EUR 6,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 12 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Regatta de blanc a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

Regatta de blanc Bonus

4.4 étoiles sur 5 15 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
51 neufs à partir de EUR 4,49 12 d'occasion à partir de EUR 1,26
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Police


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Regatta de blanc
  • +
  • Outlandos D'amour
  • +
  • Zenyatta Mondatta
Prix total: EUR 32,67
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (1 janvier 2003)
  • Date de sortie d'origine: 21 septembre 2005
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Bonus
  • Label: A & M
  • ASIN : B00009P57M
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 15 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.404 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Message in a bottle
  2. Reggatta de blanc
  3. It's alright for you
  4. Bring on the night
  5. Deathwish
  6. Walking on the moon
  7. On any other day
  8. The bed's too big without you
  9. Contact
  10. Does everyone stare
  11. No time this time
  12. Walking on the moon

Descriptions du produit

Description du produit

"De carrera relativamente corta pero intensísima, The Police cuadró 5 álbumes sin lugar para el autocomplacimiento. Las líneas de bajo simples pero brillantes de Sting, el aporte jazzero en la batería de Stewart Copeland y la inteligencia tapando agujeros y embelleciendo arreglos de Andy Summers da como resultado un álbum más sólido que su anterior ""Outlandos d'amour"" y con hits simplemente irrepetibles. Si ""Message in a bottle"" no ostenta el record de rotación en las radios poco le falta. Dos piezas redondas como ""Bring on the night"" y ""Walking on the moon"" y perlas semiescondidas como ""Contact"" hacen de ""Regatta de Blanc"" una nueva muestra de la hegemonía de la música realizada en las islas a finales de los setenta. En un escenario casi post-punk y bajo una sutil pero firme influencia del reggae, The Police dominó las listas de forma insultante (solo los Clash parecieron seguir el paso).

Critique

Du reggae blanc, c’est ainsi qu’il faut appréhender le deuxième album du groupe, premier carton international. Porté par le riff enivrant de « Message In A Bottle », numéro un incontesté de cette fin d’année avant la bombe de The Clash (« London Calling ») et l’imposant Pink Floyd (« Another Brick in the Wall, pt 2 »), le disque démontre toute l’étendue des talents de chacun au service d’une unité et d’un son propre à cette formation. 

La batterie spatiale et les accords désincarnés de « Walking On The Moon », la fougue de « It’s Alright For You » ou le songwriting élégant de « Bring On The Night » et efficace de « The Bed’s Too Big Without You » prouvent la pertinence d’une telle association de musiciens du rock progressif tendance jazz (à la Brand X de Phil Collins) à la plume alerte de Sting. Alors le rock de l’après-punk semble avoir un avenir et Police le représente. L’instrumental-titre se paie même le luxe de décrocher un Grammy Award dans sa spécialité.

Le batteur Stewart Copeland qui signe trois titres - dont son seul effort vocal au sein du groupe, « Contact » - et en co-signe trois autres apparaît donc comme l’alter ego idéal du grand leader blond. Avec un tel classique instantané, les années 80 s’annoncent passionnantes.

