin du XVIIIe siècle, alors que le goût de la montagne se développait rapidement, le spectacle de la Mer de glace était le plus apprécié et, pour qui voulait monter plus haut, n'existait encore qu'un abri de berger rudimentaire, aménagé sous le surplomb d'un bloc erratique et surnommé, par dérision, le château du Montenvers. En 1779, l'Anglais Charles Blair fit construire à ses frais la «cabane de Blair», que visitèrent des voyageurs illustres, tels que Goethe. L'humble construction fut remplacée en 1795 par le temple de la Nature - autre dénomination pompeuse ! -, édifié grâce au Genevois Marc-Théodore Bourrit, infatigable promoteur du tourisme alpestre alors naissant, afin d'offrir aux voyageurs un «asile assuré» ; on y trouvait déjà des hamacs pour dormir, de quoi faire la cuisine, du matériel de secours, ainsi qu'un «livre des amis», précurseur des livres de refuge actuels. Mais ce modeste précurseur succomba bien vite aux déprédations.
Du reste il n'était pas situé assez haut pour servir les desseins de ceux, encore très rares, qui souhaitaient s'aventurer vers les sommets. Horace-Bénédict de Saussure, à l'origine de la conquête du mont Blanc en 1786, fit édifier diverses cabanes pour les besoins de ses explorations, aux Grands Mulets, à Pierre Rousse, au col du Théodule. Le comte de Salm fit de même sur les flancs du Grossglockner ; un peu plus tard, l'«hôtel des Neuchâtelois» abrita le glaciologue Agassiz sur le glacier de l'Aar, l'archiduc Jean d'Autriche fit construire plusieurs cabanes dans les Alpes orientales. Mais aucun de ces édifices précaires n'était destiné à durer. En effet, la construction d'un refuge ne se justifie que si le nombre de touristes ou d'alpinistes susceptibles de l'utiliser est suffisant, et c'était encore loin d'être le cas. L'«hôtel Simony» édifié par Friedrich Simony sur les flancs du Dachstein en 1843, minuscule hutte de pierres abritée sous une falaise, est l'un des rares vestiges de cette époque primitive. (...)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile

Rechercher des articles similaires par rubrique