- Copyright 2016 Music Story


Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
On a fait semblant de s'étonner aux dernières manifs d'entendre ce slogan : "tout le monde déteste Police" …
Moi ce qui m'a surprise c'est qu'enfin on ose le dire !
Je pensais que c'était foutu , qu'il n'y avait plus de gens debout , des gens clairvoyants et rebelles qui refusaient de verser dans le consensus le plus moutonnier qui soit , cette adoration infantile pour ce groupe au nom emblématique , si représentatif de l'ordre , de la sécurité et du capitalisme qui survient régulièrement dans les moments collectifs de trouillomètre à zéro .
Même Renaud , qui prétend n'aimer que Georges Brassens ( le pas copain des flics ) a avoué qu'il avait embrassé un membre de Police !
On aimait tous donc Police ?
Et pourquoi pas nos flics , tant qu'on y est !
Mais enfin , la vérité éclatait , car moi aussi qui suis porteuse de vérité , je déteste Police !
Pourquoi ? Il y a trois raisons .
D'abord parce qu'ils sont un peu Anglais …
J'ai comme ça des haines farouches et irrépressibles pour à peu près tout ce qui musicalement vient d'englisherie : ça a commencé avec les Beatles , ça s'est poursuivi avec Pink Floyd , puis Genesis et ses succursales ( Peter Gabriel , Phil Collins , Mike and the Mechanics … ) pour arriver à l'insupportable Police !
Bref , incroyable comment ce pays pourtant souvent si fin et de si bon goût a pu générer de telles horreurs !
Ensuite parce que Police a trahi le punk !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Toujours un grand plaisir d'écouter ce classique le la pop anglaise . En toute objectivité , quelques titres sont plus faibles "It's allright for you" ou "Does everyone stare" mais sans ternir un ensemble de bon niveau .Et quel batteur ! 13,8 / 20
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 25 août 2006
Format: CD
Et pourtant, qu'est-ce que j'ai pu l'écouter ! Pas un seul morceau de remplissage, tous des hits, des chansons imparrables entêtantes aux mélodies plutôt difficiles à fredonner. Ce reggae blanc m'a donner des frissons, et pourtant je trouve qu'il ne vieillit pas si bien que çà. Cet album est sans doute celui qui tient le plus la distance, pourtant "Roxanne", "Can't stand loosing you", (extraits du premier album) s'écoutent toujours avec plaisir, mais je n'arrive pas à définir ce qui me dérange un peu à l'écoute de leurs disques, très novateurs pour l'époque. Une senation indéfinissable de passer-de-mode-définitivement ? la voix de Sting assez monocorde ?? le son syncopé ?? Pourtant Police reste un groupe essentiel de la fin des années 70-début 80, alliant le reggae, et style jazzy (passion des trois musiciens) à l'énergie punk. 5 étoiles de toutes façons pour le choc à la première écoute, Bring on the night, et les souvenirs.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Thomas B. TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 27 août 2004
Format: CD
The Police a cette image de groupe à succès, style "Téléphone", avec des morceaux tels que "Roxanne" ou "Message In The Bottle". Leur génie est un peu oublié ces temps-ci, et pourtant il s'agissait bien de 3 musiciens hors pair... Une écoute de cet album vous rafraichira la mémoire: du rock débridé ("Contact", "Deathwish", "Alright For You"...), des ballades magnifiques ("Bring On The Night" et surtout "The Bed's Too Big"), et bien sûr des tubes en puissance (les morceaux les moins appréciables forcément). Le jeu du batteur est saisissant (extraordinaire Stewart Copeland que vous pourrez retrouver dans le groupe "Oysterhead" notamment), les influences diverses (parfois on sent une lointaine saveur Reggae)... bref indémodable. Un must.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr. Rock TOP 1000 COMMENTATEURS le 7 août 2015
Format: CD
OUTLANDOS D'AMOUR (1978) avait révélé un nouveau grand groupe par sa fraîcheur et son approche volontiers africaine de la pop et du punk. Le deuxième album va simplement faire éclater à la face du monde les immenses talents de musiciens qui le compose et définitivement faire taire les esprits chagrins qui ne voyaient en Police qu'une opération marketing de plus (à cause de cheveux qu'ils ont dû décolorer en blond pour une pub pour des chewing-gums et qu'ils adoptèrent comme signe distinctif !).
REGGATTA DE BLANC est la bombe sans retardement du style Police, l'album imparable. Il fait démonstration de toutes les qualités du groupe pour l'habillage malin des chansons de Sting (elles-mêmes sublimes), dans un enchaînement d'arrangements au goût irréprochable et à l'intemporalité devenue substantielle. Andy Summers (en particulier) se fait génial de bout en bout, suspendant de planantes et cristallines guitares dans un temps que Police semble maîtriser mieux qu'un sablier (WALKING ON THE MOON), créant des riffs inédits de malice (MESSAGE IN A BOTTLE, DEATHWISH) et dotés d'une souplesse qui fait basculer dans la complexité le plus simple reggae (THE BED'S TOO BIG WITHOUT YOU), appuyé en cela par un batteur qui se révèle énormissime sur ce disque en forme d'affirmation éhontée de suprématie. De fait, celle-ci sera incontestable pendant cinq ans.
Tops : MESSAGE IN A BOTTLE, WALKING ON THE MOON, BRING ON THE NIGHT, THE BED'S TOO BIG WITHOUT YOU
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?